Ski de randonnée : ascension de la Pointe du Dard (Beaufortain) depuis Arêches

Ski de randonnée : ascension de la Pointe du Dard (Beaufortain) depuis Arêches

La rubrique « Sommets des Savoies » de mon blog s’étoffe d’un nouvel article ! Aujourd’hui, voici en photos et en récit le compte-rendu de notre ascension de la Pointe du Dard (2489m d’altitude), sommet situé dans le massif du Beaufortain, zone Savoie. Nous avons fait ce sommet avec mon père le 25 janvier 2017 en ski de randonnée. Nous sommes partis du petit hameau du « Chornais » à 1330 mètres d’altitude, situé au-dessus de la station de ski d’Arêches-Beaufort. Nous avons eu le droit à une superbe sortie de ski de randonnée dans des paysages somptueux. Nous avons emprunté l’itinéraire du Lac Tournant (alt : 2003m) en passant par le vallon du ruisseau du Grand Mont pour rejoindre le sommet de la Pointe du Dard. La proximité directe avec le sommet du Grand Mont d’Arêches est l’un des gros points forts de cette jolie randonnée.

Topo ski alpinisme : le sommet de la Pointe du Dard (2489m) depuis le Chornais à Arêches (Savoie)

  • Date : hiver 2017.
  • Durée : 2h19 minutes de montée et 34 minutes de descente, soit 2h53 minutes d’efforts au total pour partir du hameau du « Chornais » jusqu’au sommet de la Pointe du Dard et revenir au point de départ.
  • Météo : grand beau temps, températures de saison.
  • Dénivelé : 1220m de dénivelé positif et 55m de dénivelé négatif. Les 55 mètres de dénivelé négatif s’expliquent par la descente au lieu-dit « Lac Tournant » avant de monter à nouveau vers le sommet de la Pointe du Dard. Nous avons fait à la montée 5.94 kilomètres du hameau du Chornais au sommet de la Pointe du Dard, en 2h19 minutes, soit une moyenne de 2,6 km/h.
  • L’équipe du jour : mon papa et moi.
  • Massif : Beaufortain. En Savoie.
  • Itinéraire d’ascension : départ du hameau du Chornais (alt 1346m) – Lac tournant (alt 2003m) – Vallon du ruisseau du Grand Mont – Passage du Dard – sommet de la Pointe du Dard (alt 2489m) – Descente sensiblement faite par le même itinéraire qu’à la montée.
  • Carte IGN : TOP 25 référence 3532 OT, dans la série bleue.
  • Accès départ : depuis les Saisies et/ou depuis Albertville, rejoindre le massif du Beaufortain et la station de ski d’Arêches-Beaufort (code postal 73270). Pour rejoindre le hameau du Chornais, vous devez traverser Arêches et prendre la direction du hameau du Planay. La route du Chornais débute sur la gauche en montant, 300 mètres précisément avant de rentrer au Planay. Pour les connaisseurs, le hameau du Chornais se situe sur la gauche de la piste servant aux départs des épreuves de la course de la Pierra Menta. Vous pouvez garer votre voiture à côté du grand centre de vacances du Chornais, équipé de près de 118 lits. Le sentier de départ débute en direction du lieu-dit «Les Quefins » à 1346m d’altitude.

Récit: comme à notre habitude en début d’hiver, nous prenons ce matin avec mon père la direction du massif du Beaufortain. Notre sommet du jour : la Pointe du Dard, culminant à 2489 mètres d’altitude. Ce sommet sera une première pour mon père et moi. D’après un client que j’ai rencontré au magasin du Vieux Campeur d’Albertville où je travaille, cette randonnée est superbe et offre en son sommet un panorama merveilleux. Nous allons pouvoir vérifier ces dires. Aux alentours de 8h30, nous dépassons en voiture la commune de Beaufort puis la station d’Arêches. Le petit hameau du « Chornais », lieu de départ de la randonnée, se situe 300 mètres avant le Planay, sur la gauche. Nous garons notre voiture à côté du grand centre de vacance du Chornais : la randonnée peut commencer. J’ai hâte de faire du sport et je suis très heureux d’être ici.

Après un petit moment à chercher le bon sentier de départ, nous nous élançons pour cette belle sortie. Un petit conseil : il est indiqué sur certains sites internet et sur certains topo de prendre la direction du lieu-dit « Les Quéfins ». C’est une erreur selon moi, le plus simple est de prendre la direction de la piste forestière. Le soleil brille dans le ciel et il ne fait pas froid. Mon père prend la tête de notre duo, en pleine forme comme à son habitude, alors que je le suis de près. Nous remontons dans un premier temps une route forestière avant de voir le terrain se raidir en direction du «Lac Tournant », lieu très fréquenté l’été pour la beauté de son environnement. Les conversions dans la pente s’enchainent.

Je suis en forme mais mes pieds me brûlent… Comme depuis plusieurs semaines malheureusement. Je souffre et je sers les dents… je vous parlerai plus précisément de ces douleurs et de ce qui m’arrive dans un prochain article ! Au sommet d’une combe, nous installons nos fixations low-tech en position descente et nous commençons une petite descente vers le Lac Tournant, les peaux de phoque toujours installées sur nos skis. Au loin, le sommet de la Pointe du Dard se dessine. Et à gauche de nous, l’arête du Grand Mont nous domine de toute sa splendeur.

Le paysage entourant le « Lac Tournant » est somptueux ! Je reviendrai l’été pour profiter du lac et de la fraicheur des montagnes, c’est une certitude! Après une bonne pause et un petit ravitaillement, nous reprenons notre chemin. La rando jusqu’au sommet de la Pointe du Dard est étirée et assez longue en terme de distance. Le terrain est cependant roulant et très facile techniquement. Après 2 heures de montée, nous arrivons au pied de la Pointe du Dard, exactement au lieu que l’on appelle le passage du Dard. Le sommet est tout proche, j’aperçois du monde sur la cime ! À gauche de nous se dresse l’arête sud du Grand Mont, très impressionnante et vertigineuse. C’est par cette arête que les coureurs de la course de ski alpinisme de « la Pierra Menta » arrivent au sommet du Grand Mont lors de l’épreuve reine de cette mythique course. Je me rends compte en étant ici que de voir passer les coureurs à cet endroit doit être magique. Les hélicos, l’ambiance de la course, les cloches des vaches des supporters, les grandes casseroles pleines de diots, pouvoir encourager mon copain Steven Blanc qui fait la Pierra Menta chaque hiver… à méditer.

Nous arrivons finalement au sommet de la Pointe du Dard après 2h19 minutes d’efforts et 1220 mètres de dénivelé positif. La randonnée a été longue : près de 5.94 kilomètres de distance ! Mon client du Vieux Campeur disait vrai: la vue est magnifique! Je suis très heureux d’être sur ce beau sommet, avec mon père, dans mes montagnes que j’aime tant ! Je reconnais en faisant un panorama sommital les sommets de la Légette du Mirantin, du Mirantin, du Mont Blanc, de la Montagne d’Outray… Le vent se lève et commencer à souffler fort sur la crête sommitale. Il est temps de revenir à la voiture… La descente sera très moyenne ! La neige n’a pas été excellente, tant pis, le plus important était ailleurs aujourd’hui. Tout doucement, ma liste des sommets réussis dans le massif du Beaufortain s’allonge. Vive le ski de randonnée, je me régale à chaque sortie.

Place à la suite, à très vite!

Related Posts