Ski alpinisme : ascension du Pic du Rognolet depuis Celliers (Lauzière)

Ski alpinisme : ascension du Pic du Rognolet depuis Celliers (Lauzière)

Dans cet article, j’ai le plaisir de vous présenter mes photos et mon compte-rendu de notre sortie « ski de randonnée » sur le sommet du Pic du Rognolet (alt 2659m), sommet qui se situe dans le massif de la Lauzière (Savoie). Départ skis aux pieds avec mon père depuis le village de Celliers-Dessus. Superbe sortie, neige bonne à la descente en passant par la Combe du Bridan. Explications…

Ascension du Pic du Rognolet , 2659 mètres d’altitude, depuis le village de Celliers-Dessus (Lauzière/Savoie)

  • Date : hiver 2015.
  • Durée : 2h40 minutes de montée et 41 minutes de descente.
  • Météo : grand soleil. Températures très (trop) élevées pour un mois de janvier.
  • Dénivelé : 1270 mètres + et -, départ du petit village de Celliers-Dessus (1370 mètres d’altitude).
  • L’équipe du jour : mon père et moi.
  • Massif : Lauzière. Département de la Savoie.
  • Itinéraire d’ascension : départ depuis le village de Celliers Dessus (alt 1370m) – Route enneigée du Col de la Madeleine – Bas de la Combe des Plans (alt 1545m) – Haut de la Combe des Plans – Col de Montartier – Sommet du Rognolet (alt 2659 m) – Descente faite par la Combe du Bridan – Pont Botto – Retour au point de départ
  • Carte IGN : TOP 25 référence 3433 ET à l’échelle 1/25000.
  • Accès départ : depuis la commune de Notre-Dame-de-Briançon, prendre la route du col de la Madeleine (route départementale d213) jusqu’au village de Celliers-Dessus, qui culmine aux alentours des 1370 mètres d’altitude. Celliers-Dessus se situe après le village de la Thuile et après le village de Celliers. Une fois à Celliers-Dessus, garez-vous au virage dans l’épingle à droite à la sortie du village. La neige sur la route vous arrêtera. En été et au printemps, lors de la fonte des neiges, il est possible de monter en voiture jusqu’au bas de la Combe des Plans (1545m d’altitude).

Récit: aujourd’hui, nous prenons de la hauteur avec mon père pour rejoindre en voiture les villages de Celliers puis de Celliers-dessus (massif de la Lauzière), villages tous 2 situés sur la route du mythique col de la Madeleine depuis la commune de Notre-Dame-de-Briançon. Le sommet du jour : le Pic du Rognolet, culminant à 2659 mètres d’altitude. Une bonne première sortie de ski de randonnée de l’hiver en prévision, en style « moyenne montagne », avec un dénivelé positif de 1270 mètres. C’est la première fois que je me lance sur les pentes de ce sommet (je connais pourtant très bien le massif de la Lauzière) alors je suis très heureux. Nous débutons notre randonnée au-dessus du village de Celliers-Dessus. Nous marchons pendant près de 25 minutes sur la route enneigée du col de la Madeleine pour rejoindre le bas de la Combe des Plans, à 1545 mètres d’altitude. C’est toujours drôle d’être ici en ski et non en vélo.

Le soleil se lève doucement mais nous savons déjà  qu’il va faire chaud ! Nous dépassons le lieu-dit « La Pepinière » à 1460m d’altitude avant d’arriver au pied de la célèbre Combe des Plans, lieu de départ de l’itinéraire du sommet du Grand Pic. En effet, le sommet du Grand Pic (point culminant de la Lauzière) et le sommet du Pic du Rognolet possèdent le même itinéraire de départ, jusqu’à 2000 mètres d’altitude environ.

Nous remontons pendant près de 2 heures la longue Combe des Plans jusqu’au bas du sommet du Pic du Rognolet. Nous sommes seuls sans aucun bruit. Il fait chaud, le soleil tape fort ! Mon père mène l’allure, j’essaye de m’accrocher et de suivre mais je ne suis pas très en forme aujourd’hui. Mon cœur bat vite. Par contre pour me remonter le moral la vue, elle, est merveilleuse sur tous les sommets de la vallée de la Tarentaise. L’itinéraire est agréable, sans difficultés techniques. Nous dépassons la combe de jonction servant de suite d’itinéraire à l’ascension du sommet du Grand Pic de la Lauzière, en direction du col des Aiguillons. Nous nous rapprochons à toute vitesse du sommet. À moins de 100 mètres de dénivelé sous le sommet, au lieu-dit « Col de Montartier », nous déchaussons les skis pour les installer sur le sac à dos. Un petit passage technique en escalade nous attend, que du bonheur ! Rien de bien compliqué et aujourd’hui, nous passons sans crampons ! Par contre plus tard dans la saison, il doit falloir les mettre… du moins, j’imagine.

Nous escaladons sans problèmes ce petit ressaut. Le sommet du Pic du Rognolet nous attend à quelques mètres. La vue s’ouvre sur la vallée de la Maurienne : fantastique. Si si, j’habite en Tarentaise et je reconnais la beauté de la vallée de la Maurienne (rires) ! Nous arrivons au sommet après 2h40 minutes d’ascension depuis le parking de départ. Je pense très fort à ma maman, au boulot aujourd’hui, qui adore ce sommet ! La Croix sommitale, à quelques mètres seulement, est inaccessible. Le reste du parcours est trop aérien et trop technique… mais je parcours tout de même pendant quelques mètres la crête du sommet, avec un vide impressionnant des 2 côtés.

Après une bonne pause et un bon ravitaillement en admirant le panorama (le sommet du Niélard et le sommet du Cheval Noir situés au-dessus de Valmorel sont splendides), nous commençons notre descente. Nous choisissons de descendre par la combe du Bridan, où nous croisons de nombreux randonneurs, peut-être près de 50 (le club alpin Français ?), éparpillés dans de nombreux groupes. La neige est moyenne, excellente à certains endroits et croûtées à d’autres moments. Un ski plus large au patin (mon Trab fait 78mm) aurait été parfait ! Nous dépassons le lieu-dit « Pont Botto » avant de rejoindre la voiture après une descente de 41 minutes depuis le sommet. Nous avons la forme, les grandes randonnées et les grands objectifs du printemps vont pouvoir commencer, place à la suite. À très vite !

Related Posts