Col de la Glière versant SUD : une belle sortie ski de randonnée depuis Pralognan-la-Vanoise

Col de la Glière versant SUD : une belle sortie ski de randonnée depuis Pralognan-la-Vanoise

Dans cet article, j’ai le plaisir de vous présenter mon compte-rendu et mes photos de mon ascension du Col Sud de la Glière en ski de randonnée (3162 mètres d’altitude), sommet qui se situe dans le massif de la Vanoise. Départ de la rando depuis les Fontanettes (1640m d’altitude), petit hameau situé au-dessus de la station de ski de Pralognan-la-Vanoise. Nous avons fait une superbe sortie de ski de randonnée, avec 1522m de dénivelé positif et 3h23 minutes de montée, par l’itinéraire du refuge des Barmettes, du lac des Vaches et du Glacier de la Glière.

Ski alpinisme : ascension du Col de la Glière versant SUD (alt 3162m) depuis le parking des Fontanettes (Pralognan) 

  • Date : printemps 2016.
  • Durée : 3h23 minutes de montée.
  • Météo : temps moyen et ciel parfois couvert. Vent fort depuis le début de la randonnée.
  • Dénivelé : 1522 mètres de dénivelé positif et négatif, départ à 1640m d’altitude, sommet à 3162m d’altitude.
  • L’équipe du jour : mon père, Pascal, François et moi.
  • Massif : Vanoise, secteur Tarentaise, orientation Sud. Département de la Savoie. Itinéraire d’ascension : départ au lieu dit les « Fontanettes » à 1640m d’altitude – Refuge des Barmettes (alt 2010m) – Lac des vaches (gelé et enneigé, alt 2318m) – Bifurquer à gauche en direction de la Séchette – Rentrer sur le glacier de la Glière, remonter plein nord puis bifurquer sur le glacier rive droite, jusqu’au Col sud de la Glière (alt 3162m) – Descente libre à ski.
  • Carte IGN : TOP 25 série bleue, références 3534 OT et 3633 ET.
  • Accès départ : depuis la ville de Moûtiers, prendre la direction de Bozel (code postal 73350) puis de la station de ski de Pralognan-La-Vanoise. 2 lieux de départs sont possibles en fonction des conditions d’enneigement : le bas des pistes de la station (à 1410m d’altitude) et le lieu-dit des « Fontanettes » à 1640m d’altitude. L’Auberge des « Fontanettes » se situe au-lieu dit des « Fontanettes », 200 mètres au-dessus du bas des pistes de la station. La route goudronnée menant à l’auberge des Fontanettes est normalement déneigée et ouverte à partir de fin avril. Attention: interdiction formelle de rouler en voiture après l’auberge des Fontanettes ! Vous êtes en effet dans le Parc National de la Vanoise.

Récit: la saison de ski de randonnée 2016 n’est donc pas finie! Les abondantes chutes de neige de cet hiver en altitude font le bonheur des randonneurs et des alpinistes. Nous profitons donc d’une journée de soleil ce dimanche 8 mai 2016 pour réaliser l’ascension du Col Sud de la Glière (3162m), dans le massif de la Vanoise. Nous serons 4 pour cette belle sortie : mon père, Pascal C, François A et moi-même. Nous décidons de partir tôt le matin pour nous protéger de la chaleur et pour profiter des bonnes conditions de neige à la descente. Nous prenons la direction de Pralognan-la-Vanoise, puis de l’auberge des Fontanettes, à 1640m d’altitude (la route jusqu’au Fontanettes étant déneigée depuis quelques jours). Nous gagnons ainsi 200m de dénivelé + sur notre sortie.

Nous garons notre voiture au parking des Fontanettes et préparons notre matériel. Le vent souffle fort et il fait chaud, le foehn surement. La neige ayant déjà bien fondue sur les pistes de ski de la station de Pralognan-la-Vanoise, nous sommes obligés de porter nos skis sur le dos jusqu’au milieu du télésiège du Génépi. Cela nous sert d’échauffement. Après quelques minutes d’efforts, nous arrivons au refuge des Barmettes, à 2010 mètres d’altitude. Nous traversons le pont après le refuge puis nous commençons une longue remontée jusqu’au pied de l’Aiguille de la Vanoise. La vue sur le Col de la Glière est magnifique. J’aperçois la mythique Grande Casse (3855m, point culminant de Savoie) et ses grands couloirs. Des souvenirs de cette ascension réalisée l’année dernière me reviennent: c’était génial !

Après avoir effectué une première petite pause (j’en profite pour avaler un gel énergétique), nous bifurquons vers le « Lac des Vaches » avant de traverser une longue coulée de neige. Nous arrivons au pied de la Séchette (2626m d’altitude) et mettons nos couteaux sur nos skis. La pente se raidit enfin, l’effort va vraiment commencer ! Mon père passe devant, je le suis de près. Nos 2 amis, François et Pascal, équipés bien plus léger que nous et très en forme, partent devant. Nous dépassons un grand groupe de randonneurs (10 membres environ) et continuons notre chemin. Alors que le vent se fait de plus en plus fort et que des gros nuages bouchent le sommet de la Grande Casse, nous entrons sur le glacier de la Glière. Les crevasses sont rebouchées, nous montons donc sans problèmes particuliers. Nous avons de la chance car par rapport à ce que j’ai lu sur de nombreux topos, ce n’est pas toujours le cas.

Nous remontons le glacier plein nord puis bifurquons sur sa rive droite. Le Col de la Glière n’est plus très loin… Je décide de passer devant, pour me décrasser et pour faire monter mon rythme cardiaque. Nous arrivons dans un léger brouillard à quelques mètres sous le Col de la Glière versant SUD. Nous déchaussons les skis et faisons les 30 derniers mètres de dénivelé sans sacs à dos. Il est préférable de monter jusqu’au sommet de la corniche en chaussures, et de laisser les skis quelques mètres plus bas. Nous n’avons pas de crampons mais aujourd’hui heureusement, nous n’en n’avons pas besoin. Nous arrivons finalement au sommet du Col Sud de la Glière (3162 mètres d’altitude) après 3h23 minutes de montée et 1522 mètres de dénivelé positif. Une belle allure, nous sommes heureux.

La vue au sommet du Col de la Glière est magnifique. La pointe de la Grande Glière (3392 mètres d’altitude) se dresse devant nous, impériale et majestueuse. J’aperçois la pointe de la Réchasse et la mythique Grande Casse, sous les nuages. Le vent s’est calmé, heureusement pour nous. Nous faisons quelques photos avant de commencer notre descente de la corniche, le plus prudemment possible. François, lui, descend en ski, après être monté au sommet du Col skis sur le dos. Alala, ces moniteurs !!

Nous enlevons nos peaux et débutons notre retour vers Pralognan-la-Vanoise. La neige est moyenne sur tout le glacier de la Glière, et meilleure en fin de descente. Nous apercevons de nombreux chamois dans les falaises surplombant le refuge des Barmettes. Dommage que nous n’ayons pas de jumelles. Une superbe sortie se termine, avec un sommet magnifique de réalisé et entre copains, que du bonheur. Nous nous arrêtons boire une bonne bière (même deux) dans un bar de Bozel pour la récupération ! À très vite !

Related Posts