Lundi 25 juin 2018. Enfin,  nous sommes dans l’avion. Direction le Portugal et sa capitale Lisbonne pour le premier voyage de l’année 2018. En écrivant ces quelques lignes, j’alterne écriture et coup d’œil au hublot. J’admire le paysage, j’ai la chance d’être en bout de siège contre la fenêtre, la vue est incroyable. Nous sommes actuellement en train de survoler la côte Atlantique Française puisque notre vol Lisbonne-Lyon passe à proximité de Bordeaux avant de tourner au sud et de longer l’Espagne puis la côte du Portugal. Le tracé satellite de l’avion diffusé en direct dans l’avion m’amuse et me régale!

Portugal, Lisbonne & Porto: Jour 1 et 2

JOUR 1

13h35: pour ce vol, nous sommes avec la compagnie TAP Portugal. L’attente a été très longue ce matin à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry. Notre vol est en surbooking, de nombreux passagers ont été replacés sur d’autres vols. Pour la deuxième fois cette année, je suis donc confronté au fléau du surbooking. Il y a trois petites semaines déjà, mon vol Easyjet “Nice – Genève” a été annulé à cause d’un sur quota des pilotes…  dingue! La guerre des prix dans le marché de l’aviation fait rage et les premières victimes sont les clients! De plus, il ne faut pas oublier que le surbooking est strictement interdit par la loi!

Notre avion de la TAP, un Embraer 195 vole à toute allure vers la capitale Portugaise. Sur place, nous allons faire deux jours de visite sur Lisbonne avant d’entamer jeudi matin la traversée Lisbonne – Porto. Vendredi et samedi, nous serons sur Porto avant de revenir en France dimanche dans la nuit avec deux vols de suite, Porto – Lisbonne puis Lisbonne – Lyon.

14h: l’aéroport Humberto Delgado de Lisbonne n’est plus très loin. Le survol de la plus grande ville du Portugal est incroyable… quel spectacle! Dans quelques minutes, nous serons posés au Portugal…  direction l’agence Sixt pour récupérer notre petite voiture de location.

22h50: quel belle après-midi… après avoir récupéré notre petite voiture de location puis notre chambre à l’hôtel ibis de Lisbonne (Hôtel ibis Lisboa Centro Saldanha), nous avons rejoint en marchant la place du marché de la capitale Portugaise où nous avons découvert de nombreux quartiers et arpenté de nombreuses rues.

Vers 18h30, nous sommes donc arrivés à la place du marché de Lisbonne (Praça do Comércio) transformée pour un mois en Fan-zone du Portugal pour la coupe du monde de foot 2018. Nous avons assisté à la première mi-temps du match Iran-Portugal en plein cœur de la Fan-Zone, entouré par des milliers de supporters portugais. L’hymne national du début du match était incroyable, tout comme la ferveur du public après le premier but du match signé Quaresma pour le Portugal. Nous n’avons pas assisté à la seconde mi-temps car nous nous sommes baladés dans Lisbonne puis sur le bord de mer. Nous avons pique-niqué dans une petite digue avant d’admirer un coucher de soleil incroyable sur le pont du 25 avril. Les vacances commencent bien!

Vers 21h30, notre retour à l’hôtel a été mouvementé. En pleine visite de quelques boutiques de Lisbonne, nous nous sommes fait rattraper par les milliers de supporters Portugais qui fêtaient dans une ambiance délirante la qualification de leur équipe pour les huitièmes de finale de la coupe du monde 2018: klaxon, fumigènes, champs nationaux, les Portugais ont le football dans le sang.

JOUR 2

22h31, hôtel ibis de Lisbonne: incroyable deuxième journée dans la capitale du Portugal! L’aventure continue, nous nous régalons à chaque instant! Après une très bonne nuit de sommeil réparatrice et un gros petit déj, direction ce matin la Praia de Carcavelos, l’une des plages les plus célèbres de Lisbonne. En arrivant sur place, le décor est tout simplement somptueux, la plage est gigantesque au sable fin dans une ambiance “Alerte à Malibu” où “Baywatch”! La plage de Praia de Carcavelos se situe à 25 minutes de route en voiture du centre de Lisbonne. J’ai pu apercevoir que des bus reliaient ces 2 destinations, plusieurs fois par jour.

Au programme de la journée: bronzette, baignade et repos! Ça fait du bien de se reposer… nous avons réussi à nous baigner dans l’eau de l’Océan Atlantique; je dis bien “réussi” car l’eau était tout de même assez froide pour un début d’été! Vers 15 heures, après un petit repas dans un charmant restau du bord de mer, je suis parti courir pieds nus dans le sable. Parfait pour la proprioception. J’ai fait deux fois l’aller-retour de la plage, les pieds dans l’eau et le dos en plein soleil!

Vers 17 heures, nous avons pris la direction de la “Tour de Belém“, situé à 9 km de notre plage. La tour de Belém est un formidable monument historique construit entre 1514 et 1519 sur les bords du Tage, fleuve Portugais traversant Lisbonne et venant se jeter dans l’Atlantique. Cette tour, décidée par le roi Manuel 1er de Portugal protégeait et gardait l’entrée du port de Lisbonne.

Nous avons poursuivi notre soirée culturelle par la visite du “Padrão dos Descobrimentos” (splendide monument construit en mémoire des navigateurs portugais des XVᵉ et XVIᵉ siècles et du prince Henri le Navigateur) puis par le “Pont du 25 avril“. Enfin, nous avons rapidement visité le “sanctuaire du Christ Roi” (monument religieux représentant le Sacré-Cœur de Jésus), dominant de toute sa splendeur Almada, Lisbonne et ses environs. Paysage incroyable, panorama exceptionnel, monuments époustouflants! Je vous ferai dans un prochain article une présentation plus détaillée de ces superbes monuments.

Notre soirée s’est tranquillement terminé dans le quartier du petit marché ou dans un très bon restaurant nous avons mangé des plateaux de fruits de mer et de la soupe de poissons… Un régal. J’ai retrouvé comme je l’aime l’ambiance des pays du sud: musique, charmants petits restaurants, ferveur, vendeur à la sauvette et danseurs à tous les coins de rue. À plus de 22 heures, Lisbonne est éveillée comme jamais. Les magasins sont remplis de visiteurs, les terrasses des restaurants et des bars sont bondés de monde… un univers à l’opposé total de celui de ma petite ville d’Albertville en Savoie! Bonne nuit! Et vivement la suite.