Bonjour tout le monde! J’écris ces lignes en direct d’une des chambres de la maison de SOM, notre ami et guide Népalais. Nous sommes actuellement dans le petit village de Singla, situé à 2400m d’altitude dans la vallée du Manaslu. La maison de SOM est très belle, toute de bois vêtue. Ce soir, je dors avec ma mère et Chantal dans une toute petite chambre composée de 3 lits. Aujourd’hui, nous avons fait l’étape Laprak – Singla de notre trek. Une belle et rapide journée de marche entre ponts Népalais, rizières et chemins de montagne.

Mardi 31 octobre 2017, 18h00. Jour 5 

Jour de marche, étape Laprak (2100m) – Singla (2400m). 7,24 kms, 3h49, 555m+ et 417m-.

Notre journée a commencée par une raide descente vers la rivière de la vallée. Nous sommes descendus de – 417 mètres pour finalement arriver devant un grand pont Népalais en ferraille, pont qui nous a permis de changer de versant.

Nous avons une fois le pont traversé entamé une montée vers le village de Singla culminant à 2400m d’altitude. Le chemin de montée était assez raide sur certaines portions, et le brouillard à recouvert notre sentier sur la dernière moitié de l’ascension. Au détour d’un virage, nous avons aperçu des singes au-dessus de nous, se balançant de branches en branches avec une facilité impressionnante. Cette montée, nous l’avons faite avec René Boitte, président de l’association “Tarentaise – Népal”, Mireille et Marie-Claude également membres de l’association. Ces 3 personnes œuvrent énormément pour le village et pour les habitants de Singla. Grâce à leurs actions, les habitants de Singla bénéficient aujourd’hui d’un moulin à farine, de douches, d’une scierie et d’un dispensaire. Bravo à eux… toutes ces actions permettent d’améliorer énormément les conditions de vie des habitants du village de Singla.

Car en 2015, le terrible tremblement de terre qui a frappé en plein cœur le Népal a fait énormément souffrir le village de Singla et ses habitants. Il y a eu des dizaines de morts à l’intérieur du village, et plusieurs maisons ont été rayées de la carte. Il a donc tout fallu reconstruire pour survivre et pour continuer de vivre.

Les habitants de Singla étant très reconnaissants envers René et son association, nous avons eu le droit à un accueil formidable en arrivant à proximité du village. J’en ai eu les larmes aux yeux, et je me rappellerai toute ma vie de ce moment. J’en ai même des frissons en tapotant ce compte rendu sur mon ordinateur… quelle émotion! Nous avons été accueillis au village par les écoliers de Singla et par leurs professeurs. Ces derniers, au pied d’une grande arche symbolisant l’entrée de Singla avaient écrit par terre avec des fleurs “Welcome to Singla”. Une fois l’arche passée, les écoliers nous ont revêtit de collier de fleurs, et nous ont accueilli avec des “Namasté” et des grands et magnifiques sourires. Nous avons été ensuite accompagné jusqu’à l’entrée du village de Singla en chantant et en rigolant. Quel moment magique…

L’après-midi, nous avons visité Singla, bu du thé et nous nous sommes reposés. L’aventure continue, en plein milieu du massif de l’Himalaya.

Mercredi 01 novembre 2017, 19h30. Jour 6 

Jour de marche, étape Singla (2400m) – Khorlabeshi (970m). 9,4 kms, 4h26, 168m+ et 1501m-.

La nuit est tombée il y a plus d’une heure sur le petit village Népalais de Khorlabeshi. Il est 19h30 et je suis déja couché dans mon lit, mais puisque le sommeil ne vient pas je me lance dans une demi-heure d’écriture. Aujourd’hui, nous sommes partis du village de Singla ou nous avons passé la nuit pour rejoindre le village de Khorlabeshi. Une journée de descente puisque nous sommes passés de 2400m d’altitude (hauteur de Singla) à 950m d’altitude (hauteur de notre lodge ce soir). Heureusement pour nous, il fait grand beau et le soleil brille fort dans le ciel.

La descente a été intense et magnifique. Nous avons quitté Singla vers 8h00 dans un cadre magnifique, mélange de rizières et de champs de gigantesques. Nous sommes rapidement entrés dans une épaisse forêt ou la température était bien plus chaude qu’à Singla. La vue a été somptueuse toute la descente puisque nous avons pu admirer les sommets du Ganesh Himal et d’autres grands sommets Himalayens. Nous nous sommes arrêtés manger dans le village de Khorla avant de continuer notre route vers Khorlabeshi. Le chemin à la sortie du village de Khorla s’est raidit fortement. Nous avons descendu des milliers de marches en pierre pendant près d’une heure 30. A 20 minutes de l’arrivée au village, nous avons eu le droit à une vue d’ensemble de Khorlabeshi. La végétation avait encore changé puisque nous marchions dans d’immenses champs de Millets. Il faisait chaud, nous étions de retour dans la plaine après 3 jours passés en montagne. Nous sommes arrivés vers 15h à Khorlabeshi. Nous avons récupéré nos chambres, pris de bonnes douches et bue quelques bonnes bières à la terrasse de notre lodge.

19h30: le sommeil ne vient toujours pas… depuis cet après-midi, nous avons récupéré l’itinéraire classique du tour du Manaslu puisque Khorlabeshi est le premier village des trekkeurs lors d’un tour du Manaslu classique. Notre passage sur Barpak, Laprak et Singla est une variante de la première partie du tour du Manaslu. Ce soir, il fait chaud, il y a beaucoup d’insectes, nous sommes vraiment de retour en basse altitude. Des hollandais font bruyamment la fête dehors, merci pour le respect!

Même si ce soir nous avons récupéré un peu de confort (matelas confortables, douches, WC), nous avons perdu la tranquillité et le calme qui caractérisaient la première partie de notre trek. Les hollandais nous ont empêché d’étendre notre linge, nous ont piqué un rouleau de papier-toilette, nous a pas dit bonjour… quelle mentalité pathétique et déplorable. Vivement demain car encore une fois, la nuit va être longue. Très longue…