Le 27 juillet prochain, le Tour de France arrivera dans la station de ski de Val Thorens pour l’avant dernière étape de l’édition 2019. L’arrivée de cette 20ème étape se fera à 2365 mètres d’altitude en plein cœur du domaine skiable de la plus haute station d’Europe. Avant la montée finale vers Val Tho, les coureurs au départ d’Albertville iront gravir le célebrissime Cormet de Roselend puis la Côte de Longefoy. Un avant gout avant la grande bataille sur la « montée de Val Tho ». Une chose est sur, cette ascension promet d’être mythique: 33,8 kilomètres de montée attendent les coureurs avec une dénivellation positive de 1939m ! Des chiffres qui donnent le tournis… Magique et envoûtant !

Quelques jours plus tôt (le 21/07), lors de la traditionnelle « étape du tour ouverte aux cyclistes », plus de 2000 amoureux du vélo sont attendus sur la route de la « montée de Val Tho ». Bien évidemment, j’aurai rêvé faire cette étape mais ma maladie me l’interdit, même si je vais mieux de jour en jour. Je ne suis cependant pas prêt physiquement pour 134 kilomètres de vélo en montagne… Pourtant, ce mardi 10 juillet 2019, j’ai décidé de m’attaquer à la « montée de Val Thorens » ! Ci-dessous, voici quelques informations sur cette montée incroyable, mon avis sur cette ascension difficile qui fera j’en suis sur, basculer le destin de ce Tour de France 2019.

La longue montée de Val Thorens en vélo de route : Le Tour de France 2019 arrive ! 

Date: 10/07/2019.
Départ officiel: au pied de la montée de Saint-Laurent-de-la-Côte, après le Super U et drive de Salins-les-Thermes.
Arrivée officielle: devant le chalet des « Chalets duThorens », en plein coeur des pistes de Val Thorens, 1 kilomètre après la station de Val Tho.
Distance: 33,8 kms.
Temps réalisé: 02 h 53 min de montée à 11,7 km/h de moyenne.
Département: Savoie.
Massif: Vanoise.
Altitude: l’altitude de l’arrivée est à 2365m d’altitude.
Pourcentages: pourcentage moyen : 5.74%, pourcentage maximal : 10%.
Dénivellation: +1939m.
Classification tour de France: hors catégorie (1113 points).

Pour la deuxième fois de son histoire après 1994, la station de Val Thorens en Savoie accueillera donc le Tour de France. Et comme en 1994 et la victoire mythique de Nelson Rodriguez, l’édition 2019 sera sans nul doute un très grand cru. La montée se fera par le village de Saint-Laurent-de-la-Côte et se terminera aux « Chalets du Thorens », à 2365 mètres d’altitude. Un record, puisque ce sera seulement la troisième fois depuis 106 éditions que le Tour de France arrivera aussi haut en altitude, après les arrivées au Col de l’Izoard et au Col de Granon.

Les coureurs traverseront la station de Val Thorens avant d’aller rejoindre le cœur du domaine skiable de la station. Ça promet 😉 ! Le spectacle sera magique… Le dernier kilomètre sera/est tout simplement monstrueux…

Le mardi 09 juillet 2019, j’ai fait en entrainement cette montée, du bas en haut. En avant première en quelque sorte 😉 Et je me suis régalé. Pour faire rapide, car je ne veux pas vous gâcher de belles surprises (et oui, le vélo c’est de l’inconnu, des surprises et de la découverte), les 3 premiers kilomètres de la montée sont tranquilles et doux. Un gros coup de cul à partir du troisième kilomètre puis un très très gros coup de cul à partir du quatrième kilomètre déclencheront les hostilités… La bataille commence enfin.

Aux 6500m, portion de plat d’environ 1 km qui vous fera beaucoup de bien aux jambes. Vous traverserez le hameau de Saint-Laurent-de-la-Côte au huitième kilomètre (après 46 minutes de montée pour moi). À la sortie de Saint-Laurent-de-la-Côte, la route monte à nouveau de manière soutenue jusqu’au 11 ème kilomètre, où à cet endroit, la route redescendra pendant 1200 m. Un peu de récup et un peu de calme… Au bas de la descente, à l’embranchement de la route départementale classique des Belleville, il vous restera 20 kilomètres pour rejoindre la station de Val-Thorens. Donc 21 pour rejoindre l’arrivée officielle de la montée… 

Vous traverserez rapidement Saint-Martin-de-Belleville (après 1h17 de montée pour moi), au 14 ème kilomètre. Aux 16400m, vous entrerez définitivement dans la vallée des Belleville. Vue royale sur les Ménuires et sur la Cime de Caron. Au bout du 23ème kilomètre, vous entrerez dans la station des Ménuires avant une dernière petite descente d’environ 1 km 100. Le calme avant la tempête…

La bataille finale commence enfin. Longue montée jusqu’à Val Thorens de 8 kilomètres (pourcentages entre 6 et 8%), puis légère descente au cœur de la station avant un TERRIBLE coup de cul juste avant l’arrivée. Le dernier kilomètre sera infernal, la route est étroite et son revêtement très mauvais. Vous serez en plein cœur des pistes de ski de Val Thorens. Les derniers mètres seront longs, très longs…

Avec la montée en altitude et l’oxygène qui se raréfie, cela rend le dernier kilomètre de la montée encore plus compliqué. Mes jambes me brûlaient, alors que je roulais à 6km/h ! J’appuyais simplement sur les pédales de mon vélo pour ne pas tomber, et j’étais très essoufflé 😉  Le coureur qui sera vainqueur de cette étape gagnera une étape de très haut niveau. Quand à vous, ami(e)s cyclistes de l’étape du tour, vous serez très heureux d’arriver enfin au bout de cette montée !

En photos ci-dessous, voici le schéma (profil kilométrique et altimétrique) de la montée de Val Thorens. Je l’ai trouvé sur le site internet officiel du Tour de France, et je le trouve très bien fait. Il reflète parfaitement pour moi la désormais mythique « montée de Val Thorens » !  N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire pour me faire part de vos remarques et impressions.

Bon courage à toutes et à tous ! Amusez vous et régalez-vous !