De ma naissance à mes 23 ans, j’ai eu la chance de vivre dans la vallée de Doucy / Valmorel (massif de la Vanoise, Savoie), en plein cœur des montagnes. Entouré par des très beaux sommets (Cheval Noir, Crêve Tête, Niélard), j’avais également une vue royale sur la vallée de Nâves (massif du Beaufortain). Je connais donc très bien cette vallée, après l’avoir découverte en ski de randonnée, en randonnée et en vélo…

Mais après toutes ces années, je n’avais toujours pas fait le sommet de la Pointe du Dzonfié (alt 2455m), point culminant de la vallée. J’avais déjà grimpé par le passé le Quermoz, la Roche de Midi, le Roc Marchand et pleins d’autres, mais jamais le Dzonfié!  Il fallait donc que je corrige cette erreur 😉 Direction, un matin du mois de juin 2020, la commune de Naves…

Circuit rando: la Pointe du Dzonfié, la Croix de la Bagnaz et le Quermoz en boucle depuis Naves (massif du Beaufortain) 

Date: mardi 23 juin 2020.
Durée: 4h13 minutes de balade dont 2h10 pour le troncon « départ de la rando – Nant du Beurre – Sommet du Dzonfié ».
Météo: temps superbe. Pas trop chaud, pas trop de vent, nickel !
Dénivelé: 1046 mètres de D+ et de D-. Circuit d’une longueur de 17 kilomètres.
L’équipe du jour: tout seul.
Massif: Beaufortain, département Savoie.
Itinéraire d’ascension: départ au lieu-dit « Dottan »/départ des pistes de ski de fond de Naves – Prendre la direction du refuge du Nant du Beurre – Lieu dit « Le Tovet » (alt 1554m) – Lieu dit « Montagne du Chatelard » (alt 1780m) – Lieu dit « Sous les Goliaths » (alt 1900m) – Lieu dit « La vieille Cave » (alt 1998m) – Lieu dit « Le Nant du Beurre » (alt 2075m) – Lieu dit « Les Mouilles » (alt 2202m) – Lieu dit « Rochers Blancs » (alt 2250m) – Pointe du Dzonfié (alt 2455m) – Croix de « La Bagnaz » – Col du Vâ (alt 2222m) – Sommet du Quermoz (alt 2296m) – Lac du Bozon (alt 1990m) – Lieu dit « Le Grand Plan » – Retour au point de départ.
Carte IGN: TOP 25 série bleue référence 3532 OT.
Accès départ: depuis la Léchère, direction la commune de Petit-Coeur puis le village-station de Grand Nâves. Vous pouvez partir d’ici mais la randonnée sera alors plus longue. Vous pouvez également continuer votre route en voiture pendant 3500 mètres après le village de Grand Nâves et rejoindre le lieu-dit « Dottan », à 1554 mètres d’altitude. C’est ici, devant ce grand bâtiment, que les pistes de ski nordique débutent en hiver. Un grand parking est disponible pour garer votre voiture.

Carnet de randonnée…

Direction un jour de forte chaleur, la vallée de Naves, que j’aime tant ! Mon réveil n’a pas sonné ce matin (je me suis surtout rendormi plusieurs fois!) et je suis en retard sur mes prévisions, galère ! À l’origine, je voulais faire en courant/en marchant le tour complet de la vallée de Nâves: ascension de la Roche de Midi, du Roc Marchand, du Grand Crétet, du Dzonfié, du Quermoz… Malheureusement, je vais devoir raccourcir ma randonnée. Mais heureusement, la météo n’annonce pas d’orages pour cette après-midi!

Direction en voiture, la Léchère puis le village de Petit-Cœur. Je débute une longue montée de 15 kilomètres, qui m’impressionne à chaque fois que je la prends! Certains pourcentages sont vraiment élevés! Pour l’avoir fait quelques fois en vélo de route, je peux vous dire qu’elle pique ! Il faudrait vraiment que le Tour de France la fasse un jour 😉 Je dépasse Nâves, puis termine ma route au lieu-dit Dottan, situé 3500 mètres après le village de Naves ! Le terminus de la route se situe au départ des pistes de ski nordique du domaine de Nâves, à 1550 mètres d’altitude, devant un grand et beau bâtiment en bois… Quelques minutes plus tard, ma montre GPS SUUNTO 9 est connectée aux satellites! La randonnée peut débuter…

Sous une forte chaleur et un soleil écrasant, je prends la direction du Nord, et plus précisément du refuge du Nant du Beurre, très bien fléché et indiqué par pleins de pancartes directionnelles. Tranquillement, les podcasts de l’Afterfoot dans les oreilles, je dépasse les lieux-dits « Le Tovet » (alt 1554m), « Montagne du Chatelard » (alt 1780m), « Sous les Goliaths » (alt 1900m), puis « La vieille Cave » (alt 1998m). Je suis absolument tout seul et je me régale dans un paysage merveilleux. Le Dzonfié domine les lieux, mais se rapproche !

1h35 environ après avoir quitté ma voiture, j’arrive sur le secteur du refuge du Nant du Beurre (alt 2080m)… Quel beau et luxueux refuge (38 lits disponibles), je suis impressionné (voici en lien, le site internet officiel du refuge du Nant du Beurre pour + d’informations). L’ancien chalet du Nant du Beurre, est lui, dans un moins bon état, mais tient toujours debout ! Après une petite pause thé entre les 2 bâtisses, assis sur une belle table en bois, je poursuis mon chemin en direction du lieu dit « Les Mouilles » (alt 2202m).

J’arrive en pleine forme à un très beau petit Col. La vue s’ouvre sur le très beau sommet du Crêt du Rey… Le Cormet de Roselend n’est pas très loin, et encore moins à vol d’oiseau. Le Grand Mont non plus… Je pense à ce moment-là à mon copain d’Arêches Steven B, qui un jour, a fait la très belle traversée « Naves – Grand Mont d’Arêches – Arêches Beaufort » en ski de randonnée… Lorsque mes problèmes de santé se seront éloignés, j’aimerai la faire aussi, cela doit être géniale… Revenons en à ma randonnée 😉 Et prenons la direction du Sud-Est, le Dzonfié est désormais tout proche ! J’entame une très belle traversée de la crête sommitale pour arriver finalement au sommet du Dzonfié à alt 2455 mètres, après 2h10 de montée depuis le parking ! Le sommet de la Pointe du Dzonfié (coordonnées GNSS N45.58502 E6.57140) est symbolisé par une belle croix en bois et par une borne en pierre. Le panorama sommitale est évidemment merveilleux, sur le Beaufortain, la Lauzière, la Vanoise (en particulier la vallée de Valmorel…). J’envoie un petit message à mon père, à Doucy, pour savoir s’il est capable de me voir au sommet avec ses jumelles mais je suis malheureusement trop loin !

Note: si quelqu’un en lisant cet article, a l’explication sur le double nom « Pointe du Dzonfié/Pointe de la Chauvière », je suis preneur ! Pour moi, le Dzonfié est le dzonfié et je ne savais pas que ce dernier était appelé également la Pointe de la Chauvière… Encore une bizarrerie/une invention de l’IGN ? Je ne sais pas, il va falloir que je fasse des recherches !

Motivé, et très heureux d’être ici, je débute une longue et aérienne traversée de la crête de la Pointe du Dzonfié. Certains passages sont techniques, je mets les mains à plusieurs reprises et je me régale. Je suis seulement embêté par mes bâtons mono-brin rigides qui ne se plient pas (il faut vraiment que je m’achète des bâtons télescopiques)! Je dépasse la très belle croix de « La Bagnaz » puis arrive en trottinant, la musique dans les oreilles, au Col du Vâ (alt 2222m). Je débute une longue montée vers le Quermoz, sommet que je connais si bien (surtout en ski de randonnée) et que j’adore… Au Quermoz, devant la pancarte sommitale, c’est avec soulagement que je débute la descente. Il ne me reste presque plus d’eau (j’ai oublié mes pastilles MICROPUR alors pas de prise d’eau possible) et je commence à fatiguer ! J’en suis à 1050m de D+…

En courant, je rejoins rapidement le merveilleux lac du Bozon (pensée à ma maman adorée) et rentre dans la brousse. La chaleur est désormais étouffante… presque insupportable ! Au lieu-dit « Le Grand Plan », j’accélère encore un peu pour arriver le plus vite possible au parking de départ. J’y suis 4h13 minutes après l’avoir quitté. La chaleur dans la vallée doit être terrible… À très vite les ami(e)s, et à bientôt à Naves, pour cette fois-ci, une traversée intégrale de la vallée (et également pour un repas « Chez Fred », LE restaurant apparemment somptueux et délicieux du village) ! J’ai hâte…