Dernière sortie de trail-running et dernier sommet de l’année 2019 pour la rubrique « Sommets des Savoies » de mon blog. Cela faisait déjà quelques mois que je voulais aller grimper le mont Tournier, petit sommet culminant à 877m d’altitude au-dessus du lac d’Aiguebelette. Pourquoi ce sommet me direz-vous?

Tout simplement car sur la carte en relief de la Savoie que j’ai dans ma chambre et qui me sert à faire mes randonnées dans les Savoies depuis des années, le mont Tournier est le sommet le plus à l’Est de la Savoie. Je tenais donc à faire ce petit éperon rocheux… Informations et topo sur ce sommet!

Une belle balade au Mont Tournier (alt 877m), en mode Trail-Running ! 

Date: vendredi 27 décembre 2019.
Durée: 1h12 minutes de rando au total, dont 48 minutes de montée…  J’ai fait une sortie de 7,46 kilomètres.
Météo: temps très moyen, pluie et léger vent.
Dénivelé: 270m environ de D+ et de D– au total de la randonnée.
L’équipe du jour: tout seul.
Massif: Jura. Département Savoie…
Itinéraire d’ascension: départ du centre du village de Saint-Maurice-de-Rotherens (alt 630m) – Lieu dit « Croix des Rives » (alt 693m) – Passage au hameau du Bornet – Passage sur la route du Mont Tournier – Lieu dit « la Dronière  » (alt 770m) – Site de Pierre Vire (alt 820m) – Sommet du Mont Tournier (alt 877m).
Carte IGN: TOP 25 référence 32 32 ET.
Accès départ: rendez-vous dans le petit village de Saint-Maurice-de-Rotherens… Un parking est disponible « place de l’Ecole » pour garer facilement votre voiture.

Une chose est certaine, le mont Tournier (situé dans l’Avant-Pays savoyard) est un sommet accessible et facilement atteignable pour toutes e tous. Vous pouvez monter en voiture jusqu’au col du Tournier (alt 821m), situé à quelques mètres seulement du point sommital. Pour ma part, j’ai choisi la manière un peu plus sportive. Je suis parti du village de Saint-Maurice-de-Rotherens, soit une sortie aller-retour d’à peu près 8 kilms. Au programme: une randonnée calme et agréable avec passages sur goudron et sur pistes forestières. Le sentier jusqu’au sommet est clairement indiqué à chaque intersection. Le plus du parcours: le passage au sommet du site de Pierre Vire, offrant un très beau panorama sur la plaine.

J’ai passé un bon moment sur le mont Tournier, même si la météo n’était vraiment pas idéale. Je reviendrai peut être un jour, pour partir la recherche des grottes du célèbre contrebandier MANDRIN 😉 Je suis particulièrement sensible à ce genre de légendes et de trésors, ma curiosité me fera donc surement revenir sur les pentes du Mont Tournier. Au sommet (symbolisé par une grande borne géodésique), j’ai eu une vue presque totalement bouchée et cela est bien dommage car en période de beau temps, la vue doit être vraiment fantastique. Pour preuve, lorsque les nuages se sont débouchés, la vue s’est ouverte sur toute la vallée du Rhône: SPLENDIDE! Je conseille chaleureusement cette randonnée au marcheur et aux familles qui souhaiterait faire une petite marche dominicale…

À la descente, n’oubliez pas de vous arrêter quelques minutes sur le bord du très beau lac d’Aiguebelette. La vue en vaut le détour. En rentrant sur Grésy, je décide que je reviendrai en vélo dans ce coin très bientôt pour faire deux beaux cols: celui du Mont Tournier et celui de l’Epine (depuis Novalaise) ! Place à 2020 !