Je profite d’un jour de pluie sur nos montagnes pour vous présenter 2 nouveaux itinéraires en ski de randonnée. J’ai réussi ces 2 sommets la semaine dernière, avec un grand soleil et dans de très bonnes conditions; la pluie est arrivée malheureusement cette nuit sur les massifs alpins, espérons que les températures refroidissent et que la limite neige-pluie redescende.  Je vous propose de retrouver le Sommet du Pic du Rognolet (2659m), dans le massif de Lauzière, et le sommet du Quermoz (2296m), dans le massif du Beaufortain.

Le pic du Rognolet, 2659m, massif de la Lauzière, le 26 janvier 2015: cliquez ici pour le récit complet.

Une très belle ascension dans l’un des plus beaux massifs des Alpes. Le départ se situe dans le village de Celliers dessus, à 1370 m d’altitude, sur la route du col de la Madeleine, depuis notre dame de Briancon. Le dénivelé positif jusqu’au sommet est de 1270m. C’était la première fois que je grimpais ce sommet. Le début d’itinéraire est identique au sommet du grand pic de La Lauzière, point culminant du massif de la Lauzière: remonter pendant près de 25 minutes la route enneigée du col de la Madeleine en direction du logis des fées (1845m d’altitude). Puis, commencer à grimper au bas de la combe des Plans (à 1545 m d’altitude). Le sommet du pic du Rognolet se dresse clairement devant. La jonction avec l’itinéraire du grand pic se fait vers 2000m d’altitude, lorsque le chemin bifurque vers le col des Aiguillons.

Le chemin d’ascension est tranquille, sans difficultés techniques avant le ressaut final et la crête du sommet: nous sommes montés sans couteaux. A 100m sous le sommet, la pente se raidit: nous sommes montés les skis sur le dos, en faisant attention. Un petit passage d’escalade très sympathique. Nous sommes finalement arrivés au sommet du pic du Rognolet après 2h40 minutes de montées depuis le départ. La vue au sommet est fantastique sur tous les massifs alpins et les plus grands sommets: Mont Blanc, Cervin, Cheval Noir, Grande Casse… La croix sommitale est inaccessible, à quelques mètres devant nous. La neige à la descente ( par la combe du Bridan) est moyenne, déjà croutée dans de nombreux endroits. Nous arrivons à la voiture après avoir quitté le sommet 41 minutes plus tôt.

Le Quermoz, 2296m, massif du Beaufortain, le 22 Janvier 2015: Cliquez ici pour le récit complet.

Le Quermoz est un sommet que je connais bien, et que j’ai déjà grimpé de nombreuses fois. Il permet en début de saison de ski de travailler sa forme physique et de se tester, sans forcément monter haut en altitude. Le dénivelé positif est de 1020 mètres environ, depuis le village de départ de Grand Naves, à 1320 m d’altitude. Grand Naves se situe dans la vallée de Naves, au dessus du village de Petit cœur et de La Léchère.

Le chemin d’ascension débute à travers champs, depuis le parking de départ à la sortie du village, puis traverse quelques arbres dans une petite foret. L’itinéraire se poursuit en passant par les pistes de ski de fond de Naves, juqu’au lac des Bozons. Le chemin continue jusqu’au col, et débouche sur le Quermoz au loin;

Cependant, nous n’avons pas utilisé cet itinéraire de montée. Le sommet du Quermoz est très fréquenté, nous avons suivi d’autres traces nous amenant sous la crête du sommet. Notre temps de montée jusqu’à la croix sommitale: 1h56. La vue est magnifique au sommet (sur le mont pourri et le glacier de la Plagne), avec en particulier un très beau panorama sur la vallée de VALMOREL et ses sommets: le Niélard, le cheval noir et Creve tête; la neige à été excellente à la descente, la poudreuse était forminable. J’ai rarement skié dans d’aussi bonnes conditions.

Le massif du Beaufortain et le massif de la Lauzière sont 2 massifs alpins très célèbres, que j’adore.

La Lauzière est un massif des Alpes occidentales. Son point culminant est le sommet du Grand Pic de la Lauzière, culminant à 2829 m d’altitude. Ce massif se situe en Savoie, entre la rive droite de l’Arc en Basse Maurienne, et sur la rive gauche de l’Isère, dans la vallée de la Tarentaise. Le massif de la Lauzière est séparé du massif de la Vanoise par le col de la Madeleine, et se compose de deux chaînons: La Lauzière et le Grand Arc. Les sommets les plus célèbres de la Lauzière sont le Mont Bellacha (2483m), les Frettes (2527m), le pic du Rognolet (2659m), l’Aiguille de la Balme (2696m), la Grande Cantine (2700m) ou encore Roche Bénite (2297m) et le Gros Villan (2746m). Les 2 grands cols de ce massif sont celui de la Madeleine et celui de l’Homme. Le massif de la Lauzière est très fréquenté en toutes saisons, pour son aspect sauvage, ses balades magnifiques et ses fabuleux lacs: Roche Noire, Le Branlay, Lac des Plants, lacs du Loup…. Géographiquement tout proche de Valmorel et de Doucy-Combelouvière, je connais très bien ce massif, que je fréquente régulièrement.

Le Beaufortain est également un massif des Alpes Occidentales. Son point culminant est le sommet du Roignais, à 2995m d’altitude. Il se situe à cheval sur les 2 département des Savoie. Il est limité par l’Isère (vallée de la Tarentaise) au sud et par l’Arly au Nord Ouest. Le Beaufortain est entouré des massifs des Aravis, des Bauges, de la Vanoise et du Mont Blanc. Ce massif comprend les stations de sports d’hiver d’Arêches Beaufort, des Contamines-Montjoie, de Megève, de Grand Naves, de Saint Gervais les Bains et des stations de l’espace Diamant: Notre dame de Bellecombe, Praz sur Arly, Flumet, Saint Gervais les Bains, les Saisies… Ses principaux sommets: Le Grand Mont (2686m), la Pierra Menta (2714m), la pointe de la grande journée (2462m), le mont Mirantin (2460m), La pointe de la Terrasse (2881m), et les aiguilles de la Penaz (2688m); Géographiquement tout proche d’Albertville ou je réside, je fréquente très régulièrement ce massif, que ce soit en ski de randonnée, en ski alpin ou en courant.

L’hiver continue, les grands sommets se rapprochent! La forme est la, croisons les doigts pour la neige revienne dans nos montagnes. A très vite.