Photos et récit de mon ascension du sommet du Roc Marchand (2098m d’altitude) situé dans le massif du Beaufortain, dans la vallée de Naves et de Grand Naves. Nous avons fait ce sommet avec mon père le 14 décembre 2016 en marchant depuis le village de Grand Naves. Mon père a décollé du sommet en parapente, je suis redescendu en courant. Une belle randonnée  par l’itinéraire des “Grands Darbeleys”, des “4 chemins” et de la “Roche de midi”.

Sommet du Roc Marchand (2098), massif du Beaufortain, Savoie

Date: 14 décembre 2016.
Durée: Randonnée rapide… 1h20 d’efforts à la montée pour rejoindre le sommet et 38 minutes de descente.
Météo: Grand beau temps, températures largement supérieures aux normales saisonnières. J’étais au sommet en short et  en Tee-shirt.
Dénivelé: 780m positif. Départ au village de Grand Naves (1315m d’altitude) et sommet du Roc Marchand à 2098m d’altitude. Nous avons fait 4.35 kilomètres à la montée et un peu moins à la descente car j’ai coupé l’itinéraire de retour à travers champs.
Massif: Beaufortain.
Accès départ: Depuis Aigueblanche ou depuis Albertville, rejoindre la ville de La Léchère puis le village de Petit-Cœur. A partir d’ici, la montée pour Naves commence: près de 12 kilomètres sur une route goudronnée mais parfois raide et étroite. Vous dépasserez le village de Naves avant d’arriver au village de Grand Naves, à 1315 m d’altitude. Vous pouvez garer votre voiture sur le parking à l’entrée du village (devant la Mairie), soit au parking à la sortie de Grand Naves. Le sommet du Roc Marchand se situe au dessus de la falaise de la “Roche de midi”. Le chemin de montée débute à l’intérieur du village de Grand-Naves sur une route forestière. Prenez la direction des “Grands Barbeley’s”. La randonnée peut commencer.

Récit: En partant ce matin d’Albertville, le ciel est d’un bleu toujours aussi clair que les jours précédents. La neige n’est toujours pas prévue dans les Alpes, je m’occupe donc comme je peux et je continue mes sommets dans les départements des Savoie. Je retrouve mon père à la Léchère vers 9h00, pour partir en direction de la vallée de Naves et du Massif du Beaufortain.

Notre objectif du jour: le sommet du Roc Marchand, culminant à 2098 m d’altitude. La randonnée sera courte, avec moins de 800m de dénivelé positif au programme. Mon père a prévu lui de décoller du sommet en parapente. Nous dépassons Naves, et arrivons à Grand Naves ou nous garons la voiture à l’entrée du village. Je connais et j’apprécie le village de Grand Naves: c’est régulièrement dans cette vallée que nous faisons avec ma famille notre première sortie de ski de randonnée de l’hiver, en grimpant le Sommet du Quermoz.

Nous chaussons nos chaussures de randonnée, Diva étant avec nous. La randonnée débute, nous prenons la direction des Grands Darbeleys en marchant sur un chemin forestier. Mon père, en forme comme toujours, décide de couper à travers champs. Il m’impressionne de jours en jours, avec son sac à dos de près de 10 kilos dans le dos, contenant sa voile de parapente, son parachute et sa sellette.

Au-dessus de nous, se dresse clairement la “Roche de midi”, immense falaise surplombant la vallée de Naves. Nous dépassons les “Grands Darbeleys” puis le lieu dit des “4 chemins”, à 1655m d’altitude. Nous poursuivons notre randonnée à un très bon rythme, le sommet étant de plus en plus visible.  Nous sortons de la forêt puis arrivons dans une grande clairière, sous la “Roche de midi”. Un petit passage neigeux nous attend, que nous traversons sans problèmes. Nous ne somme plus très loin du Roc Marchand.

Sous le sommet, j’aperçois la croix symbolisant la “Roche de Midi”, à 1996m d’altitude. Le Roc Marchand est 100 mètres au dessus de nous. Il fait chaud, je suis en short et tee-shirt, un 24 décembre à plus de 2000m d’altitude! Nous montons dans l’herbe alors que de l’autre côté de la vallée, sur les pentes exposées Nord, la neige est déjà bien présente et installée pour le reste de l’hiver. Je reconnais le sommet du Quermoz, la pointe du Dzonfié (2455m), le sommet du Grand Crétet (2292m) ainsi que le refuge du Nant du Beurre.

Finalement,  nous arrivons au sommet du Roc Marchand après 1h20 minutes d’efforts depuis le parking de départ. Le panorama sur le massif du Beaufortain est incroyable, en particulier sur le sommet du Grand Mont.

Je me ravitaille tout en observant ces montagnes que j’aime tant: Le Mont Pourri, le Mont Blanc, le massif des Bauges, les sommets de la Lauzière, Valmorel et sa vallée…

Je me ravitaille, et je donne manger à Diva, heureuse d’être avec nous! Mon père se change, étend sa voile et se prépare à décoller. Une petite rafale de vent lui permet de déployer sa voile et de s’envoler dans le ciel… Quelle chance, cela me donne envie! La vue de tout la haut doit être incroyable.

Je me lance dans la descente à toute vitesse et à travers champs. Mes chaussures Hoka One One tiennent le coup, j’arrive 38 minutes plus tard après avoir quitté le sommet à ma voiture. Mon père est lui en bas depuis plusieurs minutes déjà! J’ai apprécié cette sortie, et cette vallée me plait; j’ai pour projet futur de traverser un jour l’ensemble des crêtes  et des sommets de Naves: Dzonfié, Quermoz, Grand Crétet, Col des Tufs Blancs, Col des Génisses et Roc Marchand.

A très vite.