Depuis quelques années, je suis inscrit dans une salle de sport/de fitness dans la ville d’Albertville. Cette salle, c’est celle de Fitness House. J’aime m’y rendre au moins une fois par semaine, pour faire du renforcement musculaire, un peu de musculation, du vélo en hiver, et pour courir sur tapis de course! Moi qui suis un amoureux de la nature, jamais je n’aurai pensé prendre du plaisir à courir sur un tapis. Mais très rapidement, j’ai multiplié les séances courses sur tapis et je me suis rendu compte que s’entraîner en course à pied sur un tapis de course indoor a de grands avantages, et que cela est très bénéfique!

Course à pied: pourquoi s’entraîner sur un tapis de course?

C’est d’ailleurs pour cette raison que régulièrement, je vois sur les réseaux sociaux que des grands champions Français s’entraînent et font des séances indoor sur des tapis de course. Hassan Chahdi (2h10 sur marathon) fait  des longues séances de seuil sur les tapis de course de l’INSEP, quand Samir Dahmani (1min 44 sur 800m) fait des footings de + de 15 kilomètres dans sa salle de sport. Les avantages à courir sur tapis sont  donc nombreux, et cela est très bénéfique pour l’entrainement. Les principaux avantages sont, selon moi:

  • Courir sur un tapis de course indoor permet de courir au train, à allure fixe! Quand vous faites un footing en extérieur, votre allure varie à chaque secondes! Les aléas sont nombreux, et la vitesse sur 1h de course peut varier de plusieurs km/h. J’ai analysé récemment grâce à ma montre SUUNTO 9 mon allure sur un footing de 40 minutes sur une piste forestière, et cela se confirme! Ma vitesse changeait toutes les 5 secondes: 12km/h, 12.1km/h, 12.3km/h… Sur tapis, en fonction de vos réglages, cela est totalement différent. Si vous réglez votre vitesse sur une allure précise, alors vous apprendrez à courir au train, à allure fixe. Pas d’accélération, pas de baisse de rythme, mais une vitesse monotone très régulière. Le tapis tourne, tourne, encore et encore… Régulièrement, je fais des footings de 35 minutes à 14 km/h très précisément. L’allure ne bouge pas! Cela est très utile et très bénéfique pour les coureurs qui font des courses sur route, comme le 10 KM, le semi-marathon, le marathon et même pour les cross en hiver. Dans ces épreuves, il faut être le plus régulier possible. Les changements de rythme ne sont pas bénéfiques à un gros chrono. Courir sur un tapis de course vous permettra donc de courir au train, à une allure très précise. Je me rappelle avoir analysé les temps kilomètre par kilomètre des meilleurs marathoniens du monde. Ces données confirment mon dire: il faut être régulier à la seconde pour être fort et pour faire des très bons temps.
  • Courir sur un tapis de course est excellent pour le mental. Car courir sur un tapis est difficile mentalement. Le temps passe très doucement. Si vous n’avez pas de télé devant vous ou de MP3 dans les oreilles, le temps vous paraîtra très long. Vous n’avez aucun moyen de vous changer les idées comme regarder le paysage, faire attention à une voiture, croiser un autre coureur… Plus les séances sont longues, plus le temps vous paraîtra long. Mais plus vous serez alors motivé et prêt à courir dehors. Personnellement, j’adore courir sur tapis avec mon MP3 et en écoutant diverses émissions en podcast.
  • Courir sur un tapis de course permet de faire des superbes séances de VMA. Ma séance préférée sur tapis est: 2 min de marche à – 10km/h, avec inclinaison du tapis à 0. Au bout de 2 min, je commence à courir. La vitesse du tapis augmente toutes les 30 secondes de 0,5 km/H. L’objectif: aller le plus haut et le plus vite possible. Mon record: 19 km/h… 😉 J’aime aussi faire la même séance, mais en version VMA longue. Cette fois ci, la vitesse du tapis augmente de 0,5 km/H toutes les 2 minutes. L’entrainement est alors plus difficile… Mon record: 15 km/h…
  • Courir sur un tapis de course est excellent pour la respiration. Quand vous courrez sur un tapis, vous transpirez vite et vous serez essoufflé plus rapidement. Pourquoi? Car contrairement à une course en extérieur, vous n’aurez pas de vent et d’air frais en salle de sport. Vous suffoquerez donc plus rapidement. Faire des séances sur tapis puis aller courir dehors est un véritable bonheur. Vous aurez l’impression, comme moi je l’ai, qu’un « masque vous a été enlevé ». Si votre corps s’habitue à courir sans air et sans vent, vous serez alors beaucoup plus fort pour les courses en extérieur.
  • Enfin, courir sur un tapis de course permet de se protéger des conditions climatiques difficiles. Je cours beaucoup sur tapis le printemps et en été, car je suis très allergique au pollen. En avril, je serai incapable de faire une séance de VMA en extérieur sans prendre le risque d’avoir une crise d’asthme. Courir sur tapis indoor est donc parfait pour moi. Je me protège du pollen et de la chaleur. L’hiver, j’aime aussi courir en salle de sport, lorsque la route est enneigée à Albertville et qu’il m’est impossible de courir sans glisser.

Le seul conseil que je puisse vous donner: faites attention au tapis sur lequel vous courrez. Certains tapis indoor sont vétustes, n’ont plus aucun amorti et ne fonctionnent plus très bien. Attention aux blessures… De mon côté, j’ai de la chance! Les tapis de ma salle de sport sont excellents (marque Precor)! Ces derniers peuvent monter à une vitesse de 20km/h, ce qui est largement suffisant.

Mon article touche à sa fin! J’espère que cette lecture vous a plu. Je vous souhaite donc, désormais, de belles et bonnes séances sur tapis de course indoor 😉 N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire pour me faire part de vos impressions et/ou de vos remarques. À très vite…