De ma vie, jamais je n’aurai imaginé faire du Paddle sur le Lac de Roselend. Car sur ce barrage, propriété d’EDF, il est formellement interdit de pratiquer des sports nautiques! Mais également car je n’avais jamais fait de Paddle il y a 3 mois en auparavant… c’est seulement il y a 2 mois, lors d’un week-end test nautisme en juin sur le Lac du Bourget avec le Vieux Campeur que j’ai découvert ce sport. Depuis ce moment, j’adore faire du Paddle, même si j’en ai rarement l’occasion. Le concept du Stand Up Paddle me plait, les sensations de glisse sur l’eau sont superbes, et le travail d’équilibre et de musculation est excellent! Pour moi, le Paddle est synonyme de liberté, de voyage, de découverte et de tranquillité.

Quand mon copain du Vieux Campeur Steven m’a parlé il y a quelques semaines de la course de Paddle du Lac de Roselend, la Wild Race, je me suis tout de suite inscrit, enthousiaste de pouvoir faire du SUP sur le mythique barrage de Roselend, l’un de mes endroits préféré dans le massif du Beaufortain. La wild Race avait lieu ce dimanche 06 août 2017, et je me suis régalé! J’ai passé un moment génial que je n’oublierai jamais. La certitude: je recommencerai, et je vais faire dès que je le peux, les autres courses de Paddle de l’Alpine Lakes tour, organisateur de courses de SUP sur les grands lacs des Alpes.

La WILD RACE 2017, course de Paddle sur le barrage de Roselend

Pour ceux qui ne connaîtrait pas le Paddle ou le SUP, abréviation de Stand Ud Paddle (debout sur Paddle), cette activité est un sport de glisse nautique ou le pratiquant se tient debout sur sa planche, plus longue qu’une planche de Surf. Le Paddle est propulsé en avant grâce à son pratiquant qui utilise une pagaie. Le mot Paddle signifie « rame en Anglais ». Ce sport connait un véritable essor depuis plusieurs années! Cette activité permet d’améliorer son équilibre, sa puissance physique, les muscles des bras, des jambes et du dos… mais surtout de s’évader et de découvrir de nouvelles sensations.

Récit: Mon réveil sonne de bonne heure ce matin… mais c’est heureux et surexcité que je me lève, pressé de relever un beau défi. Après un petit déjeuner, je prends avec ma copine la direction de Beaufort, puis du Col du Meraillet pour finalement finir ma route au barrage de Roselend. Pour la 5ème fois depuis 2013, il est possible ce dimanche 06 août 2017 de faire du Paddle sur le barrage de Roselend. Une blague? Pas du tout 😉 L’ Alpine lakes tour repose en effet ses bagages à Roselend pour la Wild Race. Je me suis inscrit sur la « longue race », course de 10 kilomètres sur le lac de Roselend. J’ai hâte d’y être, avec un peu d’appréhension tout de même. Je ne suis pas un gros pratiquant de Paddle, mais je sens que je vais me régaler. La météo n’est pas bonne, il a plu une bonne partie de la nuit et le brouillard recouvre le lac de Roselend lorsque j’arrive sur les berges du Lac, pour récupérer mon dossard.

A mon arrivée, des coureurs sont déjà sur place! Les tentes de l’organisation de certains partenaires, comme Red Paddle ou la coopérative de Beaufort, sont installées, la course va débuter dans moins de 1h30. Après avoir récupéré mon dossard, je débute une petite balade à pied aux bords du Lac. Le vent souffle fort, mais de minutes en minutes le brouillard semble vouloir se lever. J’aperçois désormais le mur du barrage, cela est bon signe, la course va pouvoir avoir lieu. Le départ est prévu à 10h30. Pour rappel, le Lac de Roselend est un barrage hydroélectrolytique Français appartenant à EDF. Il est donc strictement interdit de faire des sports de glisse nautique sur ce lac, hormis le jour de l’Alpine Lakes Tour.

Au fil des minutes, les participants arrivent de plus en plus nombreux. Je ne connais pas ce monde et je suis totalement étranger à cet univers. Mais je suis surexcité de me lancer en Paddle sur le lac. Aujourd’hui, 5 courses sont au programme: un 5 kilomètres (traversée du barrage), un 10 kilomètres (traversée en aller-retour), une course enfant, une course technique (avec des bouées et des obstacles) et une dragon race (plusieurs personnes sur un même Paddle). Je suis inscrit à longue race (10 kilomètres), je vais en baver! Tout à l’heure, ce sera seulement la 4 ème fois que je vais faire du Paddle.

A 9h30, je remonte à ma voiture garée plus en haut sur le bord de la route pour récupérer mon Paddle et mes affaires. 15 minutes plus tard, je suis de retour sur les berges du barrage. Je commence le gonflage de mon Paddle, le modèle One de la marque Naish. Ce Paddle est plus étroit que les Paddle que j’ai essayé lors de mes premières sorties, je vais donc aller plus vite mais je serai moins stable sur mon SUP. Steven, mon collègue du Vieux Campeur d’Albertville, s’est inscrit lui aussi à la course et me rejoint vers 9h45. Mon Paddle est prêt, je me change et j’enfile mon dossard, la course peut commencer. Le brouillard se dégage, le soleil n’est pas loin. Je descends sur le Lac faire quelques dizaines de mètres en Paddle: les sensations sont bonnes, et l’eau est excellente. Je m’attendais à une eau froide pour un lac situé à cette altitude, mais je me suis trompé! Et heureusement.

Mon Paddle est génial! Je me sens moins en équilibre que sur un 10.8 de chez Red Paddle par exemple, mais je vais plus vite! Mon Paddle glisse sur l’eau, je suis ravi. Ma pagaie est-elle aussi géniale, je suis rassuré. Après 15 minutes d’échauffement, je rejoins la plage et je retourne vers le départ de la course; en arrivant aux tentes, je suis impressionné par le monde! Nous sommes peut-être plus de 400 à attendre le départ prévu à 10h30. De nombreux Paddle sont déjà à l’eau, alors que débute le briefing d’avant course. Cette année, le lac est plus bas que l’année précédente. Nous allons traverser en longueur mais également en largeur le barrage pour faire les 10 kilomètres prévus au programme. Nous allons rejoindre une première bouée située sur la gauche du Lac, avant de basculer sur la berge droite du barrage pour finalement revenir sur la gauche et rejoindre le bout du Lac. Le chemin de retour ressemble à celui de l’aller, il est donc impossible de se perdre sur le barrage! L’eau est à bonne température, il y a peu de vent. Pour le moment, le brouillard se dissipe, la course va pouvoir débuter. Je pose mes chaussures, je dis aurevoir à ma copine, l’aventure commence: je me jette à l’eau.

Le départ sera donné dans moins de 10 minutes…nous sommes presque 150 sur l’eau, à essayer de rejoindre la ligne de départ et de s’aligner. J’essaye de garder mon équilibre et de ne pas tomber à l’eau, ce qui n’est pas chose simple. Je me mets donc à genou sur mon Paddle. Certains coureurs sont impressionnants… ils sont équipés de pagaies 100% carbone et de Paddle Rigide, eux aussi en carbone. Nous ne sommes pas dans le même monde, mais l’ambiance est géniale! A 10h40, le départ est donné par 2 coups de brume! Les participants de la 5 kilomètres s’élancent en même temps que nous, la course débute! Les Paddle des autres concurrents me dépassent à toute vitesse, je suis impressionné. L’ eau, qui était calme il y a quelques secondes, se déchaîne désormais: de grosses vagues font tanguer mon Paddle, j’essaye donc tant bien quel mal de rester sur ma planche.

Je calme mon rythme pour prendre de la distance avec le peloton des coureurs. Je serai mieux à l’arrière, au calme et sur un lac tranquille. Au fil des minutes, les vagues disparaissent, les premiers coureurs sont désormais très loin devant. J’arrive à la première bouée et tourne à droite. Steven accélère, je vais finir la course sans copain 😉 Mètres après mètres, je rame et je continue de pagayer. Je ne vais pas bien vite, mais je me rapproche des passages clés et du bout du lac. Le paysage est génial, malgré le brouillard. Je parcours des endroits dans lesquels je n’étais jamais aller jusqu’alors. Le Paddle, c’est cela: de la découverte, du sport et des sensations géniales.

En arrivant au milieu de la course, je rejoins 2 femmes avec qui je vais terminer l’épreuve. Nous discutons et nous rigolons, l’ambiance est superbe. Les vagues ont complètement disparu, les premiers ne doivent plus être loin de l’arrivée. J’aperçois quelques poissons au fond du lac, l’eau est très claire dans cette partie du barrage. Après 1h00 de course environ, je tourne à droite à la bouée du bout du lac et débute mon chemin de retour. J’essaye de pagayer le plus vite possible et de perfectionner mon geste, mais ce n’est pas chose simple. Mes épaules me font mal, mes bras me brûlent, je commence à fatiguer. Mais concentré et déterminé, je continue mon chemin et me rapproche de l’arrivée. Je calme le rythme, je veux profiter au maximum de ce moment. Peu importe le résultat, mon objectif était de faire finisher, et je vais bientôt y parvenir. J’entends des encouragements au loin, et je reconnais ma copine, mes parents et mes deux meilleurs ami(e)s. Déconcentré, je tombe à l’eau! Tant pis, je remonte sur mon Paddle et rejoins l’arrivée, très heureux et très fatigué. Je viens de réussir un de mes rêves! Je ne pensais pas pouvoir la finir la course de cette manière il y a quelques jours en arrière, c’est le top!

Passé l’arrivée, je me change en vitesse. Mon père range le Paddle dans son sac, un gros nuage de pluie arrive sur l’arrivée de la course. Nous sommes passés entre les gouttes, nous avons eu de la chance! Merci à dame Météo de nous avoir épargné…Je file à la tente de ravitaillement manger du beaufort et des sucreries pour reprendre des forces. Je vais pouvoir profiter…Milles merci aux organisateurs, milles merci aux bénévoles, bravo aux coureurs, c’était génial.

Résultats: tous les résultats sont ici résultats wild race 2017

25 minutes plus tard, je savoure ce moment en buvant une bonne bière dans l’un des petits restaurants du  barrage de Roselend, le bar/casse-croûte des Lanches. Il pleut désormais à grosses gouttes sur le lac… Steven, en pleine forme, joue de l’accordéon avec son frère. Accompagné de ma copine, de mes parents, de mes ami(e)s, et fier de moi, je voudrai que ce moment ne s’arrête jamais! A cette heure, je suis persuadé d’une chose: je vais continuer pour m’amuser et pour rigoler les courses de Paddle de l’Alpine Lakes tour.  Pour rappel, L’alpine lakes tour est un ensemble de 9 courses de Stand Up Paddle sur quelques’uns des plus beaux lacs des Alpes. 9 courses sont prévues pour l’année 2017, du Lac d’Annecy au Lac du Bourget en passant par le Lac Léman.

Ma prochaine course: surement le 20 janvier 2018, sur la GLAGLA Race du lac d’Annecy! Une course de Paddle longue de 13 kilomètres sur l’un des plus beaux lacs de France, en plein hiver et dans le froid… un nouveau challenge, un nouveau défi! Pour les autres courses de Paddle, je vous donne rendez-vous le site officiel de l’Alpine Lakes Tour.. A très vite!