Dans ma chambre à coucher, j’ai la chance d’avoir deux belles cartes en relief de la Savoie et de la haute-Savoie. Et c’est avec ces cartes que je me fixe mes projets et envies de randonnée, depuis plusieurs années… 😉 Depuis plusieurs semaines maintenant, un sommet me donne envie. Situé en bordure Nord du massif de Belledonne, en Savoie mais à proximité du département de l’Isère, la Pointe de Rognier (alt 2341m) est l’un de mes objectif de ce début d’automne début 2019.

Après quelques études des différents itinéraires possibles pour rejoindre le sommet de la Pointe de Rognier, j’ai décidé d’utiliser celui au départ du parking la Jasse, en passant par le refuge de l’Arbarétan (versant Nord). Une belle rando en perspective avec des couleurs d’automne déjà bien présentes. Récit…

L’imposante Pointe de Rognier (alt 2341m) dans le massif de Belledonne (Savoie)

Date: 10 octobre 2019.
Durée: 3h05 aller-retour dont 1h35 minutes de montée.
Météo: beau temps, les nuages sont arrivés après mon passage au sommet !
Dénivelé: 886m de D+ et de D – au total de la randonnée. Environ 12,72 kilomètres.
L’équipe du jour: tout seul.
Massif: Belledonne, département Savoie.
Itinéraire d’ascension: départ au parking de la Jasse (alt 1525m) – Prendre la direction du refuge d’Arbarétan – Lieu dit « Rocher du Cra » (alt 1743m) – Lieu dit « Refuge d’Arbarétan » (alt 1806m) – Le Col de la Perche (alt 1984m) – Passage du Grand Canal – Sommet de la Pointe de Rognier (alt 2341m) – Descente par le même itinéraire.
Carte IGN: TOP 25 référence 3433 OT.
Accès départ: pour vous rendre au parking de départ de la randonnée, direction la vallée de la Maurienne et le Col du Grand Cucheron. 500 mètres avant le sommet du Col, prendre une petite route partant au Sud. Roulez pendant environ 3 kilomètres avant d’arrivée au parking de la Jasse/de Teppe Verte. La route est étroite mais en bon état et entièrement carrossable.

Récit de rando…

C’est avec des fourmis dans les jambes que j’arrive enfin au parking de la Jasse. 35 petites minutes de voitures m’auront suffi pour rejoindre le parking de départ de la randonnée depuis Grésy-sur-Isère. En arrivant sur place, le parking est presque plein (au moins 10 voitures garées). La saison de chasse bat malheureusement son plein, j’espère pouvoir marcher au calme et en toute tranquillité.

Mon GPS en marche, la randonnée débute. Le chemin s’élève rapidement à travers une forêt et comme malheureusement je m’y attendais, j’entends des coups de fusils au loin. Galère… Un peu inquiet, je décide d’accélérer le rythme pour m’éloigner d’un possible problème. Je dépasse le lieu-dit « Rocher du Cra » (alt 1743m) et arrive quelques minutes plus tard à la sortie de la forêt. La vue s’ouvre sur la Pointe de Rognier et sur un beau panorama. Les couleurs d’automne sont radieuses… En trottinant, je passe devant le petit refuge d’Arbarétan (alt 1806m). À bonne allure, je me rapproche du Col de la Perche. Au-dessus de moi, j’aperçois sur la crête du Chapotet un grand groupe de randonneurs.

1h10 minutes après avoir quitté ma voiture, j’arrive sur la zone du Col de la Perche à 1984m d’altitude. Le beau refuge des Plattières est seulement à 10 minutes du Col. Le refuge des Férices est lui indiqué à plus de 5h30 de marche. Heureux et assis sur un petit rocher, je viens de finir la première partie de la randonnée, soit une longue traversée à travers la forêt de l’Arbaretan. Désormais, le plus compliqué arrive. Après une petite pause ravitaillement, je me lance dans le grand pierrier de la Pointe de Rognier. Ça grimpe, ça grimpe…

Heureusement, je trouve rapidement un petit sentier qui serpente à travers les pierres. Heureusement, car sinon ce serait vraiment galère. Le passage du Canal n’est pas simple à gérer mais mes bâtons sont une grande aide. Arrivé à un petit col, je bifurque à droite. La grande croix sommitale de la Pointe de Rognier n’est pas loin… J’enchaîne plusieurs passages en rando-escalade et en mettant les mains à terre à de nombreuses reprises, mais rien de bien technique non plus.

Finalement, j’arrive au sommet de la Pointe de Rognier après 1h35 minutes de montée. La grande croix sommitale est splendide. La table d’orientation est également très belle… Au Sud en direction des « Grands Moulins », la vue est malheureusement bouchée par le brouillard. Mais au Nord, le panorama est splendide, surtout sur l’ensemble de la vallée des Hurtières. Quel spectacle…

Après 10 minutes au sommet, trois belles randonneuses arrivent au sommet 😉 Je les avais doublé quelques minutes auparavant… Voulant les laisser tranquilles, je débute ma descente. Descente qui se fera par le même itinéraire, technique au début (pierrier) puis roulante en seconde partie (piste en forêt).

J’avais prévu à l’origine de continuer ma randonnée en passant par le beau dôme du Chapotet (d’où mon père décolle en parapente de temps en temps) mais fatigué, je décide de rentrer plus rapidement au parking. Je reviendrai cet hiver en ski de randonnée au Chapotet, il parait que ce sommet se fait très facilement à ski… 1h30 plus tard, je suis de retour à ma voiture. Ci-dessous, le tracé GPS de ma sortie. Si vous avez des questions sur cette superbe randonnée, n’hésitez pas les ami(e)s… Et en tout cas, après cette belle randonnée, je suis pressé de partir à nouveau en randonnée en Belledonne, massif que je ne connais trop peu…