Ce vendredi 07 août 2020, nous avons fait en famille une très belle randonnée sur les hauteurs de la station de Valmorel (massif de la Vanoise, département de la Savoie). Nous avons effectué l’ascension du sommet de la Pointe du Niélard (alt 2559m) au départ de l’altipiano/de valmorel. Une très belle boucle, conclue par un passage à la descente au « Col du Gollet ». Je suis très heureux d’avoir fait ce sommet, que je voulais grimper depuis un long moment déjà ! Topo de la rando et photos ci-dessous…

Randonnée en famille à la Pointe du Niélard (alt 2559m), depuis Valmorel (massif de la Vanoise, département de la Savoie)

Date: vendredi 07 août 2020.
Durée: 4h14 minutes de randonnée dont 2h01 minutes pour la portion « Altipiano/Sommet de la Pointe du Niélard ».
Météo: grand beau, grand chaud, grand ciel bleu.
Dénivelé: 823m de D+ de D-. Boucle d’une longueur de 12 kilomètres 610.
L’équipe du jour: Cobi le chien, mes parents, mon frère et moi.
Massif: Vanoise, département Savoie.
Itinéraire d’ascension: départ du lieu dit « Pierrafort/Altipiano » (alt 1820m) – Sentier de randonnée de « Roche Blanche » (nouveau sentier donc non référencé chez l’IGN) – Passage sous Roche Blanche – Col du Mottet (alt 2374m) – Gare d’arrivée du télésiège du Mottet – Crête sommitale – Sommet de la Pointe du Niélard (alt 2559m) – Descente jusqu’au départ du sentier de « Roche Blanche » – Passage au Col du Gollet (alt 1971m) – Retour au point de départ.
Carte IGN: top 25 IGN série bleu 3433 ET.
Accès départ: pour cette randonnée, deux solutions principales s’offrent à vous! La première option est de partir du coeur de la station de Valmorel (alt 1350m). Attention, dans ce cas-ci, le D+ sera de 1250m ! La deuxième option (la plus choisie) est de partir de la gare d’arrivée du télécabine de Pierrafort/de l’Altipiano (alt 1820m). Le D+ sera donc bien moins important. En intersaison, 4×4 obligatoire pour faire la partie Valmorel – Pierrafort. L’été, prendre la télécabine de Pierrafort jusqu’à son sommet.

Certains le savent peut-être, je suis originaire de la vallée de Valmorel (massif de la Vanoise, Savoie). J’ai habité pendant près de 20 ans au Raclaz-Doucy, petit village situé dans la vallée du Morel. Mes parents habitent toujours Raclaz, et j’ai fait du ski alpin en compétition pendant près de 12 ans au club de Valmorel. Autant dire que je connais très bien les lieux… et donc les sommets de la vallée ! J’ai fait Crêve-Tête (alt 2342m) des dizaines de fois, le Cheval Noir (alt 2832m) à 2 ou 3 reprises mais il me manquait encore les « Niélard(s) ». D’un point de vue géographie et cartographie, deux Niélard(s ) sont recensés : la Pointe du Niélard (alt 2559m) et la Pointe du Grand Niélard (alt 2544m). Le plus haut des deux est la Pointe du Niélard (pour 49 mètres), le plus connu des deux est la Pointe du Grand Niélard (celui que l’on appelle plus communément le Niélard, la tête du Christ et/ou la tête du chien, en hommage à sa forme/structure impressionnante).

Un matin du mois d’août 2020, direction avec la famille au complet, le plus haut des Niélard(s) ! Mes parents et mon frère ayant déjà fait une sortie randonnée hier (au Mont Miravidi dans les Alpes Grées), nous décidons de raccourcir la randonnée du jour et de partir de l’Altipiano/de Pierrafort. Vers 8h30 nous garons le DACIA 4×4 de mon père à côté de la gare d’arrivée du télécabine de Pierrafort: la randonnée peut débuter ! Il fait déjà très très chaud…

Ce matin, je suis très heureux d’essayer plusieurs nouveaux produits « montagne&randonnée&trail-running »… J’ai acheté la veille les lunettes de soleil JULBO FURY CAT 3, les chaussures Adidas Terrex Agravic et les chaussettes running de la marque Stance… Au top !

Notre rando débute par la remontée du nouveau sentier de randonnée de Roche Blanche… Ce nouveau sentier est très récent et n’est pas répertorié pour le moment par l’IGN (que ce soit sur Geoportail et sur les cartes papiers). Ce sentier est très agréable et permet de rejoindre rapidement le pied du sommet de Roche Blanche, et surtout d’éviter de monter le long des pistes… 45 minutes à peu près après avoir quitté la voiture, j’arrive en haut du sentier de Roche Blanche, sous une chaleur hallucinante! Mon père et mon petit frère (très chargés avec leurs voiles de parapentes) me suivent de près, bravo à eux, car ils ont plusieurs kilos sur le dos. Ma mère suit d’un peu plus loin, mais nous nous retrouvons tous les 4 (tous les 5 avec Cobi) à proximité du Col du Gollet. Le plus dur de la montée est fait…

Tranquillement, avec une vue royale sur le Cheval Noir, nous traversons la crête du Col du Gollet pour arriver au pied de la crête sommitale. Après un bon dernier effort, et quelques passages aériens mais non techniques, nous arrivons au sommet de la Pointe du Niélard, à 2559m d’altitude, aux coordonnées satellites N45.42832 E6.43845

Le sommet de la Pointe du Niélard est simplement symbolisé par un petit jalon… La vue sommitale est merveilleuse avec un panorama de dingue à 360°! Nous apercevons au loin le Cervin, MAGIQUE ! Vue royale sur l’autre Niélard, sur Crève-Tête, sur le Mont Blanc, sur le Mont Charvin, la Pointe Percée, les sommets de la Lauzière, les Aiguilles de Peclet… Quelle régalade !

10 minutes après être arrivé au sommet, mon père et mon petit frère débutent la descente. Ils rejoignent le Col du Gollet pour étendre leurs voiles et pour décoller quelques instants plus tard… TROP CLASSE! Alors que nous débutons la descente avec ma mère, mon père nous appelle ! Ils viennent de se poser à l’atterrissage des Avanchers. On appelle cela une descente express, la chance ! J’aimerai vraiment me mettre un jour au parapente mais malheureusement mon emploi du temps est trop chargé (entre la course à pied, le vélo, la rando, le boulot) pour être sérieux dans ce sport. Et je pense que mes « petits vertiges » liés au vide ne feraient pas bon ménage avec 1500m de vide sous les pieds 😉 Le parapente se démocratise et je le comprend tout à fait: la vue en l’air doit être magique et surtout, les « longues descentes pénibles et violentes pour les articulations » sont purement supprimées ! À reflechir…

Motivé et en forme pour refaire une petite montée, je quitte ma mère au sommet du sentier de Roche Blanche pour filer au pied de la Pointe du Grand Niélard (mon prochain objectif dans la vallée) et pour rejoindre quelques minutes plus tard le Col du Gollet (bondé de monde), que je connais si bien. 15 minutes plus tard, je retrouve ma mère devant le Duster…

 

Note importante: le sommet de la Pointe du Niélard réussi aujourd’hui est le 100 ème sommet réussi de mon projet « Sommets des Savoies ». Des sommets en Savoie et en Haute-Savoie, j’en ai fait plus que 100, mais la Pointe du Niélard est le 100 ème sommet officiel, recensé et répertorié de mon projet Sommets des Savoies (liste complète des sommets à retrouver ici) ! J’en suis très fier et très heureux et je jure que l’aventure ne fait que commencer !

Pour rappel, mon projet « Sommets des Savoies » consiste à grimper et à escalader (en courant et en ski de randonnée) les sommets les plus mythiques des Savoies. Ce projet, débuté en 2010 par l’ascension du Mont Blanc, est un mélange de sport, de montagne, de découverte, de rêve, d’aventure et de plaisir… qui ne fait que débuter! Vivement la suite…