Ouch ! Ça c’est une belle sortie de rando-run ! J’ai fait ce vendredi 12 mars 2021 l’ascension du sommet de la Pointe du Frou (alt 1160m, massif de la Chartreuse) depuis le village de Saint-Pierre d’Entremont. Une longue sortie de 20 kilomètres qui m’a fait comprendre que je dois avoir un souci « d’analyses de distances sur carte » car je m’attendais à une sortie beaucoup plus courte ! Tant pis et même tant mieux, car je me suis régalé. Topo et photos ci-dessous…

Rando en Chartreuse: ascension de la Pointe du Frou (alt 1160m) depuis le village de Saint-Pierre-d’Entremont (département de l’Isère)

Date: vendredi 12 mars 2021 en après-midi
Durée: 4h de sortie au total, dont 2h29 minutes de montée pour le tronçon « Saint Pierre d’Entremont – Sommet de la Pointe du Frou ».
Météo: temps très correct. Beaucoup de ciel bleu. Températures aux normales saisonnières.
Dénivelé: 919 mètres de dénivelé positif et négatif. Circuit d’une longueur de 20 kilomètres 120 mètres.
L’équipe du jour: tout seul. Avec pleins de Podcast de foot dans les oreilles.
Massif: Chartreuse, département de l’Isère.
Itinéraire d’ascension: départ dans la commune de St Pierre d’Entremont – Lieu dit « Le Replat » alt 700m – Le hameau du « Château de Montbel » alt 930m – Prendre le sentier « GRP du tour de Chartreuse » – Lieu dit « La Grange Jacquet » – Suivre la direction de « La Ruchère » – Lieu dit du « Pas Dinay » alt 1125m – Hameau des Jolys – Lieu dit « La Combe du Crozat » alt 999m – Sommet de la Pointe du Frou (alt 1160m) – Lieu dit « Les Reverdys » alt 1010m – Route départementale SD102a – Route départementale D520 C – Pont du Riou Brigoud – Lieu dit « Les Buis » alt 640m – Retour au point de départ.
Carte IGN: série bleue au TOP 25, référence 33 33 OT.
Accès départ: pour faire le même circuit que moi, le rendez-vous est donné dans le massif de la Chartreuse, dans la vallée des Entremonts, et plus précisément dans la commune Iséroise et Savoyarde de Saint-Pierre-d’Entremont (code postal 38 380).

Récit d’une belle après-midi en Chartreuse…

C’est dans la ville Iséroise/Savoyarde de Saint-Pierre d’Entremont que ma randonnée du jour débute ! Me voici en plein cœur du massif de la Chartreuse après 1 bonne heure de route depuis chez moi. La route s’est bien passée, j’adore me rendre en Chartreuse, passer le Col du Granier, admirer la face Nord du Mont Granier (à chaque fois je pense à Yannick Seigneur), puis rentrer dans la vallée des Entremonts… L’ambiance y est calme et tranquille, les habitants sont gentils, il n’y a pas beaucoup de monde, bref, LE TOP ! Je commence à bien connaitre la zone puisque depuis 2 ans, j’ai enchainé les randonnées en Chartreuse : Roche Veyrand, Mont Granier, Mont Outhéran, Mont Joigny… Des sommets très sympathiques et des randonnées très agréables.

À Saint-Pierre-d’Entremont côté Savoie, je gare ma voiture. Je me connecte aux GPS avec mon portable, la randonnée peut débuter. Je traverse rapidement un petit pont passant au-dessus de la rivière du Guiers, et me voici en Isère. En effet, anecdote intéressante, la commune de Saint-Pierre-d’Entremont est divisée en 2 villages : la zone Savoie et la Zone Isère. Et oui, deux départements pour une seule commune, c’est assez rare pour le préciser !

Grâce à l’application mobile de cartographie « Iphigénie », sur laquelle j’ai préparé mon circuit de la journée, je trouve rapidement la bonne direction. Sous un grand soleil et des températures très clémentes pour la saison, je passe le lieu-dit « Le Replat » alt 700m avant d’arriver 20 bonnes minutes plus tard, au hameau du « Château de Montbel » à alt 930m. Je stoppe ma randonnée quelques instants et je fais un détour rapide pour visiter les très belles ruines de cet ancien château de type Médiéval, construit au X siècle après JC et habité au fil des années par les Seigneurs de Montbel et d’Entremont…

Le panorama devant les ruines est tout simplement extraordinaire (les Seigneurs avaient du gout, étaient ‘ils passionnés par la montagne?!), et en particulier sur le sommet de la Roche Veyrand (alt 1429m), qui domine de toute ses forces la vallée des Entremonts. Que c’est beau… Je profite un bon moment du lieu, en faisant quelques étirements, devant ce paysage de dingue ! J’aimerai un jour emmener ma copine ici, elle en serait ravit, j’en suis sûr. Le lieu est parfait pour un pique-nique…

Mais l’heure tourne et je ne dois pas trainer. J’ai de la marge chronométriquement mais avec le couvre feu de la COVID-19, mieux vaut ne pas trainer. 135€ la randonnée, ca ferait cher la balade ! La musique dans les oreilles, j’accélère le rythme, en courant à moitié sur des sentiers et à moitié sur de la route goudronnée. Je parviens finalement à trouver le bon sentier « GRP du tour de Chartreuse », qui devrait me mener tranquillement au sommet du jour. Motivé, boosté par un paysage de dingue et par toute la frustration de la semaine, j’avance à un rythme soutenu. Je suis content, la forme est là, même si je suis assez « haut cardiaquement » ! Je passe  le lieu-dit « La Grange Jacquet » tout en suivant la direction du village de « La Ruchère ».

En arrivant au sommet d’une montée soutenue, j’arrive au lieu-dit du « Pas Dinay » à altitude 1125m. Après une brève petite pause ravitaillement, je bascule dans la descente, sur un sentier parfois effacé par les éboulements. Le terrain n’est plus du tout roulant (je déteste cela), et parfois même casse gueule ! Heureusement que j’ai pris mes bâtons de randonnée aujourd’hui…

Enfin, la descente s’arrête ! Quelle galère que ce terrain dégueulasse, composé de grosses pierres, de racines, de rochers roulants… Je vais tout faire pour ne pas passer ici à la descente, car je n’ai pas envie de faire de la D+, et car je ne veux pas repasser par ici. Désormais, je marche sur un sentier plat, tracé en pleine forêt, qui me mène enfin au « Hameau des Jolys ». Je me fais un rapide point orientation, pour finalement me rendre compte que le sommet n’est plus très loin. Je poursuis mon chemin en trottinant, je rentre dans une épaisse forêt, je passe le lieu-dit « La Combe du Crozat » à altitude 999m avant d’arriver enfin, au sommet de la Pointe du Frou, à altitude 1160 mètres, aux coordonnées GNSS 45.42282N 5.79733E ! Une chose est certaine, la vue sommitale, comme annoncée sur de nombreux topos, est splendide ! Le sommet n’est pas marqué, que ce soit par une croix ou par une pancarte, ce que je trouve très dommage… Note: faites attention si vous avez avec vous des enfants et des animaux, une chute dans les falaises de la Pointe du Frou serait fatale.

Une chose est cependant certaine, mon chrono de montée n’est pas bon ! 2h29 minutes pour faire le tronçon « Saint Pierre d’Entremont – Sommet de la Pointe du Frou », je n’avais pas du tout prévu cela et j’avais prévu bien moins. Le côté « performance chronométrique » ne m’intéresse pas ou peu, c’est simplement l’arrivée de l’heure du couvre feu qui m’inquiète. Il va falloir que je ne tarde pas…

La descente commence, et à forte allure par rapport à d’habitude. Un habitant du coin me confirme que j’ai deux solutions pour retourner à Saint-Pierre-d’Entremont : soit le Col du Pas Dinay dans l’autre sens, soit de la route goudronnée. Ma décision est prise. Ce sera le choix numéro 2. Je passe dans le hameau « Les Reverdys » alt 1010m  avant de tomber sur la route départementale SD102a puis sur la route départementale D520 C, où j’ai juste à allonger ma foulée pour prendre rapidement de la distance.

L’amorti de mes chaussures Adidas Terrex n’est pas suffisant (j’aurai du prendre mes HOKA One One) pour mes 80 kilos lancés à grande vitesse sur du goudron, mais tant pis. Plusieurs kilomètres plus tard, au pont du Riou Brigoud, je sais que l’arrivée de la randonnée est proche. Tant mieux car je commence à être bien fatigué et car je n’ai plus de gels énergétiques. Pour le couvre feu, je suis limite, mais cela va passer. Une superbe randonnée se termine… Mon circuit du jour me confirme encore une fois que j‘aime vraiment vraiment la Chartreuse !