Salut les ami(e)s ! Je tiens par ce petit article, à vous présenter le topo randonnée d’un très beau circuit que j’ai fait il y a quelques jours, dans le département de l’Isère. J’ai en effet effectué au départ du parking des Seilglières, le circuit randonnée du sommet du Mont Rond (alt 1141m), en boucle par le village du Pinet. J’ai passé un très bon moment sur place car j’ai couru dans une très belle forêt… Infos et photos ci-dessous !

Le circuit du sommet du Mont Rond (alt 1141m) au départ du parking des Seiglières (Belledonne, Isère) 

Date: 12 février 2021.
Durée: 1h48 minutes, circuit d’une longueur de 9 kilomètres 250.
Météo: mauvais temps, pluie mélangée avec de la neige. Pas trop froid niveau températures.
Dénivelé: 355m de dénivelé positif et négatif.
L’équipe du jour: seul.
Massif: chaine de montagnes de Belledonne, département de l’Isère.
Itinéraire d’ascension: départ au parking des Seiglières (alt 1065m) – Forêt communale de Saint Martin d’Uriage – Sommet du Mont Rond (alt 1141m) – Lieu dit « Chareyre » alt 910m – Chemin des Ronzerettes – Circuit des « Ecoliers » – Hameau des Royets – Le « Replat de Pinet » alt 907m – Retour au point de départ.
Carte IGN: série bleue top 25, référence 3335 OT.
Accès départ: depuis la commune de Saint-Martin d’Uriage (code postal 38410), prendre la route départementale D 111 en direction de la station de Chamrousse. L’auberge des Seiglières et le parking des Seiglières (largement assez grand pour abriter plusieurs voitures) se situent quelques kilomètres après St-Martin-d’Uriage…

Pour ceux qui voudraient effectuer ce circuit randonnée (qui peut être fait soit l’hiver en raquettes à neige soit l’été), le départ du sentier se situe au parking des Seiglières. Ce parking, situé en face de l’auberge des Seiglières (tristement fermée pour le moment à cause de la COVID-19) se situe à altitude 1065m, en bordure de la route départementale D 111 (la route qui relie les communes de Saint-Martin-d’Uriage à Chamrousse et vice-versa).

Depuis le parking des Seiglières donc, prendre la direction du Nord, avec de nombreux petits sentiers possibles. Vous entrerez à partir de ce moment-là dans la belle « Forêt Communale de Saint Martin d’Uriage ». La première étape de ce petit circuit randonnée consiste à rejoindre le sommet du Mont-Rond, à alt 1217m, aux coordonnées GPS 45.16070N 5.86908E. Le sentier menant au Mont Rond n’est pas forcement fléché et indiqué, mieux vaut donc avoir avec soit un GPS ou une application mobile de cartographie pour trouver le bon sentier. À noter que le sommet du Mont-Rond n’est pas symbolisé par quoi que ce soit, si ce n’est une immense souche d’arbre. Le Mont-Rond ne présente pas de grand intérêt, le panorama sommital étant totalement bouché par les arbres.

La suite du circuit rejoint le sentier de la « route de la Gâte » dans une très belle ambiance et dans un très beau cadre. Le circuit classique du Mont Rond consiste en une grande boucle à faire dans le sens inverses des aiguilles d’une montre, et en passant par les hameaux du « Grand Gouillat », de « La Croix de Pinet », des « Royets » et du « Replat ». Le circuit n’est pas très long (kilomètres et se fait facilement. Pour des marcheurs, comptez entre 3h30 et 4h30 de balade au total pour faire le circuit complet, même si des raccourcis et des variantes existent en nombre important. Les petits sentiers se comptent par dizaines, il est donc compliquer de proposer un circuit officiel du Mont Rond !

Personnellement, j’ai passé un très bon moment sur place. Je n’ai croisé absolument personne et j’ai marché en toute tranquillité, loin de l’agitation des sentiers des stations de skis, bondés de monde en ce moment, malgré les consignes sanitaires actuelles. C’est quand même dingue, j’ai vu passer des photos sur les réseaux sociaux ou les pistes damées pour piétons sont blinder de monde, personne ne porte le masque… Bref, dans ces moments-là, je préfère être loin de ma Tarentaise natale, mais au moins, être seul et au calme.

La météo n’était pas parfaite lors de ma sortie alors j’ai été forcé d’écourté ma randonnée à cause d’un début de rhume. Tant pis, je reviendrai car je tenais vraiment à découvrir l’étang des Marais chauds, qui est apparemment très beau. Ce Marais, comme beaucoup de Marais en Rhône-Alpes, serait né lors de la dernière grande glaciation en France, lors du recul des glaciers… Intéressant, je reviendrai ici, c’est une certitude. Je passerai par le Marais voisin des Seiglières, qui est très jolie également. Un soir en été avec ma chérie, au bord des Marais avec un sandwich et une bouteille de rosé, quand ce virus aura disparu, ce sera parfait. À bientôt les ami(e)s…