Salut les ami(e)s. Aujourd’hui, je vais vous présenter le « topo randonnée » d’une très belle balade que nous avons fait ma copine ce dimanche 19 juillet 2020. Pour ce, direction la Savoie et le massif de la Chartreuse pour un très charmant parcours au départ du Col du Granier : la randonnée en boucle de la Pointe de la Bornée et du Mont Joigny. Nous nous sommes régalés et je vous conseille donc de bon cœur cette balade. Photos, résumé et informations ci-dessous !

Circuit « Pointe de la Bornée – Mont Joigny » au départ du Col du Granier (Chartreuse)

Date: dimanche 19 juillet 2020.
Durée: 3h00 minutes de rando/balade au total dont 1h07 min pour le tronçon « Col du Granier – Pointe de la Bornée ».
Météo: grand beau, grand chaud. Heureusement que nous sommes montés à l’abri du soleil, sous les arbres à l’ombre…
Dénivelé: 458m de D+ et D-. Boucle d’une longueur de 8 kilomètres 330m. 
L’équipe du jour: ma chérie, Cobi le Chien, et moi.
Massif: massif de la Chartreuse, département Savoie.
Itinéraire d’ascension: départ au Col du Granier (alt 1135m) – Lieu dit « Sur le Frêne » (alt 1160m) – Lieu dit « Les Ravines » (alt 1196m) – Lieu dit « Devant Joigny » (alt 1490m) – Sommet de la Pointe de la Bornée (alt 1507m) – Sommet du Mont Joigny (alt 1556m) – Col de la Gorgeat (alt 1433m) – Sentier du GR 96 – Lieu dit « La Corniole » (alt 1198m) – Les « Granges de Joigny » – Retour au point de départ.
Carte IGN: top 25 série bleue référence 3333 OT.
Accès départ: la randonnée débute au Col du Granier, à 1135 mètres d’altitude. Un grand parking est disponible au Col, derrière le restaurant du Granier, pour garer votre voiture. La randonnée débute orientation Ouest, en direction « des Ravines ».

En arrivant ce dimanche 19 juillet au pied de la gigantesque face Nord du Mont Granier (Savoie, massif de la Chartreuse), je tombe à nouveau sous le charme de cette incroyable falaise de 900 mètres de haut… surement, d’après de nombreux témoignages, LA FACE la plus haute et la plus vertigineuse d’Europe ! À chaque fois que j’admire cette face (de mon jardin lors de splendides couchers de soleil, depuis la Chartreuse, depuis les Bauges et/ou depuis Chambéry), j’ai une pensée émue pour Yannick Seigneur, mon alpiniste préféré et l’un des grimpeurs les plus talentueux des années 1970-1980… Son ascension de la face Nord du Mont Granier reste pour moi l’un de ses plus gros exploits, avec également sa réussite du pilier Ouest du Makalu (alt 8463m).

Mais revenons au Granier, et plus précisément au col du même nom (bondé de randonneurs et de motards, c’est hallucinant), où nous débutons notre randonnée avec ma chérie. Il fait déjà chaud mais heureusement pour nous, la montée jusqu’à la Pointe de la Bornée, l’objectif du jour, devrait se faire à l’ombre. Rapidement, sur une large et grande piste forestière, nous dépassons le lieu-dit « Sur le Frêne » (alt 1160m) et le lieu-dit « Les Ravines » (alt 1196m). Au lieu-dit « Les Ravines », le sentier tourne à droite et se raidit très fortement.

L’altimètre de ma SUUNTO 9 s’envole. Enfin ! Le petit sentier sur lequel nous sommes serpente à travers les arbres et la forêt sur 300m de D+ environ. Ma copine s’accroche, bravo à elle car il fait chaud. Cobi doit avoir chaud également car il tire la langue… Nous sommes seuls, tous les 3 uniquement, pour notre plus grand bonheur. Au fur et à mesure des lacets, nous apercevons de + en + de ciel bleu pour finalement déboucher au lieu-dit « Devant Joigny », à 1490 mètres d’altitude. Nous bifurquons à droite en direction de la Pointe de la Bornée (non indiquée sur le panneau directionnel), située à 15 minutes de l’endroit où nous sommes. Nous entamons la traversée d’une épaisse et dense forêt, avec une herbe très haute (jusqu’aux genoux) pour finalement arriver au sommet de la Pointe de la Bornée, à 1507m d’altitude, aux coordonnées GPS N45.48429 E5.90671 😉 La vue sommitale est bouchée mais il est possible d’apercevoir à travers les branches d’arbres la face Nord du Mont Granier…

N’ayant rien de bien intéressant à faire au sommet (mise à part faire des câlins au chien et l’hydrater avec sa gamelle), nous revenons sur nos pas, passons à nouveau devant le lieu-dit « Devant Joigny » (alt 1490m) avant de continuer notre route est de déboucher 15 minutes plus tard au sommet du Mont Joigny (alt 1556m). La crête sommitale est vraiment belle… Panorama superbe, sur la Chartreuse Iséroise, sur le lac du Bourget, sur le Mont du Chat…

En forme et motivée, ma copine valide mon idée de faire « une boucle randonnée » 😉 Nous descendons donc le Mont Joigny en direction du sommet de la Pointe de la Gorgeat (attention, passage technique sur 50/100 mètres) pour arriver 1/4 d’heure plus tard au Col de la Gorgeat (alt 1433m). À cet endroit, nous commençons notre retour vers la voiture en descendant et en empruntant le sentier de grande randonnée du GR 96. Nous rattrapons deux randonneurs, dépassons sous une forte chaleur les lieux-dits « La Corniole » (alt 1198m) et « les Granges de Joigny » (beaucoup de randonneurs en balade ! ) pour finalement finir notre randonnée au Col du Granier, là où nous l’avons commencée. Le calme de la nature est rapidement brisé par des voitures, des cyclistes, des motos… Bon retour dans la civilisation !

Vous l’aurez compris en lisant cet article, je suis complètement amoureux de la face Nord du Mont Granier ! Je vais vous poser une question très sérieuse… La face Nord du Mont Granier n’a elle pas un air de Yosémite (USA) ? Moi je trouve que oui ! Certes, le Granier n’est pas en granite comme El Capitan par exemple, (le Granier est en calcaire), mais tout de même, il y a un fort air de famille ! Ses 900m de vide (comme la hauteur d’El Cap) me font rêver ! Alex Honnold, un nouveau projet pour toi 😉 ?