Lorsque je faisais mes premières recherches en rapport à mon « projet S 96 » (descriptif du projet ici), jamais je n’aurai pensé faire un des 96 points/96 sommets en vélo de route. Mais lorsque j’ai vu et compris que le point culminant du département du Vaucluse était le mythique Mont Ventoux, j’ai décidé immédiatement que j’allais faire ce sommet en vélo de route… L’occasion était trop belle, et cela fait des années que je rêvais de faire cette montée mythique !

En cette fin du mois d’août 2019, je me suis donc fixé comme objectif de me rendre au Mont Ventoux. Après quelques recherches, j’ai décidé de faire ce point en partant de la commune de Bédoin, de grimper le Mont Ventoux par son versant Sud et de le descendre du côté du Malaucène, avant de revenir sur Bédoin. Une belle boucle d’environ 60 kilomètres… Récit !

Le Mont Ventoux, plus haut point du département du Vaucluse (projet Sommets 96)

Nom du sommet: Mont Ventoux.
Département & Région: Vaucluse (84), région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Altitude mesurée au sommet: 1909m, +/- 2 mètres.
Coordonnées précises GNSS du sommet: N 44.173960° E 5.278408°
Massif: le Mont Ventoux se situe dans le massif des Monts de Vaucluse.
Versant d’ascension: depuis le village de Bédoin, côté versant Sud.
Accès départ: rendez-vous dans le superbe village de Bédoin, petite commune du Vaucluse installée au pied du Mont Ventoux et en plein cœur des vignes.
Itinéraire d’ascension: départ du village de Bédoin (alt 284m) – Direction le Mont Ventoux – Village de Jas des Melettes – Chalet Reynard (alt 1417m) – Sommet du Mont Ventoux (alt 1901m) – Sommet de l’observatoire du Mont Ventoux (alt 1909m) – Village de Malaucène – Col de la Madeleine (alt 448m) – Village de Bédoin (alt 285m).

En: vélo de route.
Carte IGN: TOP 25 référence 3140 ET et 3040 ET…
Longueur/dénivelé +: 61,04 kilomètres de distance et 1754 m de dénivelé positif.
Chrono aller-retour: 4h29 minutes de course pour faire la boucle « Bédoin – Mont Ventoux – Malaucène – Bédoin ».
Météo: temps très très chaud… Près de 38° à Bédoin vers 15h00.
Date: vendredi 30 août 2019.
L’équipe du jour: seul avec mon vélo.

Jeudi 29 aout 2019, 19h00: l’aventure début en ce jeudi soir de la fin du mois d’août 2019 ! À peine sortie du boulot, je prends ma voiture pour rentrer à la maison. Les affaires sont prêtes, il ne me reste plus qu’à remplir le coffre 😉 Vers 19h45, je débute mon long voyage vers le Sud de la France. Après une pause repas à Grenoble, je continue ma route, la nuit tombée… Je dépasse Valence puis arrive à Montélimar où je vais passer la nuit, dans l’hôtel IBIS de Montélimar Nord. Je suis très heureux de partir un peu à l’aventure. Et j’ai hâte d’être demain matin pour grimper sur mon vélo. Vers 23h00, je file au lit. Demain, il va falloir être fort. Avec ses 1160 points (classification Tour de France), le versant Sud du Mont Ventoux est un mastodonte !

Vendredi 30 août 2019, 8h00: après une bonne nuit de sommeil, direction le petit déjeuner, puis ma voiture. 1h00 après avoir quitté Montélimar, je dépasse Orange et file en direction de Bédoin. Je passe devant des dizaines de domaines viticoles 😉 Un jour, je viendrai faire un séjour dégustation de vins, de Gigondas et de Vacqueyras…

Vers 10h45, j’arrive enfin dans le charmant petit village de Bédoin ! Et en haut devant moi, le splendide Mont Ventoux. Le « géant de Provence » comme le Mont Ventoux est surnommé est tout simplement magistral. La tour hertzienne du Mont Ventoux, haute de 40 mètres, se voit de très loin Je me change rapidement, je monte sur mon vélo et je pars à l’aventure. Je débute officiellement ma boucle devant le rond point à l’entrée de Bédoin. Il fait très très chaud, je vais souffrir, j’en suis sûr !

Les premiers kilomètres de montée sont roulants. Je dépasse de nombreux cyclistes et je me fais doubler par de nombreux autres. Le Mont Ventoux est un Col très très fréquenté par les cyclistes et cyclotouristes de l’Europe entière. Rapidement, après 5 kilomètres de montée environ, j’explose de chaleur comme je m’en doutais. Il fait très chaud sur le Mont Ventoux… Mon allure chute brutalement et je pédale simplement pour ne pas tomber du vélo. Autour de moi, les autres cyclistes ne vont pas bien plus vite… Régulièrement, je suis obligé de m’arrêter à côté de mon vélo et de mettre pied à terre. La chaleur est écrasante ! Le mercure doit frôler les 35 degrés… Ma gourde se vite malheureusement en quelques gorgées…

Je ne regarde pas ma montre GPS pour ne pas tomber en déprime (rires ! ) ! Je dois rouler à moins de 8  kilomètres par heure… J’ai l’impression de rouler en feuille. Les portions d’ombres sont minimes et c’est les dents serrées que j’avance à mon rythme. Décidément, la chaleur et moi font 2.

C’est soulagé et heureux que j’arrive enfin au Chalet Reynard, à 1417 mètres d’altitude. Je fonce aux toilettes pour me rafraîchir et remplir ma gourde. Quelle erreur de ne pas avoir pris plus d’eau. 15 minutes de pause plus tard, je remonte sur mon vélo. Le sommet n’est plus très loin. Du moins, c’est ce que je pensais, car les 6 derniers kilomètres sont terribles. Encore une fois, j’enchaîne les pauses à côté de mon vélo. Je crois que c’est la première fois de ma vie que je mets pied à terre dans un Col. Et presque 10 fois ! Mais il faut dire que la chaleur est insupportable.

C’est finalement après un gros dernier effort que j’arrive enfin au sommet du Mont Ventoux, au pied de la station hertzienne du Ventoux. Mon temps de montée frise les 2h40 minutes… Allure d’escargot, quand on sait que le record du versant Sud est de 55 minutes 51 secondes (record établi par l’Espagnol Iban Mayo Diez en 2005).

Je suis très fatigué mais très très heureux. Au sommet, je rejoins des dizaines de cyclistes 😉 L’ambiance est TOP, certains sont en pleine forme et ont des vélos en  carbone incroyables, d’autres sont allongés sur le bord de la route avec des VTT.

Comme depuis le début de mon projet S 96, je sors mon inReach Garmin pour vérifier mon altitude et ma position exacte. Je me rapproche du panneau sommital… Et comme annoncé sur de nombreux sites internet, je confirme que ce panneau est faux ! L’altitude au sommet de la route, devant le panneau officiel du Mont Ventoux, est de 1901 mètres. Et non de 1909 mètres… Le véritable point culminant du département du Vaucluse se situe quelques mètres plus haut, sur la plateforme d’observation du Mont Ventoux, non accessible en vélo de route. Je pose mon vélo contre une barrière, et pars en direction de cette plateforme.

Cette fois-ci, j’y suis. Après 1 minute de montée depuis le bord de la route, j’arrive sur la plateforme du Mont Ventoux. Mon GPS ultra-performant sonne enfin juste, je suis bien à 1909 mètres d’altitude, aux coordonnées GNSS N 44.173960° E 5.278408° 😉 Depuis de nombreuses années, l’altitude exacte du Mont Ventoux est source de polémique et de débat. Mais comme annoncé dans les derniers relevés satellites de 2017, je confirme que le Mont Ventoux culmine bien à 1909 mètres d’altitude, et non à 1912m ou encore 1910 mètres… Au pied de la tour hertzienne du Mont Ventoux appartenant à l’armée de l’air, je regarde le paysage. Un grand sourire aux lèvres, je regarde ce panorama incroyable sur la Provence. Je viens de réussir mon 13 ème sommet sur 96…

Après plusieurs photos et vidéos, je décide avec un serrement au cœur de continuer ma route. À cet instant, un mirage passe à toute vitesse à quelques mètres au-dessus du Ventoux, dans un bruit terrible ! Mon dieu, que c’est impressionnant… 5 minutes plus tard, je bascule sur mon vélo. J’aimerai tellement dire à tous les cyclistes présents que le point le plus haut du Ventoux se situe 8 mètres plus haut… Mais je préfère m’abstenir. Je débute une longue descente vers Malaucène, où à chaque mètre de descente, je replonge dans la fournaise…

Vendredi 30 août 2019, 16h30: le trajet Malaucène – Bédoin est interminable… Je n’ai plus qu’une hâte, arriver le plus vite possible à Bédoin et sauter dans une fontaine. L’air est irrespirable ! À 7 kilomètres de Bédoin, j’ai la surprise de dépasser le Col de la Madeleine. Pas celui de Savoie, mais celui du Vaucluse, que je ne connaissais pas. Enfin, après 61 kilomètres d’efforts, 4h29 minutes de vélo et 1754 m de dénivelé positif, je pose enfin pied à terre pour de bon! Quelle sortie de dingue, le Mont Ventoux aura tenu toutes ses promesses. Quel sommet mythique… En cas de fort soleil, le Mont Ventoux (qui est un gros tas de cailloux) se transforme en un véritable four ! 

Ci-dessous, voici une brève fiche technique du versant Sud du Mont Ventoux. Pour rappel, le Mont Ventoux a 3 grands versants d’ascensions: depuis Bédoin (le plus utilisé et le plus dur), depuis Malaucène et depuis Sault. Depuis Bédoin, les informations techniques sont les suivantes:

Départ officiel: Bédoin.
Arrivée officielle: devant le panneau sommital du Mont Ventoux.
Distance: 22,70 kms.
Temps réalisé: 02 h 40 min de montée.
Département: Vaucluse.
Massif: Monts de Vaucluse.
Altitude: l’altitude de l’arrivée (de la route et non de la plateforme) est de 1901m.
Pourcentages: pourcentage moyen : 7.15%, pourcentage maximal : 10,8%.
Dénivellation: +1622m.
Classification tour de France: hors catégorie (1160 points !).

Une fois mon vélo rangé dans la voiture, je file dans les très belles rues de Bédoin trouver un bar-restaurant. J’avale une bière et un coca en 30 secondes, avant de déguster une excellente entrecôte.

Vers 17h00, je suis malheureusement obligé de débuter mon retour vers la Savoie.  Cette petite escapade m’aura fait le plus grand bien et je me serai régalé. Mon projet S 96 avance de mois en mois… Doucement, mais surement. La prochaine étape ? En octobre… La vie est belle !