Direction aujourd’hui la Suisse et le département du Jura ! J’ai la chance ce matin de pouvoir entamer la 10 ème étape de mon projet « Sommets 96 » (descriptif complet du projet ici)… Cette 10 ème étape, c’est celle de grimper en haut du sommet du Crêt Pela (alt 1495m), plus haut point du département du Jura et point culminant de la région Bourgogne/Franche-Comté. Le Crêt Pela sera le dixième sommet réussi sur les 96 qui m’attendent dans mon projet, autant dire que le plus gros reste à venir.

Après presque 2h30 de route depuis Albertville, nous arrivons avec ma copine au lac de Lamoura. Le voyage a été merveilleux… Nous sommes passés par Genève, nous avons longé le lac Léman et nous sommes entrés dans le jura-suisse, le tout dans un environnement splendide et dans une tranquillité royale. Maintenant, place à la rando ! Mes GPS sont prêts, à l’attaque !

Le sommet du Crêt Pela (alt 1495m), point culminant du département du Jura et de la région Bourgogne/Franche-Comté 

Nom du sommet: le Crêt Pela.
Département & Région: Jura (39), région Bourgogne/Franche-Comté.
Altitude mesurée au sommet: 1495m, +/- 4 mètres.
Coordonnées précises GNSS du sommet: N 46.413749° E 6.022147°
Massif: le Crêt Pela se situe dans le massif du Jura.
Versant d’ascension: depuis le lac de Lamoura, par le versant Sud-Ouest.
Accès départ: peu importe votre adresse de départ, le rendez-vous est donné au lac de Lamoura à 1155m d’altitude. Ce dernier se situe 1.5 kilomètre avant le village de Lamoura en arrivant de la Suisse, sur la gauche de la route.
Itinéraire d’ascension: départ du lac de Lamoura (alt 1155m) – Lieu dit « Sur le Lac » (alt 1200m) – Lieu dit « Les Thoramys » – Passez sous les téléskis de la Combe du Lac – Prendre la route forestière des Auvernes – Lieu dit « Point de Vue du Lac » (alt 1320m) – Forêt du Massacre – Sommet du Crêt Pela (alt 1495m).

En: rando-run.
Carte IGN: TOP 25 référence 3327 ET.
Longueur/dénivelé +: 20,13 kilomètres de distance et 567 m de dénivelé positif. 2242 calories brûlées.
Chrono aller-retour: 4 heures et 12 minutes.
Météo: grand soleil, temps très très chaud..
Date: dimanche 23 juin 2019.
L’équipe du jour: avec ma copine (pendant les 3/4 de la rando), puis tout seul sur la fin. 😉

Récit d’ascension: une chose est évidente, le jura-suisse est un massif calme et tranquille. Nous sommes en train de longer le lac de Lamoura avec ma copine en marchant, dans un silence prenant ! Que cela est agréable… Quelques mètres avant la moitié du lac, nous bifurquons à droite en direction du lieu-dit « Sur le Lac ». Nous laissons derrière nous le très beau lac de Lamoura, plus haut lac du massif du Jura, culminant à 1155 mètres d’altitude.

Notre objectif: rejoindre le sommet du Crêt Pela, situé au sommet des pistes de la station de ski de Lamoura. Il fait déjà très chaud, je ne sais pas si ma copine arrivera à m’accompagner jusqu’au bout. Tant pis, le plus important est que nous soyons ensemble pour le début. Le paysage est magnifique, nous marchons pendant près de 30 minutes sur une piste forestière en herbe. Rapidement, nous arrivons au lieu dit des « Thoramys » avant de dépasser les téléskis de le combe du Lac. Mon GPS Garmin ouvert, je vérifie plusieurs fois que nous sommes sur le bon itinéraire. Il serait assez facile de se perdre dans cette grande forêt…

Au lieu-dit « Point de Vue du Lac » (alt 1320m), à l’intersection de la route forestière des Auvernes, ma chérie commence à fatiguer. Cela fait déjà plus de 1h50 minutes que nous marchons et le soleil tape fort. Je vais devoir continuer ma route tout seul jusqu’au sommet. Ma copine décide de s’installer sur le bord de la route des Auvernes et de m’attendre pour que je fasse l’aller-retour jusqu’au sommet. Après une petite pause à ses côtés et une brève étude cartographique de la suite de l’itinéraire, je reprend ma route. Je ne suis plus très loin du Crêt Pela…

J’arrive rapidement au sommet des remontés mécaniques de la station de ski Lamoura. En prenant la direction du Crêt Pela, j’arrive nez à nez devant un panneau interdisant l’accès au sommet du Crêt Pela, car le Crêt Pela est considérée comme une « zone naturelle protégée pour la faune sauvage  » . Je savais que l’hiver l’accès au sommet était interdit sous risques de contravention et d’amendes, mais je pensais que cette interdiction se terminait au 31 mai.

Pour rappel et /ou pour information, le Crêt Pela abrite des nids et des abris de Grand Tétras. Ce dernier est un magnifique « gros Coq » noir avec du rouge en bordure des yeux. Pour que le Grand Tétras puisse vivre et se reproduire tranquillement, la Mairie de Prémanon interdit strictement en hiver l’accès au sommet, pour toutes personnes et pour toutes activités.

Tant pis, je décide de prendre le risque et de suivre mon instinct. Je suis persuadé d’avoir vu que l’accès au Crêt Pela était interdit jusqu’au 31 mai. Peu fier de moi, je passe sous la pancarte et rentre dans la « forêt du massacre ». Ne voulant pas prendre de risque de me faire attraper par la police rurale, j’accélère fortement ma course. Quelques minutes plus tard, j’arrive à une intersection. Je regarde la pancarte, le sommet donné à moins de 2 min se situe sur ma gauche. J’avale à toute vitesse les derniers mètres de dénivelé et j’arrive au sommet du Crêt Pela. Je suis au point culminant du département du Jura et au point culminant de la région Bourgogne/Franche-Comté. Je sors mon inReach pour un relevé satellite: l’altitude mesurée au sommet est de 1495m, à une précision +/- 4 mètres. Les coordonnées précises GNSS du sommet: N 46.413749° E 6.022147° 😉

Je prends plusieurs photos en souvenir de ce beau moment. Je viens de réussir mon 10 ème sommets de mon projet S 96, il m’en reste donc 86 😉 Après une petite minute à admirer le panorama (Mont Blanc, sommets Jurassiens), je débute ma descente. Je ne veux pas laisser ma copine toute seule trop longtemps.

Moins de 10 minutes après avoir quitté la pancarte sommitale, je rejoins ma chérie. Ensemble, nous poursuivons notre descente au lac de Lamoura. Encore en forme, je décide en arrivant au lac de continuer ma sortie. Mes jambes vont bien aujourd’hui et ma maladie me laisse tranquille. Il faut que j’en profite! J’arrête finalement mon effort et mon chrono après 4h12 de course et 20 kilomètres. Avec cette chaleur, j’ai brûlé presque 2300 calories, le tout en me régalant. Le Jura, c’est LA CLASSE !

Pour les randonneurs et traileurs qui aimeraient faire cette sortie, n’hésitez pas à me demander, que ce soit chez Garmin ou chez SUUNTO, le tracé de ma sortie en différents formats: format GPX, format FIT… Je m’oblige pour mon projet S 96 à enregistrer par GPS mes sorties, avec mon inReach GARMIN et ma montre G1 SUUNTO 9 de chez SUUNTO.

La suite, très vite !