Compte rendu illustré en photos de mon ascension du sommet  de la Pointe de la Balme (2683m d’altitude) situé dans le massif de la Lauzière. Nous avons fait ce sommet avec mon père le 26 février 2017 en ski de randonnée, sous une chaleur écrasante. Nous sommes partis du petit village de Celliers-dessus, situé sur la route du Col de la Madeleine. Une belle sortie de ski de rando dans des conditions printanières. Nous avons emprunté l’itinéraire de la Combe des Plans en direction du Col des Aiguillons, avant de bifurquer vers les vertigineuses Aiguilles de Balme (2696m). Le sommet de la Pointe de la Balme se situe à droite des Aiguilles, entre le sommet du Grand Pic (alt: 2829) et le sommet du Pic du Rognolet (alt: 2659m).

Sommet de la Pointe de la Balme (2683m), massif de la Lauzière, Savoie

Date: 26 février 2017.
Durée: 2h54 minutes de montée et 57 minutes de descente. Nous avons fait à la montée 5.72 kilomètres à une vitesse moyenne de 2.0 km/h.
Météo: Grand soleil et forte chaleur, températures supérieures aux normales saisonnières.  
Dénivelé: 1310m positif. Le sommet est à 2683m d’altitude, le point de départ se situe à 1370m d’altitude, dans le virage situé au dessus du village de Celliers-dessus.
Massif: Lauzière.
Accès départ: Depuis notre-dame-de-Briançon et/ou depuis la Léchère, prenez la direction du Col de la Madeleine par la route départementale D273. Le col de la Madeleine culmine à 1993m d’altitude et permet de relier la vallée de la Tarentaise à la vallée de la Maurienne. Il sépare également les massifs de la Lauzière et de la Vanoise.

Une fois sur la route du Col, roulez jusqu’au village de Celliers puis jusqu’au village de Celliers-dessus (environ 20 minutes de voiture). Vous pouvez garer votre voiture dans le grand virage à droite situé à la sortie de Celliers-dessus. L’itinéraire de montée débute ici, par une longue remontée d’un kilomètre sur la route du Col de la Madeleine jusqu’au pied de la combe des Plans.

La vallée de ma maman… Depuis toujours, ma mère est amoureuse du somptueux massif de la Lauzière. Situé juste derrière Valmorel, Doucy et Raclaz (le village ou j’ai grandi), la Lauzière compte des sommets magnifiques, loin de la folie des stations de ski de la Haute-Tarentaise et du massif du Mont Blanc. C’est un massif calme et isolé. L’unique accès se fait par la route du col de la Madeleine depuis Notre-Dame-de-Briancon l’hiver, et par la vallée de la Maurienne mais l’été uniquement.

J’adore me rendre en Lauzière, que ce soit l’hiver en ski de randonnée ou en marchant le reste de l’année. C’est ici, il y a des années déja, que je faisais avec mes parents et mon frère mes premières balades à pied, lorsque nous montions en randonnée au refuge du Logis des fées. Des beaux souvenirs ancrés dans ma mémoire pour toujours.

Depuis 2015 et la création de la rubrique « Sommets des Savoies » de mon blog, je suis venu à 2 reprises dans le massif de la Lauzière: pour le sommet du Grand Pic (point culminant du massif) et pour le sommet du Pic du Rognolet. Aujourd’hui, ce sera donc ma troisième sortie dans ce massif pour cette fois-ci grimper le sommet de la Pointe de la Balme.

Et comme pour les 2 dernières sorties, le début de l’itinéraire d’ascension débute par une longue remontée en ski de randonnée sur la route du Col de la Madeleine jusqu’au bas de la Combe des Plans. Je suis très heureux de commencer cette nouvelle ascension avec mon père et ma mère. Il fait déja chaud, il va falloir se protéger du soleil.

La longue remontée de la Combe des plans peut débuter. Nous sommes nombreux, des randonneurs sont en pleine ascension du Pic du Rognolet! Mon père ouvre le chemin, j’essaye de m’accrocher à lui malgré ma condition physique amoindrie à cause de mes problèmes de santé. Nous dépassons les Chalets des Plans puis continuons notre montée le long de la rive gauche du ruisseau des Plans.

Après une petite heure d’effort, nous nous arrêtons pour notre premier ravitaillement. J’en profite pour mettre de la crème solaire et pour recharger ma bouteille située sur ma ceinture ventrale. Cette technique est géniale, cela me permet de m’hydrater régulièrement et sans m’arrêter. Nous ne sommes plus très loin du Col des Aiguillons, j’aperçois devant moi les Aiguilles de la Balme (2696 m) et la Pointe de la Balme (2683m).

Après 10 minutes de montée environ depuis le Col des Aiguillons, la partie finale de l’ascension commence… la pente se raidit fortement, l’ambiance est géniale. Nous sommes obligés avec mon père de mettre nos skis sur le dos pour une partie technique ou la pente avoisine les 45°. Privilégiant la sécurité avant tout, je décide de monter jusqu’au sommet avec les skis sur mon sac alors que mon père décide lui de rechausser ses skis.

Finalement, nous arrivons au sommet de la Pointe de la Balme après 2h54 minutes de montée depuis le parking de départ à Celliers-dessus et 1310m de dénivelé positif. La vue au sommet est incroyable, sur Valmorel et ses environs, le Mont Blanc, la Grande Casse… Les sommets du Grand Pic et du Pic du Rognolet sont proches. Des alpinistes sont d’ailleurs sur le glacier du Grand Pic, en direction du sommet.

Après un petit moment de repos au sommet, nous débutons la descente. Certains passages sont techniques, je fais quelques virages sautés dans les parties les plus raides. La neige n’est pas très bonne, mais sera meilleure un plus bas. Nous retrouvons ma mère sous le col des Aiguillons, à côté d’un petit rocher.

Nous arrivons à la voiture après 57 minutes de descente depuis le sommet. Nous nous sommes régalés dans la combe des Plans, la neige était vraiment agréable. Le soleil tape fort, il fait désormais très chaud! Je suis très heureux d’avoir fait ce beau sommet… le massif de la Lauzière est un massif que j’aimerai découvrir dans les moindres détails… à très vite.