Photos et compte rendu de mon ascension du sommet du Mont Trélod (2181m d’altitude), en courant et en marchant le 21 octobre 2016, dans le massif des Bauges. Départ depuis le parking des Cornes (1204m d’altitude), situé au-dessus du village de Doucy-en-Bauges et du Hameau du « Cul du Bois ». Une très belle sortie de Trail-Running dans l’un de mes massifs montagneux préféré. L’itinéraire utilisée: depuis le parking des Cornes, le sentier prend la direction de la Dent des Portes, puis du chalet du Charbonnet. Descente par le même itinéraire. Tout au long du chemin, le sentier est bien indiqué en direction du sommet. La vue est sommet est incroyable.

Sommet du Mont Trélod, 2181m, Bauges, Savoie

Date: 21 octobre 2016.
Durée: 2h07 de montée et 1h08 minutes de descente. 3h15 de course au total.
Météo: Temps mitigé, avec du brouillard au sommet. Les températures étaient fraiches, avec un vent froid sur toute la partie finale.
Dénivelé: 1135m positif. Départ à 1204m, sommet à 2181m. Après une montée soutenue jusqu’à la Dent des Portes, le sentier descend au Chalet du Charbonnet avant de remonter ensuite vers le sommet, ce qui explique ce dénivelé positif.
Massif: Bauges.
Accès départ: Depuis Albertville ou Chambéry, prendre la direction de Saint-Pierre d’Albigny, puis du Col du Frêne. Au sommet du Col, continuer jusqu’au village d’Ecole en Bauges, puis jusqu’au village de Doucy-en-Bauges. La route devient étroite au hameau du « Cul du Bois ». Le parking des Cornes, lieu de départ du sentier pour le mont Trélod, se situe 1.5 kilomètres plus loin que le hameau du « Cul du Bois », à 1204 m d’altitude.

Récit: Vendredi 21 octobre 2016: je prends en ce milieu de journée la direction du massif des Bauges, que j’apprécie tant. Mon objectif de l’après midi est simple: réussir et grimper le sommet du Mont Trélod, 4ème plus haut sommet des Bauges, après l’Arcalod, la Sambuy et le Mont Pécloz.

Partie d’Albertville, je traverse après 20 minutes de route la ville de Saint-Pierre d’Albigny et commence la montée du Col de Frêne. Je dépasse le sommet du col et le sentier de départ pour le sommet de la Dent d’Arclusaz, que je connais bien. Je poursuis ma route jusqu’à Ecole en Bauges, avant de prendre la direction de Doucy en Bauges, petit village situé au dessus du village de la Compote. Le parking de départ ou je pose ma voiture se situe 1.5 kilomètres après le hameau du « Cul du Bois », et se nomme « Parking des Cornes », à 1204m d’altitude.

Je mets mon chrono en marche et commence l’ascension du Mont Trélod. Le paysage est magnifique, avec des splendides couleurs d’automne. Je débute la montée à mon rythme, pour ne pas me mettre dans le rouge; la première partie de l’ascension se situe à l’intérieur d’une forêt. Le chemin est clairement indiqué!

Les grosses têtes dans les oreilles avec mon IPhone et mes Podcast, j’avance à un bon rythme. Je dépasse le lieu dit « Sous la dent des Portes », à 1675m d’altitude. Le sentier de montée quitte enfin la forêt, pour traverser un long alpage, sous le sommet de la « Dent des Portes », à 1932m d’altitude. Le terrain est gras à cause des précipitations de ces derniers jours, et se raidit fortement.

En forme et très heureux d’être dans cet endroit merveilleux, je bifurque à gauche pour grimper jusqu’au sommet de la « Dent des Portes ». Je croise un randonneur, nous discutons quelques minutes. La vue est malheureusement bouchée par le brouillard au sommet; je retourne donc sur la crête et reprends le chemin de montée du Mont Trélod.

L’objectif du jour n’est désormais plus très loin. J’aperçois loin au dessus de moi et dans les nuages le Mont Trélod. Je descends de 100m négatif pour rejoindre le Chalet du Charbonnet (alt: 1900m), et commence la dernière partie de l’ascension. Je croise 2 chamois, nous sommes absolument seul au monde dans un environnement incroyable. Le terrain est très gras, je suis obligé de m’arrêter plusieurs fois pour enlever des grosses couches de boues coincées sous mes chaussures.

Je m’arrête également pour m’hydrater et pour enfiler une doudoune: le vent se lève à l’approche du sommet. La dernière partie de montée emprunte un petit chemin étroit, mais non technique. Finalement, après 2h07 de montée et 5.95 kilomètres, j’arrive au sommet du Mont Trélod! Je suis très heureux d’avoir réussi ce sommet, et je compte bien réussir dans un futur proche les sommets de plus de 2000m du massif des Bauges.

Je suis seul au sommet, devant la croix sommitale. Je ne profite pas du panorama que j’aurai tant voulu voir car le brouillard persiste! Je fais quelques photos, dont une du « chaudron », qui marque symboliquement le sommet du Mont Trélod.

Je ne tarde pas au sommet car je commence à avoir froid. Les journées sont également de plus en plus courtes, et il est déjà 15h45. Je m’élance prudemment dans la descente, et manque de tomber à plusieurs reprises. Je dépasse après 35 minutes de descente le Chalet du Charbonnet, puis longe la falaise du sommet de la « Dent des Portes ». J’aurai du me prendre mes bâtons, car le terrain est instable et humide.

J’arrive finalement à ma voiture, au parking des Cornes, après 1h08 minutes de descente. Comme je le dis souvent à mon père, « Un sommet en plus, et un sommet en moins » 🙂 .

Je quitte les Bauges avec des belles images pleins la tête. Le sommet du Mont Trélod est superbe, et accessible aux randonneurs. Ceci explique donc sa popularité et sa fréquentation.

Je reviendrai dans les bauges très rapidement, surement au début du printemps 2017, car de nombreux sommets m’attendent. A très vite!