Photos et récit de mon ascension du sommet du Mont Charvin (2409m), en courant le 20 juillet 2016, dans le massif des Aravis. Départ depuis le Col de l’Arpettaz (1581m d’altitude), situé au-dessus d’Ugine. Une très belle sortie de Trail-Running combinée à 2 passages techniques sur Via Ferrata. L’itinéraire utilisée: le Golet de la Trouye, le Cul d’Ugine, le sommet du Mont Charvin, puis redescente sur la Via ferrata du Pas de l’Ours avant de rejoindre “Les Merdassiers du Milieu” pour terminer la randonnée.

Sommet du Mont Charvin (2409m), Aravis, Savoie

Date: 20 juillet 2016.
Durée: 1h56 minutes de montée et 2h10 minutes de descente. 4h06 de course au total.
Météo: Grand beau temps et forte chaleur. Départ tôt le matin pour se protéger du soleil.
Dénivelé: 828m positif. Départ à 1581m, sommet à 2409m.
Massif: Aravis, à la limite des départements de la Savoie et de la Haute-Savoie.
Accès départ: Depuis Ugine, prendre la direction du Col de l’Arpettaz, situé 17 kilomètres après la ville d’Ugine. Au sommet du Col, garez vous sur le parking devant le refuge du Col de l’Arpettaz. A noter que si vous utilisez l’itinéraire du Golet de la Trouye, il est possible de se garer sur un petit parking situé 2 virages sous le col, en direction d’Ugine. Il est également envisageable de se garer au lieu dit “Les Merdassiers du Milieu, alt 1585m”, si votre itinéraire passe à la montée par la Via ferrata du Pas de l’Ours.

Récit: Ce matin au programme, c’est le sommet du Mont Charvin! Un sommet que je veux faire depuis des longs mois déjà, car sa face surplombant la ville d’Ugine est magnifique et vertigineuse. J’ai admiré ce sommet à chaque passage sur Ugine, je suis ravi aujourd’hui de pouvoir monter en son sommet. Je suis en forme mais il fait chaud depuis quelques jours. Je décide donc de partir tôt pour ne pas trop souffrir du mercure.

Je prends la direction d’Ugine, puis du Col de l’Arpettaz par l’itinéraire des villages de Mont-Dessus et de Mont Dessous. La route du col est longue, près de 16 kilomètres depuis le centre ville d’Ugine. Et pour l’avoir fait en vélo, je peux vous dire que ce Col n’est pas une mince affaire.

J’arrive finalement au Col de l’Arpettaz après 45 minutes de route depuis Albertville. Je gare ma voiture devant le refuge du Col de l’Arpettaz et prends la direction du Golet de la Trouye, sur la gauche du Col, pour rejoindre le sommet du Mont Charvin. J’aperçois en contre bas des militaires se préparant eux aussi à rejoindre la Via Ferrata du Golet de la Trouye et de la Vire de la Sentinelle. Je traverse le pierrier de la Pierraille, et commence ma montée.

Je double les militaires, chargés comme des mulets et habillés comme en automne. Je discute rapidement avec le commandant du groupe, appartenant au 13ème bataillon de chasseurs alpins de Chambéry. Puis, je décide d’accélérer, pour augmenter mon avance avant de rentrer sur le passage câblé du Golet de la Trouye, et avoir le temps de m’équiper. Je chausse mon baudrier et mes longes avant de m’élancer sur la Via Ferrata. Je monte à mon rythme, en étant le plus prudent possible. La difficulté de la Via est PD. J’alterne les portions de marche et de grimpe, en me servant de mes mains régulièrement.

Le terrain est très agréable, et le panorama magnifique. Le Col de l’Arpettaz est désormais bien loin en contre bas. Après plusieurs minutes d’efforts, j’arrive au Cul d’Ugine, à 2053 m d’altitude. La vue sur le massif des Aravis est merveilleuse. J’aperçois le sommet de la Tournette, surplombant le lac d’Annecy sur son autre versant, que j’ai fait l’année dernière. Après un petit passage non câblé, la Via  ferrata recommence. Même si le terrain n’est parfois pas technique, j’assure tous les passage. Un accident serait trop vite arrivé. Le sommet du Mont Charvin est désormais clairement visible, droit devant, au sommet de la crête.

La crête sommitale est superbe! D’un côté, le massif des Aravis. De l’autre, un immense vide sur Ugine. La Belle étoile et la Dent de Cons se dressent derrière moi. Mon matériel fonctionne parfaitement, mes longes Camp sont légères et très pratiques. Finalement, j’arrive au sommet du Mont Charvin (2409m), après 1h56 minutes d’efforts depuis le parking, 828m environ de dénivelé, et 2.15 kilomètres de long. Le terrain n’est absolument pas roulant, ce qui explique mon chrono de montée. Mais je me suis amusé et j’ai adoré ce versant de montée, technique et aérien, ou l’équipement de Via Ferrata est indispensable. La via est équipée seulement de câbles, mais la prudence est de mise sur l’ensemble de la montée.

Au sommet, la Vue est magnifique. Je suis très heureux d’avoir réussi ce nouveau sommet, que j’avais coché depuis longtemps à mon agenda de “Sommets des Savoies”. Je reconnais facilement la Ville d’Albertville, le sommet du Grand Arc, le majestueux Mont Blanc, les Saisies et son sommet Bisanne, la Roche Pourrie, puis la Tournette et le massif des Aravis.

Sous le sommet, le lac du Mont Charvin est magique! Je reviendrai avec ma copine profiter de ce panorama, lors d’une journée rando plus tranquille qu’aujourd’hui. Après un petit ravitaillement et après avoir pris de nombreuses photos, je bascule dans la descente, cette fois ci par l’itinéraire de la Via Ferrata du Pas de l’Ours. Et après l’avoir faite, je peux vous dire qu’elle n’est pas évidente! Surtout à la descente. Tant pis, je prends mon temps pour assurer chaque passage. Je croise 2 randonneurs en basket Asics Glorify, en pleine montée, sur l’itinéraire câblé et sans longes et baudriers… Hallucinant. C’est ce type de comportement qui provoque des drames en montagne. La Via ferrata du Pas de l’Ours est cotée PD, et longue de 250m. Je traverse et monte jusqu’au belvédère des Prés Riants (2100m d’altitude), surement l’un des plus beaux du massif des Bauges.

Je bascule enfin vers le lieu dit “Les Merdassiers du Milieu” après une longue descente entrecoupée de sentiers et de câbles. Je m’arrête boire dans un petit ruisseau, je suis assoiffé. Je parcours un long sentier (sentier des Mortines) m’amenant doucement vers les “Merdassiers du Milieu”, situé à proximité du sommet de la pointe de la Mandallaz (2277m).

Il fait désormais très chaud, le soleil tape fort! J’arrive au lieu  dit “Les Merdassiers du Milieu”, fatigué et épuisé. Il me reste maintenant à rejoindre le Col de l’Arpettaz, à près de 3.5 kilomètres de distance d’où je suis. Je prends mon mal en patience et je cours dès que la route me le permet. Mes chaussures Hoka One One Tor Ultra High WP sont parfaites et très confortables. L’amorti est énorme! Je dépasse le lieu dit “Les Chappes” (1490m d’altitude) et poursuis ma route jusqu’au Col. J’arrive finalement à l’Arpettaz après 2h10 de descente depuis le sommet  et près de 7.12 kilomètres. Je suis très heureux de ma sortie et je vous conseille vivement ce sommet. Je monte dans ma voiture et commence mon retour vers Albertville. A très vite!