Le dimanche 3 et lundi 4 juin 2018, je me suis rendu dans la ville de Nice avec mon employeur pour une formation produits avec l’un de nos fournisseurs. J’ai passé 2 jours incroyables sur place, c’était génial… Mais lors de notre voyage de retour que nous aurions dû faire en avion, nous avons été confrontés avec mes collègues à une bien mauvaise mésaventure avec EasyJet. Mésaventure que j’ai décidé de raconter sur mon blog car la compagnie aérienne Britannique s’est vraiment moquée de nous!

EasyJet, leader mondial des mésaventures aériennes! 

Lundi 4 juin 2018: en arrivant vers 19h15 à l’aéroport de Nice-Côte d’Azur, la mauvaise nouvelle tombe sur mon téléphone! Notre vol Nice-Genève est annulé. Nous devions décoller 2 heures plus tard, pour rentrer dans les Alpes Françaises par l’intermédiaire de la capitale Suisse. Sur le grand panneau des “Départs / Départures”, un nuage foncé synonyme d’orages est affiché en face de notre vol, désormais annulé.

À la recherche de plus d’informations, nous nous rendons avec mes collègues au guichet d’EasyJet, débordé pour l’occasion. Après 30 minutes d’attente, nous sommes enfin reçus. D’après les guichetiers, et d’après ce que nous avions entendu dans la file d’attente, il n’y a “pas de pilotes pour le vol” car ces derniers ont atteint leurs “quotas d’heures”. Pas de pilotes? Pour faire décoller et voler un avion? Embêtant!

Pour rappel, un pilote de ligne doit faire un nombre maximum d’heures par mois, et aucune règle ne peut lui permettre d’en faire plus… en cas d’abus, et en cas de dépassement de ce quota, le pilote peut même perdre sa licence. Le constat est donc évident: la compagnie EasyJet propose des vols alors qu’elle n’a pas les moyens techniques d’assurer ces derniers! Terrible, consternant et incroyable!

Bref, revenons à l’aéroport de Nice! L’hôtesse en charge de notre dossier nous propose un nouveau vol, pour le mercredi 6 juin au matin… pas simple pour être au boulot le mardi 5 juin. Bien évidemment, pour des raisons professionnelles et ne voulant pas passer 2 nuits de + sur Nice, nous partons louer 2 voitures de location au service du  “Rent Cars”.

En discutant avec le conseiller de notre compagnie de location, nous apprenons que le vol Nice-Genève a déjà été annulé hier, pour les mêmes raisons. Le conseiller, là aussi, nous parle de ce problème de “Sur quota d’heures. Après 20 minutes de discussion, nous récupérons nos 2 voitures pour brancher les GPS sur Genève… la nuit va être terrible, nous allons devoir rouler pendant plus de 6 heures à travers l’Italie pour rejoindre Turin, le tunnel du Fréjus avant de terminer notre route sur Genève. Alors qu’avec notre vol, nous aurions été en train d’embarquer. Je commence à angoisser par rapport à ma maladie… les douleurs se sont réveillées en fin d’après-midi. Comment vais-je faire pour rester assis 6 heures dans une petite voiture, forcément plié à cause de mon mètre 90…

Finalement, je suis arrivé chez moi dans le Beaufortain à plus de 6h15 du matin, alors que je devais être au boulot à 10h30. Je ne vous explique même pas mon état de fatigue au magasin le mardi 06 juin… Bien évidemment, je ne voulais pas laisser passer cette mésaventure. J’ai donc déclenché une demande de dossier sur le site internet “AirHelp”, leader incontestable de la récupération d’indemnité en Europe par rapport aux compagnies aériennes. Le 27 juin 2018, voici la réponse de AirHelp sur mon dossier:

Bonjour, Clément Chabert, nous avons décidé de ne pas poursuivre la procédure judiciaire de votre dossier. Notre équipe juridique a examiné votre dossier et a décidé que nous n’entamerons pas de procédure judiciaire contre la compagnie aérienne en votre nom.

La raison pour laquelle nous ne pouvons pas poursuivre votre demande d’indemnisation est que l’un des aéroports impliqué dans la perturbation de votre vol a été sujet à de mauvaises conditions météorologiques. Celles-ci peuvent inclure :

  • Présence de glace sur l’avion
  • Orages et fortes précipitations
  • Vents violents, turbulences ou courants ascendants/descendants
  • Faible visibilité
  • Activité volcanique

La sécurité est un facteur de la plus haute importance dans le domaine du transport aérien. Par conséquent, de mauvaises conditions météorologiques peuvent perturber, voire interrompre totalement, le trafic aérien. La météo, de par sa nature, ne peut être maîtrisée par les compagnies aériennes. Celles-ci ne peuvent donc pas être tenues responsables des retards, annulations ou autres perturbations de voyage dus au mauvais temps.

BEN VOYONS…???

J’ai été choqué de recevoir un tel mail… Présence de glace sur l’avion? Au mois de juin, j’ai des doutes. Orages et fortes précipitations? Comment, alors, mes collègues du magasin de Strasbourg ont pu décoller de Nice et se poser à Strasbourg dans les mêmes horaires que notre vol, alors que la ligne aérienne de trajet est presque la même. De plus, lors de notre traversée de l’Italie en voiture, nous n’avons eu aucun orage, aucune précipitation, et en conduisant tout le long, j’ai aperçu à chaque moment les étoiles.

Vents violents, turbulences ou courants ascendants/descendants? Faible visibilité? Absolument pas… Activité volcanique? Je ne savais pas que le volcan de l’Etna s’était déplacé dans la nuit.

La plaisanterie est de mauvais gout. Le manque de respect de la part d’EasyJet envers ses clients est lamentable. Nous ne serons pas remboursés, et nous n’aurons pas d’indemnités. Jamais, sur ce Blog, que je consacre à mes voyages et à mes activités sportives, je n’ai critiqué une entreprise, une marque, une compagnie. Ce n’est pas mon genre, et ce n’est pas l’idée de mon Blog. Mais un tel “foutage de gueule” doit-être dénoncé. Le Low-Cost à un prix, et il se paye cher.