L’UTMB, la plus grande course d’Ultra-Trail au monde, se rapproche à toute vitesse. Vendredi 31 août 2018 au soir, plus précisément à 18h00 à Chamonix, près de 2300 coureurs s’élanceront pour l’Ultra Tour du Mont Blanc, une course d’endurance mythique longue de 171 kilomètres avec un dénivelé positif de 10 300 mètres. L’UTMB passe à travers 19 communes et 3 pays, la France, l’Italie et la Suisse.

Les premiers coureurs mettront moins de 20 heures, les derniers plus de 40 heures. Une course que l’on ne présente plus tellement que l’UTMB est devenue la course reine de l’Ultra Trail mondial. Et même si le spectacle sera également immense dans les autres épreuves de l’événement (OCC, TDS, CCC), le feu d’artifice, le Graal, sera encore une fois l’UTMB.

À moins de 2 semaines du départ, il est temps de jouer aux bookmakers. Qui est le favori de l’épreuve? Qui sont les outsiders? Quels sont les Frenchies qui auront une carte à jouer? Les mêmes questions sont à se poser également chez les féminines… Voici mon classement, voici mes favoris / favorites, voici mes pronostics 😉 :

UTMB, Chamonix, 31/08/2018, départ à 18h00

1.Kilian JORNET, Espagne, 6 chances sur 10 de l’emporter:
Mon grand favori pour cet UTMB 2018 est bien évidemment le roi du Trail mondial, Kilian Jornet. L’Espagnol, deuxième en 2017 (dans un chrono énorme de 19h16 min) aura à cœur de remonter sur la plus haute marche du podium. Triple vainqueur de l’UTMB (2008, 2009 et 2011) Kilian Jornet a selon moi 60% de chance de remporter à Chamonix son 4ème UTMB. S’il l’emporte, le champion Catalan deviendra le coureur le plus titré de la course de l’UTMB, devant le Français François d’Haene, trois victoires lui aussi pour le moment. Vainqueur en 2018 du marathon du Mont Blanc et de la mythique Sierre Zinal, l’Espagnol du Team Salomon est en très grande forme. Le coureur le plus populaire du Trail mondial a faim de victoire, et veut encore un peu plus entrer dans la légende de son sport. Sa blessure lors de la dernière étape de la Pierra Menta 2018 (ski alpinisme) n’est plus qu’un mauvais souvenir…

2. Jim WALMSLEY, USA, 3 chances sur 10 de l’emporter:
Le jeune prodige Américain (28 ans), cinquième de l’UTMB 2017, numéro 1 mondial au classement ITRA, sera le grand outsider de cet UTMB 2018. L’année dernière, le coureur du Team Hoka avait fait un sacré numéro sur les 80 premiers kilomètres de course, en attaquant à de nombreuses reprises les futurs deux premiers de l’épreuve, et en les attendant ensuite aux ravitaillements. L’Américain, plein d’audace, avait même déclaré au 50 ème kilomètre: « je n’ai pas encore produit mon effort, je trouve simplement qu’on ne va pas assez vite« . Pourtant, WALMSLEY s’était effondré lors du passage en Suisse aux alentours du 110 ème kilomètre. Vainqueur il y a moins de 2 mois de la Western States 100 Endurance Run, dans un chrono stratosphérique de 14 heures et 30 minutes, l’Américain est en très très grande forme.

3. Tim TOLLEFSON, USA, 1 chance sur 10 de l’emporter: 
Américain comme son compère JIM WALMSLEY, Tim Tollefson, troisième lors des deux derniers UTMB, aura la forte volonté de monter à nouveau sur le podium de la plus grande course d’Ultra Trail au monde, et pourquoi pas sur la plus haute marche. L’année dernière, le coureur de 33 ans avait impressionné le monde du sport Outdoor en finissant derrière D’Haene et Jornet, un an après avoir déjà terminé troisième. Connaisseur du parcours, l’Américain sera à surveiller. Les Américains seront nombreux aux avants-postes. Petit bémol: troisième du  Lavaredo Ultra Trail 2018, troisième du Speedgoat 50K 2018, le coureur originaire du Minnesota parait « un peu moins fort » que les années précédentes. À surveiller tout de même…

Les outsiders: vous l’aurez compris, mon podium pour cet UTMB 2018 est déjà fait. Mais derrière, et eux aussi concurrents pour le podium, il ne faudra pas oublier une meute de Traileurs affamés et très entraînés. Luis Alberto Hernando ALZAGA (Espagne), Zach MILLER (USA) et notre Français Xavier Thévenard seront les grands outsiders de Chamonix! Côté Français, en l’absence de l’empereur François d’Haene, nous pouvons donc compter sur Xavier Thévenard (vainqueur de l’UTMB en 2013), mais aussi sur Benoit Cori, Sylvain Court ou encore le fameux Michel Lanne 😉 Note: les Américains, qui seront nombreux dans la capitale mondial de l’alpinisme, seront en position de force. Place à la course, place à la bataille…

Et chez les filles… 

1.Caroline CHAVEROT, France, 4 chances sur 10 de l’emporter:
Numéro une mondiale au classement ITRA, la Française a de force chance de gagner l’UTMB 2018, ou au moins de décrocher une place sur le podium. Apparemment moins en forme qu’en 2016 (vainqueur de l’UTMB et championne du monde de Trail), Caroline CHAVEROT portera à elle seule les couleurs de la France sur l’avant course. Son année 2017 fût très belle (1ère place sur le Lavaredo Ultra Trail et sur la Hardrock 100), son année 2018 la sera certainement aussi.

2. Mimmi KOTKA, Suède, 3 chances sur 10 de l’emporter:
La Suédoise Mimmi Kotka, qui a récemment pulverisée le 90 kilomètres du Mont-Blanc en juin en écrasant toute concurrence, sera la grande concurrente de la Française Caroline CHAVEROT. Egalement vainqueur à Chamonix de la TDS et du 80 kms du Mont Blanc, la Suédoise s’aligne pour la première fois sur l’UTMB. Deuxième cote au classement ITRA, il va falloir se méfier de la Traileuse originaire de Stockholm.

3. Nuria PICAS, Espagne, 3 chances sur 10 de l’emporter:
Et si, avec Kilian Jornet, l’Espagne faisait coup double sur cet UTMB 2018? Première l’année dernière, l’Espagnole revient cet été sur Chamonix en force! Discrète en ce début d’année (7 ème seulement au classement ITRA), la Traileuse originaire de Manresa, double vainqueur de l’Ultra Trail World Tour 2014 et 2015 aura un objectif: faire un doublé historique sur l’UTMB de Chamonix.

Je souhaite bonne chance et bon courage à toutes et à tous les coureurs, ainsi qu’à tous les bénévoles. Le spectacle sera encore au rendez-vous cette année. Je ne sais pas encore si j’aurai la chance de voir les coureurs de l’UTMB, mais je penserai très fort à eux. L’année dernière, avec mon copain Steven nous avions regardé passer les coureurs aux Chapieux… C’était génial et je m’étais régaler. Les 3 premiers (Kilian, François et Jim) étaient passés devant nous à une vitesse hallucinante. J’en garde un souvenir énorme, et je vous dis peut-être à vendredi soir si ma maladie me laisse tranquille 😉  Et soyez forts!