Depuis plusieurs années, le Trail connait un véritable essor à travers la planète. Appelé également la « course sur sentier », la « course nature » ou la « course à pied en milieu naturel », le trail est l’un des enfants du sport de la course à pied. Le Trail running se développe partout dans le monde, que ce soit en montagne, en plaine, et au bord de la mer. Les pratiquants sont de plus en plus nombreux, ainsi que les compétitions et rassemblements de traileurs. Les régions les plus touchées par cette explosion du nombre de pratiquants sont l’Europe Occidentale, l’Amérique du Nord, le Japon et l’Océanie.

Le Trail serait née au XI siècle en Ecosse, lorsque le roi Malcolm III organisa la montée en courant de la colline de Craig Choinnich. Le but de la course était le suivant: recruter un messager royal, capable d’être rapide en course à pied sur tous les terrains.  Les siècles suivants, les britanniques firent perdurer cette tradition en organisant différentes courses en montagne; mais c’est plus généralement dans les années 1990 que le Trail se développa enfin, avec l’explosion du nombre de courses chronométrées à travers le monde.

Les 5 ultras-trails français que je rêve de faire

Depuis 2012 et mon premier poste de vendeur « Trail-Running » à Decathlon, j’ai vu l’univers du Trail croître de manière exponentielle. Et comme tous les sports médiatisés, le Trail est devenu à la mode. Désormais, plusieurs Trails sont organisés chaque weekend dans un même département et les marques proposant des produits relatifs à ce sport sont de plus en plus nombreuses. Comme le nombre de nouveaux pratiquants bien évidemment… Les magazines et sites internet spécialisés se comptent aujourd’hui par dizaines, dans le but d’entretenir cette passion et de fédérer les traileurs entre-eux. Dans un monde ultra-libéralisé, ou l’humain est de plus en plus mis de côté à cause du capitalisme, les Trails est les valeurs qu’ils représentent connaissent grand succès: dépassement de soi, repousser ses limites, respect de la nature et de l’environnement, découverte d’endroits inconnus, aventures, voyages, rencontres, épanouissement personnel…

Pour satisfaire de plus en plus de coureurs et pour faire toujours plus que l’autre, les ultras-trails ont vu le jour il y a environ 30 ans. Les ultras-trails sont des Trails de grand format, comprenez par-là des courses sur sentiers avec un fort kilométrage. Le temps d’effort dépasse les 5 heures de courses, et comme les Trails, les ultras se développent partout à travers le monde, dont la France.

Pratiquant le Trail depuis plusieurs années, j’ai pour rêve de faire 5 grands ultras-trails à travers la France et ses DOM-TOM. Réussir ces 5 ultras est un objectif que je me suis fixé il y a quelques années… alors au boulot, place à l’entrainement. Pour moi, pratiquer le Trail me permet de m’évader, de dépasser mes limites, de faire des rencontres, de découvrir des endroits où je ne serai pas allez normalement, de courir là où le vent me porte et là ou mes yeux se posent… mais surtout de rêver! Vous l’aurez compris, le Trail me permet de vivre et d’être libre.

L’Ultra tour du Mont Blanc: 

L’UTMB est sans aucun doute le plus grand trail du Monde, que ce soit en termes de notoriété et de difficultés. Organisé depuis 2003 au départ de Chamonix, l’UTMB rassemble 5 trails dont 4 en ultra-endurance. La plus célèbre de ces épreuves est le mythique UTMB, l’ultra tour du Mont Blanc. Long de 171 kilomètres pour 10 000 de dénivelé positif et négatif, l‘UTMB fait le tour du Mont Blanc, plus haut sommet d’Europe. Le tracé de l’UTMB passe par 3 pays, la France, l’Italie et la Suisse. Le premier vainqueur de l’UTMB est Dawa Sherpa, le coureur le plus titré est l’Espagnol Kilian Jornet avec 3 victoires. Il tentera par ailleurs en cette fin du mois d’Août 2017 de remporter un 4ème succès.

Habitant en Savoie, adorant Chamonix, amoureux du Mont Blanc et de son massif, faire l’UTMB est un rêve logique! J’ai pour projet durant l’été 2018 de faire en 3 ou 4 jours le tracé de l’UTMB… pour préparer dans quelques années peut-être, ma participation à cette course légendaire.

La Diagonale des Fous:

Après l’UTMB de Chamonix, la Diagonale des Fous est SELON MOI le deuxième plus grand Trail du monde. Appelé également le Grand Raid de la Réunion, cet ultra-trail consiste en la traversée de l’île de la Réunion, île située dans l’Océan Indien et appartenant à la France. En 2017, ce sera déjà la 29 ème édition de cette course mythique, dont j’entends parler depuis que je suis tout jeune. La course se déroule normalement fin octobre de chaque année. Le départ est donné à Saint-Pierre, dans la partie sud de l’île.

Les concurrents prennent la direction du volcan du Piton de la Fournaise. S’en suit la traversée du cirque de Mafate et du cirque de Cilaos. L’arrivée se situe au Stade de la Redoute, à Saint-Denis. La distance totale est de 164 kilomètres, le dénivelé total est de 9917m+. Le temps limite pour finir le parcours est de 66 heures…. Le recordman du nombre de victoire est le traileur Francais J.Philippe Marie-Louise, avec 4 victoires au compteur. Le dernier vainqueur en date est le champion Français François d’Haene.

Je n’ai jamais eu la chance d’aller sur l’île de la Réunion. Faire ce trail me permettrait donc de réaliser 2 rêves en 1, être finisher de la Diagonale des Fous et visiter l’île de la réunion. Cette île me tient à cœur puisque mon père a vécu sur cette île de nombreux mois lorsqu’il était jeune. C’est également à la réunion qu’un de mes oncles est décédé, Babeu, lors d’un accident de deltaplane. Venir à la réunion et terminer le Grand Raid serait un hommage en sa mémoire.

L’UTB, ultra tour du Beaufortain:

 Un ultra à domicile… habitant Albertville, le massif du Beaufortain est l’un de mes terrains de jeux préférés, que ce soit en vélo, en ski de rando et en courant. L’UTB est long de 106 kilomètres avec 6400m de dénivelé positif et négatif! L’UTB, au départ du village de Queige, fait le tour du massif du Beaufortain. A l’origine et jusqu’en 2008, ce trail était organisé en 2 jours. Les coureurs faisaient le tour du Beaufortain sur 2 journées de course, mais depuis 2009, l’UTB est devenu un one shot: comprenez par la une course d’une traite, sans interruption et sans étapes. Depuis, l’UTB est devenu l’un des trails les plus célèbres de France, réputé pour la beauté de son parcours et pour la magnificence de ces paysages. La course passe entre-autres par le refuge des Arolles, le Cormet d’Arêches, le refuge de Presset, le Cormet de Roselend, le col de la Lauze, le col du Joly et par le Mont bisanne.

7 ravitaillements sont installés sur le parcours. Les coureurs ont le choix entre l’UTB en solo ou en duo (47,2 km 3827 D+ et  57,8 km 2573 D+). Depuis plusieurs années, je rêve de pouvoir participer à cette course. Le massif du Beaufortain est un massif que j’adore, somptueux, calme et riche d’endroits incroyables! Je manque malheureusement d’entrainement pour prendre le départ de l’UTB! Je m’étais inscrit pour l’édition 2013, mais j’ai dû déclarer forfait 6 jours avant le départ à cause de mes allergies au pollen. Ce n’est que partie remise, je m’en suis fait la promesse.

Les premiers coureurs mettent moins de 14 heures, les derniers plus de 30 heures! L’un des gros points forts de ce trail: le côté humain de l’UTB est exceptionnel, la course est organisée par des passionnées de trail et de montagne, sans prise de tête et sans business! Cela est superbe, car aujourd’hui certains grands ultras sont devenus des « usines à faire de l’argent ».

La Sainté-Lyon:

Moins longue et moins dure en dénivelé que les 3 autres ultras-trails ci-dessus, la « SaintéLyon » est-elle aussi un monument des ultras en France. Comme son nom l’indique, la « SaintéLyon » est une course sur bitume et chemin reliant les villes de Saint Etienne et de Lyon. La « SaintéLyon » se déroule tous les premiers weekends du mois de décembre. Fait mythique de la course, le départ est donné entre 23h40 et minuit, en plein milieu de la nuit. La « SaintéLyon » est longue de 72 kilomètres pour seulement 1730 mètres de dénivelé positif. Le parcours passe par les monts du Lyonnais avant de redescendre sur Lyon. Plus de 14 000 participants étaient inscrits en 2016, ce qui montre bien la ferveur entourant la course de la « SaintéLyon ». Les photos ou l’on voit un ballet de frontales me font rêver…

Michele Delore, aujourd’hui écrivain, est le recordman du nombre de victoires avec 8 premières places! Le dernier vainqueur en date est le traileur Francais Emmanuel Meyssat, en 5h17 minutes… un temps canon pour un 72 kilomètres.

Depuis que j’ai commencé l’athlétisme et les Trails, j’adore courir la nuit. Je me sens libre, bien, et j’ai l’impression d’aller vite. De plus, courir à la frontale me plait énormément… c’est pour toutes ces raisons que ce Trail me fait tant rêver. Des 4 ultras présentés dans cet article, je pense que la « SaintéLyon » sera ma première course.

D’ici là, place à l’entrainement! Mon objectif premier pour le moment est de combattre ma maladie, et lorsque j’y serai arrivé, je pourrai à nouveau m’entraîner comme je le faisais avant. Ce n’est aujourd’hui plus qu’une question de temps et de volonté. Ces 4 ultras, de Chamonix à Lyon en passant par Saint-Pierre de la réunion, je les ferais. Je m’en suis fait la promesse. A très vite.