Commune d’Égletons, département de la Corrèze, lundi 09 décembre 2019, 10 heures. Je grimpe dans ma voiture pour prendre la direction de la petite commune de Meymac, située un peu plus au Nord de l’endroit où je suis. Dans quelques minutes, je vais débuter la 18e étape de mon projet S 96  (descriptif complet du projet en lien).

Mon objectif randonnée de la journée: le Mont Bessou et ses 976m de hauteur. J’aimerai faire un beau circuit de 25 kms aux alentours du Mont Bessou et de la commune de Meymac. Un peu fatigué avec les 30 kms de sortie d’hier, mes jambes me font mal, mais je vais serrer les dents comme d’habitude. Car je suis très heureux et impatient de partir à l’aventure… 

Le Mont Bessou et sa grande tour en bois, département de la Corrèze (projet S 96)

Nom du sommet: Mont Bessou.
Département & Région: Corrèze (19), région Nouvelle-Aquitaine.
Altitude mesurée au sommet: 976m, +/- 20 mètres.
Coordonnées précises GNSS du sommet: N 45.570132° E 2.123135°
Massif: plateau de Millevaches, massif Central. Le Mont Bessou est le point culminant du plateau de Millevaches.
Versant d’ascension: depuis la commune de Meymac, donc par le versant Sud du Mont Bessou.
Accès départ: le rendez-vous est donné dans la ville de Meymac en Corrèze. Je me suis garé devant le complexe sportif de la commune…
Itinéraire d’ascension: Meymac, lieu dit « Audy » (alt 649m) – Traverser le village de Meymac en direction du Nord – Lieu dit « Le Jassoneix » – Lieu dit « Lavaur » (alt 739m) – Entrée dans la forêt domaniale des Farges et du Jassonneix – Sentier de Grande Randonnée du GR 440B – Sommet du Mont Bessou (alt 976m) – Tour du Mont Bessou (alt 959m) – Descente versant Nord – Route départementale D36 – Retour au point de départ.

En: mode trail-running.
Carte IGN: TOP 25 référence 2233 SB, 2232 SB, 2332 SB, 2333 SB… Téléchargez Iphigénie, ce sera plus simple…
Longueur/dénivelé +: j’ai fait une belle balade de 25.25 kilomètres avec 557m de dénivelé positif et négatif.
Chrono aller-retour: 3h39 minutes de balade…
Météo: temps très moyen, un peu de pluie…
Date: dimanche 09 décembre 2019.
L’équipe du jour: seul.

Compte-rendu de rando… 

25 minutes environ après avoir quitté la commune d’Égletons, j’arrive dans la petite ville de Meymac. Je me change et j’appaire mes GPS aux satellites, pour la troisième fois depuis hier matin. Je débute ma randonnée sous un temps très moyen, la météo est un peu meilleure qu’hier mais est quand même vraiment pas terrible. Je débute mon circuit en remontant vers le Nord le village de Meymac puis en prenant la direction du Mont Bessou. Je trottine sur une route goudronnée à petite allure, pour faire un semblant d’échauffement. La route d’accès au Mont Bessou est très simple puisqu’il est possible de monter jusqu’à son sommet en voiture. J’ai préféré de mon côté la manière sportive et c’est finalement après 5 kms de sortie depuis Meymac (dont 3 kilms dans la forêt domaniale des Farges et du Jassonneix) que j’arrive sur les derniers mètres sous le sommet. 

Au loin, j’aperçois la grande tour panoramique du Mont Bessou ainsi que les deux immenses tours hertzienne implantées sur ce sommet. D’après ce que j’ai pu voir sur les cartes de l’IGN, le point culminant du Mont Bessou n’est pas la tour en bois en elle-même, mais se situe un peu plus au-dessus. Au détour d’un croisement, j’aperçois une pancarte indiquant la borne géodésique sommitale du Mont Bessou. Je m’y rends en quelques enjambées et je sors mes appareils de mesure. Ma montre Suunto 9 et mon inReach Garmin sont formels, je suis bien à 976m d’altitude, sur le point le plus haut du département de la Corrèze. Au sommet du Mont Bessou, vous trouverez une borne géodésique ainsi qu’une pancarte retraçant l’histoire de ce sommet. Les coordonnées GNSS complètes du sommet sont N 45.570132° E 2.123135°

La tour émettrice de radiofréquences, située derrière le sommet, est impressionnante et gigantesque (haute de 200 mètres). Malgré un panorama proche du néant, je suis très content d’être ici et de valider le 18ème sommet sur 96 de mon projet. Après quelques photos au sommet et n’ayant rien de bien intéressant à faire ici, je pars en direction de la grande tour en bois du Mont Bessou. J’arrive à son pied, je sors mon GPS pour un étalonnage altimétrique. La mesure se fait rapidement, le pied de la tour du Mont Bessou culmine à 959m d’altitude. Comme annoncé sur de nombreux sites Internet, le point culminant du département de la Corrèze n’est pas la tour du Mont Bessou mais le Mont Bessou lui-même. Le pied de la tour culmine à 959m d’altitude et même si le haut de la tour culmine à plus de 1000m, une construction humaine ne peut en aucun cas être considérée comme un véritable sommet. C’est en tout cas comme ça que je vois les choses, comme ça que j’ai construit mon projet S 96. Un point culminant, c’est un lieu naturel, une bute, un sommet…

Curieux quand même, je décide de monter en haut de la grande tour du Mont Bessou. La tour (construite en 2005) est haute d’environ 20 mètres et il faut grimper de nombreux escaliers (148 marches et 7 paliers) pour accéder à son sommet. En haut de la tour, le panorama s’ouvre sur le département de la Corrèze mais aujourd’hui le paysage restera malheureusement bouché. Avec un fort vent en pleine face, je quitte la tour du Mont Bessou et prends la direction du Nord pour débuter ma descente par le versant nord du sommet. 15 minutes environ après avoir quitté le sommet du Mont Bessou, je parviens à une intersection pour arriver finalement sur la route départementale de Meymac. Je débute un long chemin de retour vers le parking de ma voiture, mon casque sur les oreilles et les émissions de l’Afterfoot en Podcast.

Fatigué et avec un bon mal de jambes, je vois sur ma montre les kilomètres s’enchaîner finalement assez rapidement. J’opte même pour un détour et pars me balader en direction du sud de Meymac avant de revenir à ma voiture après 25 kms de sortie (n’hésitez pas à me demander le fichier KML de la sortie). L’objectif que je m’étais fixé en début de semaine dernière de faire 50 kilomètres de trail-running lors de mon séjour sur le plateau de Millevaches est réussi 😉 ! Et j’ai aussi, atteint les 3 points que je voulais visiter et recenser ! Le top… 

Après un bon quart d’heure d’étirements, je reprends avec un pincement au cœur la direction de la Savoie et de la maison. J’aurai bien aimé continuer mon séjour en Nouvelle-Aquitaine… Mais il faut partir, pour mieux revenir. À très vite !