Situé dans le merveilleux massif montagneux de la Lauzière, le promontoire du Plan du Col est un très beau petit sommet culminant à 1957 mètres d’altitude. Peu connu et peu fréquenté à cause de ses proches et célèbres voisins (Mont Bellacha & Pointe des Arangles), le Plan du Col n’en reste pas moins un sommet très sympathique. Recensé sur ma carte en relief de la Savoie, je me devais de faire la randonnée du Plan du Col, au départ du Nécuday, commune de Pussy. Honnêtement ? Je me suis régalé !

Note: ATTENTION, je ne recommande pas l’itinéraire de montée que j’ai utilisé… Lisez bien mon article et le topo dans son intégralité, c’est important.

Le « Plan du Col » en randonnée (alt 1957m), par le Col de l’Arc (massif de la Lauzière)

Date: mardi 19 mai 2020.
Durée: 3h21min de randonnée dont 1h47 min de montée, environ 1h34 de descente avec une grosse pause.
Météo: temps merveilleux. Tempête de ciel bleu.
Dénivelé: 884 mètres de D+ et de D-. Circuit d’une longueur de 11,69 kms.
L’équipe du jour: tout seul… Au calme !
Massif: Lauzière, département Savoie.
Itinéraire d’ascension: départ au dessus du village du Nécuday (alt 1121m) – Hameau des Foyères (alt 1137m) – Lieu dit des « Charmettes » (alt 1370m) – Lieu dit le Miard (alt 1485m) – Chalet de Fraitière (alt 1640m) – Col de l’Arc (alt 1854m) – Un peu avant le Col de l’Arc, prendre le versant Sud, légèrement Sud Est du sommet du Plan du Col et remonter en hors sentier dans les champs de myrtilles – Attention, pente raide (45°), pas de chemin, terrain instable, itinéraire que je ne recommande donc pas! Lire ci-dessous…. – Sommet du Plan du Col (alt 1957m) – Descente versant Nord Est du Plan du Col – Lieu dit « Montagne d’en Haut » (alt 1615m) – Hameau du Châtelard – Retour au point de départ.
Carte IGN: TOP 25 série bleue référence 3432ET.
Accès départ: le rendez-vous au départ du sentier est donné dans le hameau du Nécuday, situé quelques kilomètres après le village de Pussy. Il est possible de partir de Pussy (rando avec un dénivelé positif de 1205m+), du Nécuday (rando avec un dénivelé positif de 900m+) et même du Chalet de Fraitière (rando avec un dénivelé positif de 260m+). Attention, à partir du hameau des « Foyères », la route n’est plus goudronnée. Mieux vaut avoir un 4×4 pour monter…

Après les Bauges en début de semaine dernière et la Vanoise en fin de semaine dernière, direction ce matin le massif de la Lauzière ! Je continue ma belle tournée des massifs montagneux que j’adore…  Il fait déjà très chaud ce matin dans la vallée et j’ai l’impression que l’été s’installe doucement en ce milieu du mois de mai… Dingue ! Mon objectif de la journée? Le promontoire/sommet du « Plan du Col », alt 1957m. Ce dernier est répertorié sur ma carte en relief de la Savoie qui me sert à programmer mes randonnées depuis des années… Direction donc, la Lauzière ! Après 30 minutes de route environ depuis Albertville, je gare ma voiture vers le village du Nécuday de Pussy, la marche peut débuter !

Je commence ma randonnée en traversant le hameau des Foyères puis en passant les lieux-dits des « Charmettes » (alt 1370m) et du « Miard » (alt 1485m). Le paysage est absolument incroyable, je me régale ! La météo est parfaite, je suis absolument seul, le petit sentier sur lequel je marche est splendide. La Lauzière est un massif tellement somptueux…

Les podcasts de l’Afterfoot de RMC dans les oreilles, je poursuis ma marche. Je suis en forme et j’avance à bon rythme. Pas après pas, je me rapproche du « Chalet de Fraitière » que je dépasse sans souci, puis me rapproche du Col de l’Arc. À partir de ce moment là, je le sais, les choses vont se corser un peu. Le petit sentier roulant et tranquille sur lequel je marchais, c’est terminé!

Que ce soit sur l’IGN, sur les applications mobiles Iphigénie et Garmin Explore, je n’ai pas trouvé de sentier répertorié menant au sommet du Plan du Col. Je me prépare donc à mettre le mode « sanglier » et à sortir du chemin, et à grimper le Plan du Col par son versant Sud, légèrement Sud-Est. Le sommet n’est pas loin, 107m de dénivelé + séparent le chemin d’où je suis du sommet. Ayant repéré grâce à l’IGN une partie « apparemment moins raide que les autres » (le versant Sud), je démarre une montée dré dans l’pentu ! Les mains par terre, je traverse des arbustes, des ronces… Je m’accroche plusieurs fois à des branches de myrtilles… Certains mètres de pente sont vraiment raides, galère ! Après une bonne bavante, je réussi finalement à arriver sur la crête sommitale et à partir à la recherche du sommet précis. J’y arrive, après 1h43 minutes de montée depuis le parking de départ. Le sommet du Plan du Col, enfin !

Comme je l’imaginais après avoir regardé le sommet sur Google Earth, la vue est merveilleuse. Du Nord au Nord dans le sens des aiguilles d’une montre : Grand Arc, Dent du Corbeau, Roche Pourrie, Tournette de Cevins, Pointe du Dzonfié, Quermoz, sommets de la Vanoise, Bellacha/t, Mont de la Perrière… Panorama également splendide sur la vallée de l’Isère… TOP !

Je bascule dans la descente après avoir profité de l’instant présent et de la vue ! Je me rends compte très rapidement que j’ai fait une erreur en montant le versant Sud du Plan du Col ! Le versant Nord-Est est bien moins raide… J’aurai du passer par là, et je vous conseille donc vivement ce versant si vous souhaitez vous rendre un jour sur le sommet du Plan du Col ! Le plus simple, si vous débutez votre randonnée à Pussy, au Nécuday ou au Chalet de Fraitière, est de dépasser le Col de l’Arc (alt 1854m), de prendre le sentier Nord-Est puis de commencer à grimper le sommet (qui sera sur votre droite et/ou derrière vous) dès que le relief le permet. Je suis persuadé qu’un petit sentier mène jusqu’au sommet du Plan du Col car j’ai cru apercevoir à de nombreuses reprises un chemin passant sous les névés puis ressortant… Attention tout de même car ce sentier n’est pour le moment (mai 2020) pas répertorié sur l’IGN ! Quoi qu’il arrive, le versant Nord-Est du Plan du Col est bien plus accessible que son versant Sud.

Le « tour » du Plan du Col avec passage au sommet

Je descends à toute vitesse en me laissant glisser sur des grands névés… Quelle régalade. Je me retrouve rapidement dans une forêt, avant de dépasser les lieux-dits « Montagne d’en Haut » (alt 1615m) et le « Hameau du Châtelard ». Précision, le lieu-dit « Montagne d’en Haut » est absolument merveilleux. Je ne connaissais pas forcément bien cette partie « Nord » de la Lauzière et j’ai adoré ! Je suis plutôt habitué à la partie Sud de la Lauzière (Grand Pic, Pic du Rognolet, Aiguilles de la Balme) et je peux le dire désormais: ce massif est somptueux du Nord au Sud ! L’idée d’une traversée intégrale du massif de la Lauzière germe dans ma tête, à voir… 

À très vite tout le monde…