Direction Préveranges! C’est dans cette petite commune du département du Cher, dans la région Centre-Val de Loire, que se situe le point/le hameau/le sommet du MAGNOUX, culminant à 504 mètres d’altitude. Or, le Magnoux est le point culminant du Cher ainsi que de la région Centre-Val de Loire, ce qui en fait pour moi un objectif dans le cadre de mon projet Sommets 96. Pour rappel, mon projet S 96 consiste à recenser, découvrir et atteindre le point culminant de chaque département de France (descriptif complet du projet ici).

La journée continue donc de la plus belle des manières. Je viens de faire une belle randonnée sur le Terrier Randoin, point culminant du département de l’Indre (récit de la rando ici) et je vais dans quelques temps débuter ma deuxième sortie de la journée. 25 minutes après avoir quitté Pouligny-Notre-Dame, j’arrive en voiture à proximité de Préveranges. Je me change et je prépare mes GPS…

Le Mont MAGNOUX (alt 504m), point culminant du Cher et de la Région Centre-Val de Loire

Nom du sommet: le Magnoux.
Département & Région: Cher (18), région Centre-Val de Loire.
Altitude mesurée au sommet: 504m, +/- 5 mètres.
Coordonnées précises GNSS du sommet: N 46.428354° E 2.198867°
Massif: le hameau du Magnoux se situe dans le massif central.
Versant d’ascension: il existe de nombreux versants d’ascension possible puisqu’il est possible de monter devant la pancarte sommitale du Magnoux en voiture… Cette donnée est donc difficilement significative 😉 
Accès départ: depuis Préveranges, prendre en voiture la route départementale D1e, puis la route départementale D2a à partir du hameau de St-Marien. Pour info, si vous souhaitez partir à pied de Préveranges pour rejoindre le Magnoux, vous pourrez le faire en empruntant le sentier de grande randonnée du GRP-GR 41. 
Itinéraire d’ascension: donnée non significative… Pour info, je me suis garé en voiture non loin du sommet du Magnoux, en bordure de la route départementale D203, à proximité de la commune de la « Ville aux Moines »… J’ai ensuite fait une longue boucle dans les environs, en passant plusieurs fois par le Magnoux.

En: rando-run.
Carte IGN: TOP 25 référence 2328 O.
Longueur/dénivelé +: 15,17 kilomètres de distance et 72 m de dénivelé positif. 1879 calories brûlées.
Chrono aller-retour: 1 heure et 54 minutes.
Météo: météo radieuse.
Date: mardi 14 mai 2019 en fin d’après-midi.
L’équipe du jour: seul avec mes baskets et mes GPS 😉

Comme je m’y attendais, je suis arrivé au point du Magnoux en… voiture! Pas le top donc, mais c’est assis au volant de ma Renault que j’ai aperçu pour la première fois le panneau sommital du Magnoux. Dommage, mais c’est ce que j’avais constaté lors de mes recherches sur cartes. Tant pis, j’ai donc garé ma voiture un peu plus bas, à 1500 mètres environ du Magnoux, en bordure de route.

Rapidement, j’ai décidé de rejoindre le Magnoux pour pouvoir être tranquille pour la suite de la randonnée. Le Magnoux, c’est un petit hameau composé de quelques maisons et d’un grand château d’eau. La table d’orientation du Magnoux et sa borne sommitale se situent tout deux au pied du château d’eau, à l’altitude exacte de 504 mètres, aux coordonnées GNSS N 46.428354° E 2.198867° 😉 Et comme dit plus haut, il est possible de monter au Magnoux en voiture…

Malgré un manque d’excitation évident, je suis au Magnoux, point culminant du département du Cher et point culminant de la région Centre-Val de Loire. En quelques foulées, j’arrive devant la très belle table d’orientation du Magnoux. Et comme annoncé sur les forums, j’arrive à apercevoir au loin le sommet du Puy de Dôme (alt 1464m), dominant de toute sa splendeur la ville de Clermont-Ferrand. Du Magnoux, le Puy de Dôme est à 63 kilomètres de vol d’oiseau.

Que dire d’autres sur le Magnoux? Pas grand choses… Le Magnoux se situe au Sud du département du Cher, à la frontière du département avec la Creuse. Le Magnoux est une frontière géographique des communes de Préveranges, St-Priest la Marche et St Marien. Info intéressante, jusqu’en 1989, au Magnoux, les seigneurs chevaliers de La Pérouse, de Châteaumeillant, de Préveranges se rencontraient régulièrement dans le cadre d’accord de paix.

 

Mon compteur des sommets réussis dans le cadre de mon projet S 96 passe à 8 sur 96. Tout doucement, j’avance, j’avance… Après avoir fait plusieurs photos du sommet et de ses environs, je pars continuer ma sortie pendant presque 2 heures… La météo est toujours aussi radieuse, et l’ambiance toujours aussi calme. Je n’ai croisé personne pendant plus de 2 heures 🙂 Quelle tranquillité!

Seul point noir, mes jambes qui m’ont rapidement fait souffrir à partir du 20 ème kilomètre de course de la journée. Pourtant, je suis habitué à courir sur des distances bien plus longues. En y réfléchissant bien, je pense que mes WINGS PRO de Salomon n’ont pas un amorti suffisant pour de la course sur goudron, et que j’ai fait l’erreur d’avoir couru avec mon gros sac à dos de montagne. Une erreur qu’il ne faudra plus refaire, surtout lorsque les sorties s’allongeront dans quelques mois!

Après 1h54 de course, je décide à cause de mes douleurs d’arrêter mon effort. Je stoppe ma montre SUUNTO 9 à 15 kilomètres, soit un total de 27 kilomètres de course depuis midi. Ci-dessous, grâce à l’application SuuntO, voici une image résumant très bien mon itinéraire:

Pour les randonneurs qui aimeraient faire cette randonnée, n’hésitez pas à me demander, que ce soit chez Garmin ou chez SUUNTO, le tracé de ma sortie en différents formats: format KML, format GPX, format TCX… Vous pouvez également trouver mon profil sportif sur l’application mobile  « Suunto » et sur le site internet « Movescount ».

C’est exténué et avec un gros mal de jambes que je branche mon GPS de ma voiture sur l’hôtel IBIS de Clermont-Ferrand. Après une après-midi passée dans l’Indre et dans le Cher, il est temps de commencer le chemin du retour vers mes montagnes des Alpes. Un autre sommet m’attend cependant demain… Un sommet voisin, très célèbre dans le monde randonnée… J’ai déjà hâte. La suite, très vite.