« Journée randonnée sur la montagne du Mont Mézenc », acte 2 ! Après le compte rendu de mon passage sur le Mont Mézenc Nord, point culminant du département de la Haute-Loire à 1744 mètres d’altitude (récit ici), voici la deuxième partie de mon récit avec le topo randonnée du sommet du Mont Mézenc Sud.

Avec ses 1753 mètres de hauteur, le Mont Mézenc Sud est le point culminant de la montagne du Mézenc. Il est aussi le point culminant du département de l’Ardèche. Le Mont Mézenc Sud et le Mont Mézenc Nord sont éloignés de seulement quelques mètres. 99% des randonneurs enchaînent le sommet Sud et le sommet Nord où vice versa…

Le Mont Mézenc Sud (alt 1753m), point culminant de l’Ardèche et du massif du Mézenc

Nom du sommet: Mont Mézenc Sud.
Département & Région: Ardèche (07), région Auvergne/Rhône-Alpes.
Altitude mesurée au sommet: 1753m, +/- 2 mètres.
Coordonnées précises GNSS du sommet: N 44.910967° E 4.190830°
Massif: le Mont Mézenc se situe dans le massif central et plus précisément dans le sous massif du Mézenc.
Versant d’ascension: depuis le parking de la Croix de Peccata (alt 1569m), versant OUEST.
Accès départ: le rendez-vous est donné au Col de la Croix de Peccata à 1569 mètres d’altitude.
Itinéraire d’ascension: départ du parking du Col de la Croix de Peccata (alt 1569m) – Prendre le sentier de grande randonnée pédestre (GRP) du tour du massif du Mézenc – Mont Mézenc Nord (alt 1744m) – Revenir sur le sentier de grande randonnée pédestre (GRP) du tour du massif du Mézenc – Mont Mézenc Sud (alt 1753m).

En: rando-run.
Carte IGN: TOP 25 référence 2836 OT.
Longueur/dénivelé +: 18,14 kilomètres de distance et 412 m de dénivelé positif.
Chrono aller-retour: 3h12 minutes de course entre les sommets du Mézenc et Chaudeyrolles…
Météo: ciel couvert, temps très très chaud…
Date: dimanche 21 juillet 2019.
L’équipe du jour: avec ma copine pendant quelques kilomètres, puis tout seul.

Reprenons notre récit, donc. Quelques minutes seulement après avoir quitté le sommet du Mont Mézenc Nord, nous arrivons au sommet du Mont Mézenc Sud. La vue est belle, le panorama est classe. Nous sommes seuls pour quelques minutes au point culminant du département de l’Ardèche, à 1753 mètres d’altitude. Je viens de valider mon douzième sommets sur 96 ! 

Comme depuis le début de mon projet S 96, je sors mon inReach Garmin pour faire mes relevés satellites. L’altitude annoncée partout est bonne, j’en profite donc pour relever les coordonnées GNSS précises du sommet, soit N 44.910967° E 4.190830° 😉

Du monde arrivant, nous entamons un rapide tour du Mont Mézenc Sud. Nous passons devant la station météorologique du Mézenc puis devant sa partie Ouest. Ma copine fatiguant un peu, nous poursuivons notre randonnée tranquillement avant de revenir doucement à la voiture. 25 minutes plus tard environ, nous arrivons à notre voiture, au parking du Col de la Croix de Peccata.

Motivé pour courir et en forme physiquement, je décide de partir faire un rapide tour du massif du Mézenc. J’ai repéré le sentier de grande randonnée (GRP) du tour du massif du Mézenc. Je débute ma course sur une large piste forestière, dans un très bel environnement. Contrairement aux deux sommets du Mézenc, je suis tout seul. Absolument tout seul. Régulièrement, je regarde mon GPS… Je dépasse la Grosse Roche (alt 1544m), je longe la Roche Pointue avant de débuter une belle descente vers le petit hameau de « Chantemerle ».

Comme d’habitude, j’ai eux les yeux beaucoup plus gros que le ventre. Au moment de débuter la remontée vers le Mézenc, je suis victime d’un bon coup de chaud. Et comme d’habitude, je n’ai pas pris assez d’eau avec moi. C’est à se demander si je garde les leçons de mes erreurs passées… Mon portable lui, frôle les 5 % de batterie. C’est donc logiquement vers le lieu-dit « Médille » que je me trompe de chemin. Tant pis, le tour du massif du Mézenc ce sera pour une autre fois. Tant mieux, car je commence à fatiguer. Je serai de retour plus rapidement à ma voiture…

Finalement, après 3h12 de course depuis le Mont Mézenc Nord et après une belle bambée autour du Mont Mézenc, je suis de retour au parking. Avec 18,14 kilomètres de course… Mes jambes sont durs, il était temps de s’arrêter.

Un moment plus tard, c’est triste et ému que nous débutons notre long chemin de retour vers la Savoie. Le Mézenc, c’était génial. En ski de randonnée et en ski nordique, ce doit être le top aussi 😉 Place à la suite, mon projet « Sommets 96 » ne fait que commencer…