L’aventure continue! Et c’est trempé de la tête aux pieds que nous nous élançons ma copine et moi vers le sommet du Grand Montarnu, situé à quelques kilomètres du col du Haut-Folin, où nous nous trouvons actuellement! Notre deuxième objectif de la journée est simple: après avoir atteint et validé l’altitude exacte du sommet du Haut Folin (récit ici), point culminant du massif du Morvan et du département de la Saône-et-Loire (alt 901m), nous voulons nous rendre au sommet du Grand Montarnu, point culminant du département de la Nièvre!

D’après mes recherches et d’après plusieurs cartes, le sommet du Grand Montarnu devrait culminer à 857 mètres d’altitude, soit 2 mètres de plus que le sommet du Mont Preneley, mesuré à 855 mètres d’altitude. Pourtant, sur de nombreux sites internet, c’est le Mont Preneley qui est annoncé comme point culminant de la Nièvre! Il va falloir aller vérifier tout cela 😉 En marche…

Le méconnu sommet du Grand Montarnu (alt 857m, massif du Morvan), point culminant de la Nièvre

Nom du sommet: Grand Montarnu.
Département & Région: Nièvre (58), Bourgogne/Franche-Comté.
Altitude mesurée au sommet: 857m, +/- 8 mètres.
Coordonnées précises GNSS du sommet: N 47.012476° E 4.041111°
Massif: le sommet du Grand Montarnu se situe dans le massif du Morvan, et plus précisément dans la forêt du Grand Montarnu. Le sommet du Grand Montarnu est le point culminant du département de la Nièvre, et culmine à 857 m d’altitude.
Versant d’ascension: versant Nord-Est, depuis le sommet du Haut-Folin (alt 901m).
Accès départ: depuis le village d’Arleuf, rejoindre en voiture le Col de la Croisette par la route départementale D 500. Passez devant le barrage de la Canche, puis roulez jusqu’au Col du Haut-Folin. Un parking pour garer votre voiture se situe à proximité du col, tout près du point culminant du Haut-Folin (pancarte précise du sommet), et tout près du relais de télévision de « Autun-Bois-du-Roi ».
Itinéraire d’ascension: Col du Haut Folin (alt 873m) – Route forestière du Bois du Roi – Route forestière du Haut Folin – Sommet et pancarte du Haut Folin (alt 901m) – Antenne du relais de télévision de « Autun-Bois-du-Roi » – Sentier de Grande Randonnée du GR 13 – Parking de Préperny (intersection avec la route départementale D 500 – Rester sur le GR 13 – Forêt du Grand Montarnu – Sommet du Grand Montarnu (alt 857m).

En: courant (un peu) et en marchant (beaucoup)!
Carte IGN: TOP 25 référence 28 24 OT et 27 23 ET.
Longueur/dénivelé +: 12,42 kilomètres de distance avec 205 m de dénivelé positif et 348 m de dénivelé négatif .
Chrono aller-retour: 2h08 minutes.
Météo: pluie, mauvais temps.
Date: dimanche 07 avril 2019.
L’équipe du jour: avec ma copine, puis tout seul… 

Direction donc, le sommet du Grand Montarnu. Pour la première fois de mon défi « projet Sommets 96 » (descriptif du projet ici), mes recherches importantes en cartographie ont mises au jour une petite erreur sur les listes officielles des plus hauts sommets de chaque département de France: le point culminant du département de la Nièvre serait le sommet du Grand Montarnu (alt 857m), situé au Nord-Est du Haut-Folin, et non le Mont Preneley (alt 855m), situé au Sud-Ouest du Haut-Folin. La randonnée devrait être assez longue en terme de kilomètres…

Les GPS sont en route, l’aventure peut continuer. Nous repassons avec ma copine devant la pancarte sommitale verte et blanche du Haut-Folin, puis devant l’immense relais de télévision du Haut-Folin. Grâce à mon application Iphigénie, je parviens à trouver facilement la direction de la forêt du Grand Montarnu, forêt du même nom que le sommet du Grand Montarnu. L’itinéraire sans carte serait impossible à trouver… Les petits sentiers à travers la forêt du Haut-Folin se comptent par dizaines, et aucun panneau directionnel indique la forêt du Grand Montarnu…

Malgré une météo catastrophique, ma chérie reste motivée! Nous sommes actuellement sur le sentier de Grande Randonnée du GR 13. Notre objectif est de rejoindre le parking de Préperny, étalonné à 807 m d’altitude, ce que nous faisons finalement assez facilement. Je regarde à nouveau mon portable, la forêt du Grand Montarnu ne devrait plus être loin. Depuis le relais du Haut-Folin, nous n’avons fait que descendre. Et désormais, il est temps de monter à nouveau.

Finalement, après presque 1 kilomètre de plat montant, nous arrivons au sommet d’un « petit col ». D’après mes cartes, le point exact du sommet du Grand Montarnu devrait se situer sur ma droite, dans une clairière, composée de dizaines d’arbres. Je sors mon inReach Garmin, le « petit col » sur lequel nous nous situons culmine à 854 mètres d’altitude. Il en manque donc un peu…

S’en suit une longue (presque 15 minutes) recherche du sommet précis du Grand Montarnu. La zone dans laquelle je me situe doit faire la taille de 2 terrains de foot… Mon GPS varie entre 855, 856 et 854 mètres! À l’œil nu, il m’est impossible de voir un point plus haut que les autres. Et d’après Iphigénie, je suis sur la zone, à quelques mètres seulement du point précis! Je tourne à gauche d’un arbre, puis à droite d’un autre arbre, et ainsi de suite… Ma chérie, derrière moi, commence à désespérer. La pauvre, je la vois lutter avec des ronces et des gros buissons.

Et finalement, après un long ratissage de la zone, EUREKA! Mon inReach Garmin se stabilise enfin  sur l’altitude de 857 mètres, avec une précision de +/- 8 mètres! Je me situe aux coordonnées GNSS N 47.012476° E 4.041111°, en plein cœur du massif du Morvan, sur le point culminant du département de la Nièvre! Quel bonheur, mon projet « Sommets 96 » avance, le compteur passe à 5/96! Je suis très heureux car ce « point exact » a été très difficile à trouver. Certains prochains sommets dans le Nord de la France répertoriés dans la liste S 96 seront du même calibre, il faudra trouver des points précis, au mètre près, en appliquant une orientation chirurgicale.

Après quelques photos et un relevé par position satellite du point précis du sommet du Grand Montarnu, il est temps de rentrer à la voiture. Nous nous élançons sur le chemin de retour, ma chérie à hâte d’arriver à la voiture. Nous rejoignons la route départementale D 500, pour arriver presque 25 minutes plus tard, au lieu de départ de notre randonnée! J’esquisse un petit sourire, nous venons de réussir le deuxième objectif de cette longue journée. Il en reste désormais un, plus qu’un! Motivé, je décide de courir encore quelques kilomètres. Ma copine, elle, me suit de près en voiture.

Direction maintenant la commune de Gien-sur-Cure et plus précisément du col de la Croix de Chèvre (alt 698m), pour rechercher cette fois-ci le point culminant du département de la Côte-d’Or, présent lui aussi dans le massif du Morvan, à quelques kilomètres de là où je suis. Le Mont de Gien, culminant à 721 mètres en Côte d’Or, sera aussi compliqué à trouver que le sommet du Grand Montarnu… Et cela me fait rigoler. Quelle aventure, quel kiff! Je me régale! L’aventure avec un grand A!

Trempé de la tête aux pieds, je fais un petit signe à ma copine derrière moi. La voiture s’arrête, la randonnée se termine. J’arrête mes GPS et enregistre les traces que je viens d’effectuer. Je veux garder des forces pour le troisième circuit qui débutera dans une petite heure. Je commence à être un peu fatigué…  Ci-dessous, grâce à l’application Suunto et ma montre SUUNTO 9, voici le bilan de ma sortie: j’ai fait 2h02 minutes de rando-run, 12.42 kilomètres, 205m de Dénivelé + et 348m de Dénivelé-. Voici en photo, un résumé de ma sortie:

Mon itinéraire randonnée pour le GRAND MONTARNU

Pour les randonneurs qui aimeraient faire cette randonnée, n’hésitez pas à me demander, que ce soit chez Garmin ou chez SUUNTO, le tracé de ma sortie en différents formats: format KML, format GPX, format FIT, format TCX… Vous pouvez également trouver mon profil sportif sur l’application mobile  « Suunto » et sur le site internet « Movescount ». Pour le moment, le site inReach Garmin n’est pas encore ouvert au public…

Direction maintenant le Mont de Gien, point culminant du département de la Nièvre… Le troisième objectif de la journée se profil au loin. L’aventure se poursuit… 😉