Cette fin d’année 2017 aura été magique pour moi. De fin octobre à mi-novembre, j’ai eu la chance de faire un trek dans le massif de l’Himalaya au Népal. Avec ma mère, ma tante, mon oncle et 4 ami(e)s, nous avons fait en marchant le tour du sommet du Manaslu pendant près de 14 jours. Une expérience inoubliable, un voyage magique que je rêvais de faire depuis longtemps. Dès la semaine prochaine, je vous ferai le compte-rendu de ce trek jour par jour, avec de nombreuses photos en illustration.

Mais aujourd’hui, je tenais à vous faire un article sur le sommet du Manaslu. Ce sommet est mythique pour de nombreux alpinistes, et est légendaire pour les habitants du Népal. Huitième plus haut sommet du monde, le Manaslu est un pic imposant et géantissime. Vertigineux, mystérieux, tout de blanc vêtu, le Manaslu est l’un des sommets de 8000 mètres les plus célèbres. Voici ci-dessous quelques informations à son sujet.

Le Manaslu, un sommet mythique

Précision: lors des 14 jours sur le trek du tour du Manaslu, vous pourrez admirer le Manaslu à de nombreuses reprises. Sous ses différentes faces et sous ses différents versants. Lors de notre arrivée au petit village de Lo, j’ai été époustoufle par le Manaslu. Selon moi, c’est dans ce petit village situé entre les camps de Namrung et de Shyala que le panorama est le plus beau sur ce sommet incontournable de l’Himalaya. Le Manaslu, c’est:

  1. le huitième plus haut sommet du monde! Culminant à 8163m d’altitude, le Manaslu fait partie de la célèbre liste des 14 sommets de + de 8000 mètres de la planète.
  2. D’un point de vue purement altimétrique, le Manaslu est devancé par les sommets de l’Everest (8848m), du K2 (8611m), du Kangchenjunga (8586m), du Lhotse (8516m), du Makalu (8463m), du Cho Oyu (8201m) et du Dhaulagiri (8167m).
  3. Le Manaslu est également appelé “Kutang” en Tibétain. De nombreux sommets de l’Himalaya possède 2 voir 3 noms différents. En Népalais, Manaslu s’orthographie मनास्लु.
  4. Géographie: le Manaslu se situe dans le massif de Himalaya, en Asie du Sud. Il est précisément situé dans le sous-massif du Mansiri Himal. Le Manaslu se situe intégralement au Népal, à quelques kilomètres (17) de vol d’oiseau du Tibet. Les coordonnées GPS du sommet sont 28° 32′ 59″ nord, 84° 33′ 34″.
  1. Le Manaslu se situe dans la zone “Gandaki” du Népal. Gandaki est l’une des 14 zones du Népal, qui est elle-même divisée en 6 districts. Le chef lieu de la zone Gandaki est la ville de Pokhara. Tout au long de notre montée vers le Col de Larkyala, nous avons longé la Gandaki river, gigantesque rivière qui porte donc le nom de cette zone. La Gandaki est une zone géographique vaste, puisque sa superficie est de plus de 13 000m2.
  2. D’après ce que j’ai vu à de nombreuses reprises sur internet et à Katmnadou, le Nom Manaslu vient du mot “manasá” qui signifie intelligence; c’est pour cette raison que pour les Népalais, le Manaslu est la “montagne de l’Esprit”.
  3. Dans la culture tibétaine, dont les traces sont très présentes dans la vallée du Manaslu, ce dernier est également appelé Pung-gyen, qui serait selon leur religion le dieu résidant au sommet du Manaslu. Nous avons également croisé un monastère qui portait le nom Pung-gyen.
  4. Pour protéger le Manaslu et ses environs, le gouvernement Népalais a crée en 1998 la zone de conservation du Manaslu. Cette zone mesure plus de 1700 km2, et vise à protéger ce lieu des activités de l’homme. La zone de conservation du Manaslu débute à Jagat pour se terminer sous le camp de Bimteng.
  1.  Le Manaslu se trouve à moins de 120 kilomètres au nord-ouest de Katmandou. Le célébrissime sommet de l’Annapurna (8091m), premier 8000 gravi par des Alpinistes et je suis fier de le dire, par des Alpinistes Français, est le sommet de plus de 8 000 mètres le plus proche du Manaslu, situé à 75 kilomètres à l’ouest. En redescendant du Larkyala, après le village de Bimtang, nous avons eu la chance d’apercevoir pendant quelques kilomètres le sommet de l’Annapurna. Magique et enivrant…
  2. Au début des années 1950, la conquête des 8000 lancée par Adolf Hitler reprend. Le combat entre les nations se poursuit, puisque les Japonais organisent de nombreuses expéditions pour tenter de conquérir le Manaslu. C’est finalement le Japonais Toshio Imanishi et le sherpa Gyalzen Norbu qui y parviennent, le 9 mai 1956. Ils sont donc les 2 premiers alpinistes à avoir réussi le Manaslu.
  3. Le Manaslu gardera une influence japonaise puisque 2 nouveaux alpinistes originaires du Japon réussiront le Manaslu le 11 mai 1956. 15 ans plus tard, des Japonais, encore eux, réaliseront le Manaslu par l’arête occidentale.
  4. Le plus grand alpiniste de tous les temps,  Reinhold Messner, réussira lui le Manaslu par sa face sud-ouest en 1972, sans oxygène. Pour rappel, Messner est un alpiniste italien qui est le premier à avoir réussi les 14 sommets de + de 8000 mètres. La première femme parviendra au sommet du Manaslu 2 ans plus tard, et la première ascension hivernale sera elle-réussie en 1984 par une expédition venant de Pologne. C’est en partie pour cette raison que des Polonais essayeront cet hiver de faire le sommet du K2, deuxième plus haut sommet du monde, pour boucler la belle liste qu’ils auront commencé en 1984.
  1. Le Manaslu est un sommet fréquenté par les alpinistes du monde entier. Plus de 9 voies d’ascension sont répertoriées! Le camp de base du Manaslu, que je n’ai malheureusement pas pu voir, se situe à 4000m d’altitude. Il existe de nombreux camps avant de rejoindre le sommet, que les alpinistes empruntent en fonction de leur voie d’ascension. Dès 4500m d’altitude, les alpinistes se retrouvent sur le Glacier du Manaslu. Jusqu’au sommet, 3663m plus haut, ils sont confrontés à de la neige, du vent, de la glace, de gigantesques séracs, des pentes vertigineuses et des crevasses béantes! Le Manaslu est un sommet technique, difficile et très éprouvant.
  2. L’itinéraire le plus utilisé par les alpinistes est la face Nord-Ouest passant par le Col Naike. La voie des Polonais (côté méridionale) est le versant le plus difficile. Ce dernier versant a été réussi une fois seulement.
  3. Le Manaslu est une cime meurtrière. En 2017, 78 décès ont été recensé depuis le début des ascensions en 1956. Le Manaslu est le quatrième sommet des 8000 à être le plus meurtrier, derrière l’Annapurna et le K2. Son taux de mortalité est très élevé. Pour exemple, le taux de mortalité au sommet du K2 est de 1 sur 2! Celui de l’Everest est de 1 sur 9. Au Manaslu le dernier gros accident remonte au 23 septembre 2012. Vers 4 heures du matin, une terrible avalanche de Séracs a dévasté le camp 3 à 6800 m d’altitude. 11 décès ont été recensés don six alpinistes Français, dont 4 guides de haute-montagne.
  4. Le Manaslu en quelques anecdotes amusantes: Arjun Vajpai est le plus jeune alpiniste à avoir réussi le Manaslu, à l’âge de 18 ans. Le  record d’ascension du Manaslu date de 2017. Le chrono de montée est de 14 heures et 5 minutes et le record aller-retour du camp de base est de 21 heures et 14 minutes. Ces records ont été effectué par le Polonais Andrzej Bargiel. En mai 2008, 13 femmes sont arrivées le même jour au sommet du Manaslu. C’est un record pour un sommet de 8000m. 

Depuis plusieurs années, les autorités Népalaises et les agences de trek du Népal développent une alternative à l’ascension du sommet du Manaslu, le trek du tour du Manaslu. C’est ce que nous avons fait en ce mois de novembre 2017. Comme son nom l’indique, le tour du Manaslu est un sentier de randonnée faisant le tour du sommet du Manaslu. Le point culminant du trek est le Col du Larkyala Pass, culminant à 5145m d’altitude. D’une durée moyenne de 14 jours, le tour du Manaslu est un trek difficile, plus dur et plus éprouvant que son voisin, le trek du tour de l’Annapurna. Le tour du Manaslu est également plus sauvage et moins fréquenté que le tour de l’Annapurna. D’un point de vue technique, aucune difficulté n’est répertoriée. Il s’agit simplement de longues journées de marche à enchaîner sans se fatiguer. La montée au Larkyala est éprouvante, ou dès le camp de Samdo (3800m), vous entrerez dans le monde de la haute-altitude.

Le tour du Manaslu est un trek que j’ai adoré. Je vais maintenant vous en faire le compte rendu jour par jour avec infos techniques et photos. Le tour du Manaslu est emprunté chaque année par des centaines de touristes. Ces derniers contribuent très fortement au développement de la région et à la croissance économique de la vallée du Manaslu. Ce trek est une aubaine et une chance pour les Népalais de la vallée. Lors de notre trek, j’ai été impressionné par le nombre de lodges en construction et par le nombre important de petites boutiques situées sur le parcours du trek. Si comme moi vous aimez la montagne et les grands espaces, le tour du Manaslu est fait pour vous. A très vite.