J’ai eu la chance de participer ce week end au Lyon Free VTT 2015, un événement sportif et culturel où le concept est de faire en vélo un parcours à l’intérieur de la ville de Lyon. Une superbe idée permettant de visiter les plus beaux endroits de cette belle ville, tout en faisant du sport avec sa famille et ses amis. 3 parcours étaient au programme, en fonction du niveau de chaque cycliste: un de 28 kms (découverte du patrimoine), un de 38 kms (sportif), et le dernier de 59 kms (expert). Avec ma famille, j’ai participé au circuit de 28 kilomètres. Bien évidemment, ces parcours ne sont pas chronométrés ! Le Lyon Free VTT n’est pas une course, mais un événement sportif & culturel.

Récit du Lyon Free VTT 2015

Le départ a lieu le dimanche matin à 10h00, au palais des Sports de Lyon. Ce palais inauguré en 1962 possède une capacité de 6500 places. Ce grand bâtiment accueille concerts, spectacles et événements sportifs. Nous récupérons nos vélo, et nous nous rendons au départ du circuit.

Le premier point clé du parcours est le stade de Gerland, stade de mon club fétiche, l’Olympique Lyonnais. D’une capacité de 43 000 places, Gerland à été construit par l’architecte Tony Garnier. Je suis très heureux d’être là, dans un stade que je connais bien. J’envoie bien évidemment une photo à mes copains footeux, l’occasion est en or. Nous poursuivons calmement notre chemin, dans une très bonne ambiance et entouré de centaines de cyclistes. La circulation est fluide est tranquille, tout le monde roule à son allure. Nous remontons les magnifiques berges du Rhône, où des milliers de Lyonnais font chaque weekend vélo et footing dans un très beau cadre. Nous apercevons le quartier de Confluence, puis passons devant de nombreuses péniches-restaurants. Quel bonheur d’être ici, avec ma famille et sur un vélo. Le soleil nous réchauffe.

Nous dépassons la cité internationale, abritant le Musée d’art Contemporains, le Palais des Congrès, l’UGC Ciné cité, avant de rentrer dans le très célèbre parc de la Tête d’Or. Ce « central park » lyonnais crée en 1857 s’étend sur 117 hectares, et accueille chaque jour une multitude de joggeurs et de sportifs. La végétation y est exceptionnelle, et sert de poumon à la ville de Lyon.

Le parcours entre ensuite dans le vélodrome de la Tête d’Or, permettant de voir l’inclinaison vertigineuse des 2 virages. Très impressionnant. Je fais un petit tour, avant de repartir à l’aventure. Nous quittons le parc de la Tête d’Or, ou un beau ravitaillement nous attend. Nous sommes tous en forme et motivés, très heureux de participer à cet événement. Après une petite pause, nous reprenons notre chemin.

Nous passons sous le « tunnel mode doux » , un des mes endroits préférés du parcours. Ce tunnel d’une longueur de 1763m possède une piste cyclable, une voie piétonne et une voie réservée aux bus. La décoration de ce tunnel est superbe, avec de multiples fresques lumineuses. Après un rassemblement à la sortie, nous continuons notre petite balade. Nous dépassons le parc de la Cérisaie, le bâtiment des Subsistances, et le jardin des Chartreux sur les très beaux quais de Saône; Nous admirons la place des Terreaux et ses 69 fontaines, la place Louis Pradel installée entre l’Opéra de Lyon et le grand bâtiment de l’hôtel de ville. Le parcours passe ensuite sur la Rue de la République, reliant la place Bellecour et la place Louis Pradel. Cette rue est une des grandes artères commerçantes de Lyon.

Nouveau point très intéressant du parcours, le parc des stationnement des célestins. Nous descendons en vélo jusqu’à l’étage -7 avant de remonter. L’ambiance y est géniale. Nous nous retrouvons à la sortie, située devant le splendide théâtre à l’italienne des Célestins. Ce bâtiment classé monument historique à été construit en 1792. Nous longeons la Saône, sous un vent de plus en plus fort. Le mauvais temps arrive tout doucement, heureusement que nous sommes en fin de parcours. Nous passons devant le quartier de la Confluence puis devant son centre commercial. Nous arrivons à la pointe de la Confluence, lieu où se mélange la Saône et le Rhône: superbe. Le parcours remonte face au musée des Confluences, avant de passer sur le pont Raymond Barre, d’une longueur de 262m. Ce pont permet de rejoindre facilement le quartier de la Confluence au quartier de Gerland. Ce pont accueille tram, piétons et cyclistes.

Tout doucement, nous rejoignons l’arrivée. Ce parcours était magnifique, je ne voyais pas la ville de Lyon aussi belle. J’aurai aimé rester plus longtemps. Le ravitaillement à l’arrivée est monstrueux et permet de reprendre des forces. L’année prochaine, nous essayerons surement le parcours de 38 kilomètres. Bilan de la journée: un super événement, du sport et en famille, un Lyon Free VTT magnifique et brillamment organisé par l’agence événementielle Extra Sport (également organisatrice du Lyon Urban Trail et de la SaintéLyon). À très bientôt.

Voici en lien le site internet du Lyon Free VTT pour trouver pleins de renseignements: cliquez ici