Samedi 16 novembre 2019, 23h40. Nous venons avec ma copine d’arriver à l’hôtel Kyriad de Dijon, après presque 3h15 minutes de route depuis notre maison. La route depuis Albertville a été longue et nous sommes bien fatigués après une difficile journée de boulot. Une douche et au dodo car demain c’est rando et running au programme! 

Dans quelques heures en effet, j’aurai la chance de pouvoir continuer mon projet S 96 (descriptif complet du projet en lien). L’objectif de demain matin? Trouver et atteindre précisément le point culminant du département de la Haute-Marne! L’aventure commence! 

Le discret « Haut de Baissey » (alt 523m), point culminant du département de la Haute-Marne 

Nom du sommet: Haut de Baissey.
Département & Région: Haute-Marne (52), région Grand Est.
Altitude mesurée au sommet: 523m, +/- 8 mètres.
Coordonnées précises GNSS du sommet: N 47.788433° E 5.190676°
Massif: forêt/massif d’Auberive.
Versant d’ascension: depuis le sommet du Haut du Sec, donc versant Nord.
Accès départ: rendez-vous au relais hertzien du Haut du Sec, facilement visible depuis le village de Pierrefontaines.
Itinéraire d’ascension: départ du relais hertzien du Haut du Sec – Prendre le sentier de randonnée du GR 7 en direction du Sud – Traversez la route départementale D 428 – Reprendre le sentier de randonnée du GR 7 – Lieu dit de la « Lisière du Fays » – Bois de Baissey – Sommet du Haut de Baissey aux coordonnées GNSS N 47.788433° E 5.190676°; Sans GPS, trouver la « borne sommitale exacte » est une mission presque impossible.

En: rando-run.
Carte IGN: TOP 25 référence 3120 SB.
Longueur/dénivelé +: j’ai fait une belle boucle de 10 kilomètres de distance avec 138m de dénivelé positif et négatif.
Chrono aller-retour: 1h50 de marche dont 1h05 minutes avec ma chérie, avant de continuer tout seul ma balade…
Météo: temps presque hivernal. Temps sec mais froid (3° au thermomètre de la voiture).
Date: dimanche 17 novembre 2019.
L’équipe du jour: avec ma copine.

Dimanche 17 novembre 2019, 8h50: il est temps de reprendre la route après une bonne nuit de sommeil! Direction la commune de Perrogney-les-Fontaines et de Pierrefontaines dans la Haute-Marne profonde. D’après mes recherches sur Internet et mes études en cartographie, c’est dans cette petite commune que se situe le point culminant de la Haute-Marne… Mesuré à 523m d’altitude, ce point se situe dans la petite forêt du bois de Baissey, à quelques hectomètres du relais hertzien du Haut du Sec. Pourtant, selon Wikipédia et selon certains sites Internet, le point culminant de la Haute-Marne serait le signal du Haut du Sec et ses 516 m d’altitude. Mais d’après la cartographie IGN et Delorme, le point culminant de la Haute-Marne serait bien le bois de Baissey et ses 7 mètres de plus… À voir donc. C’est pour cette raison que je suis ici 😊 Et pour m’amuser, également ! 

50 minutes après avoir quitté notre hôtel, nous arrivons dans la commune de Perrogney-les-Fontaines. Au loin à la sortie du village, nous apercevons déjà le grand relais hertzien du Haut du Sec. Nous prenons en voiture sa direction et arrivons quelques minutes plus tard au pied de cette grande tour blanche et rouge culminant haut dans le ciel. C’est ici sur le bord de la route, que nous garons notre petite voiture. La randonnée commence…

Ma copine à mes côtés aujourd’hui, va m’accompagner pendant la moitié de la randonnée et je finirai la boucle tout seul. Comme depuis le début de mon projet S 96, je connecte avant de partir à l’aventure mes différents appareils aux satellites. J’appaire mon GPS Garmin inReach et ma montre Suunto 9 BARO aux satellites dans le ciel. 15 secondes plus tard, grâce à la nouvelle puce Galileo, je suis connecté. Nous débutons notre randonnée. 

Comme prévu au programme, notre objectif premier est de rejoindre le Bois de Baissey situé à quelques hectomètres de l’endroit où nous sommes actuellement. La balade démarre sur le sentier de randonnée du GR 7 puis sur la route départementale D 428. Nous arrivons dans une belle et grande forêt, puis nous dépassons le lieu-dit « Lisière du Fays ». Grâce à mon application iPhiGéNie ouverte sur mon portable, je trouve rapidement un petit sentier nous amenant en haut du Bois de Baissey. 

Cette forêt est vraiment splendide, même si l’ambiance est assez hostile ce matin. La météo n’est pas parfaite et le ciel est couvert. 20 minutes après plusieurs rotations dans la forêt, nous parvenons enfin sur un grand replat où devrait se situer le point culminant de la Haute-Marne. L’endroit où nous nous situons doit être grand comme 7 ou 8 terrains de foot et il est presque impossible de voir à l’œil nu un endroit plus haut que les autres. Je sors donc mes appareils de mesure et commence mes étalonnages. 526m, 522m, 520m, 519m…  Finalement, au détour d’un buisson, mon GPS Garmin inReach se calibre enfin sur l’altitude de 523 m avec une précision altimétriques de + ou – 8m. Je suis en parfait accord avec ce qui est annoncé sur les cartes de l’IGN ! Pas de doutes possibles, nous sommes bien au point culminant de la Haute-Marne, aux coordonnées GNSS N 47.788433° E 5.190676°. D’ailleurs, à quelques mètres de l’endroit où je suis avec ma copine, nous apercevons une petite borne en pierre ressemblant à une borne géodésique. Quelques oriflammes sont également accrochés dans les arbres… Je ne le savais pas mais le point culminant de la Haute-Marne est matérialisé par une borne et quelques oriflammes. De temps en temps, ce point doit donc être visité 😉 Je reprends l’altitude exact devant la borne et mon inReach se calibre à nouveau sur 523 m d’altitude. Nous sommes sur le point culminant du département de la Haute-Marne et je viens de réussir mon 14e sommet sur les 96 sommets que comptent mon projet. Que du bonheur. 

Bien évidemment, le panorama est nul. Le chemin d’accès à la borne sommitale n’est pas évident à trouver et passe à travers de nombreuses ronces et arbustes. Après quelques photos, nous décidons avec ma chérie de ne pas nous attarder ici mais de continuer notre ballade dans la forêt du Haut de Baissey. Au loin, les coups de fusils des chasseurs résonnent. Les températures ne sont pas élevés aujourd’hui et en restant immobile il fait vite froid. Nous débutons 30 minutes plus tard notre retour vers le signal du Haut du Sec puis arrivons enfin au pied de l’immense tour hertzienne. Je sors mes appareils de mesure pour vérifier l’altitude exacte et comme annoncé par l’IGN, le pied de la tour du Haut du Sec culmine bien à 516 m d’altitude et ne peut donc pas être considéré comme le point culminant du département de la Haute-Marne. Le haut de la tour doit atteindre les 535 mètres mais une construction humaine et matérielle ne peut en aucun cas être considéré comme un « véritable point culminant »… 

Ma copine étant fatigué, je décide comme prévu de continuer tout seul ma petite boucle. Je pars découvrir les environs en mode footing pendant 50 minutes environ avant de terminer la première boucle de la journée après presque deux heures d’efforts. Le point culminant de la Haute-Marne, c’est fait, et je dois bien avouer malgré moi que ce point ne représente pas un intérêt immense. Mais peu importe, je devais pour mon projet S 96 de découvrir et de recenser exactement ce point. En tout cas, les forêts de la Haute-Marne sont belles et les petits sentiers de randonnée se comptent par dizaines! Une belle terre pour les randonneurs et traileurs… 

Le tracé d’accès au Haut de Baissey (SUUNTO)

Après quelques étirements adossée à ma voiture, il est temps de prendre le chemin du département de l’Aube et plus précisément de la commune de Champignol-lez-Mondeville. C’est là bas que dans une petite heure environ, nous partirons avec ma copine pour notre deuxième boucle de randonnée de la journée avec un objectif précis et similaire à notre objectif du matin: atteindre et découvrir précisément le point culminant du département de l’Aube.

Note: pour les randonneurs qui aimeraient rejoindre le point culminant du département de la Haute-Marne, je peux avec grand plaisir vous envoyer le fichier GPX ou KML de ma sortie. La borne sommitale précise n’est pas évidente à trouver et l’aide d’un GPS vous sera précieuse. À bientôt les amis.