Première journée de vélo en montagne de l’année 2019; Et que cette journée fut belle… J’ai effectué l’ascension du col de Marocaz (Savoie, alt 958m) en aller-retour depuis Arbin et depuis Thoiry. Je me suis régalé ! C’est la première fois que je grimpais ce col. Le Col de Marocaz est un col alpin Français, situé intégralement dans le département de la Savoie. Peu connu, peu fréquenté, ce Col est tout de même un gros morceau, surtout sur son versant Sud au départ de la commune de Arbin. 

Géographiquement, le Col de Marocaz est le frère jumeau du Col du Frêne, situé quelques kilomètres plus loin en direction d’Albertville. Il permet de passer de la vallée de l’Isère au massif des Bauges, et vice versa.

Le Col de Marocaz (alt 958m, massif des Bauges), mon premier col de l’année 2019 

Pays: France.
Département: Savoie.
Massif: Bauges.
Région: Auvergne-Rhône-Alpes
Altitude: 958m.
Il permet de relier: la vallée de l’Isère au massif montagneux des Bauges, et vice-versa.
Versants d’ascension possibles: deux grands versants principaux. Depuis la commune de Arbin (10.52 kilomètres à 6.40%) et depuis la commune de Thoiry (11.95 kilomètres à 3.20%).

Col de Marocaz depuis Arbin, versant Sud (Savoie):

Date: 01/06/2019.
Départ officiel: devant la Mairie de la commune de Arbin.
Arrivée officielle: devant le panneau « Col de Marocaz », au sommet du col.
Distance: 10,52 kilomètres.
Meilleur temps réalisé: 58min 15scds à 10,8 km/h de moyenne.
Département: Savoie.
Massif: Bauges, partie Ouest du massif.
Altitude: l’altitude au sommet du col est à 958m.
Pourcentages: pourcentage moyen: 6.40%, pourcentage maximal: 10%.
Dénivellation: + 673m.
Classification Tour de France: 1ère catégorie.

Col de Marocaz depuis Thoiry, versant Nord (Savoie):

Date: 01/06/2019.
Départ officiel: depuis la Mairie du village de Thoiry.
Arrivée officielle: devant le panneau « Col de Marocaz », au sommet du col.
Distance: 11,95 kilomètres.
Meilleur temps réalisé: 48min 52scds à 14,7 km/h de moyenne.
Département: Savoie.
Massif: Bauges.
Altitude: l’altitude du sommet du col est de 958m.
Pourcentages: pourcentage moyen: 3.20%, pourcentage maximal: 7%.
Dénivellation: + 383m.
Classification Tour de France: 3ème catégorie.

C’est tôt, très tôt que je me suis levé ce matin. Nous sommes le 1er juin et il commence à faire chaud en Savoie. L’été a tardé à venir ce printemps, mais son arrivé est brutal. J’ai donc décidé de rouler à la fraîche pour me protéger un maximum de la chaleur. Après un petit échauffement à rouler entre Montmélian et Arbin, je décide de me rendre au départ officiel du col de Marocaz, situé devant la Mairie de la commune de Arbin. Je déclenche ma montre GPS SUUNTO 9, l’aventure débute.

Le début de la montée commence par un long plat descendant, avant un coup de cul à l’entrée du village de Cruet et de sa formidable église. D’ici, je vous conseille d’être prêt parce que le plus dur arrive de suite: une portion de 300 mètres à plus de 10% de moyenne à la sortie de Cruet. Attention à ne pas se mettre dans le rouge…

La suite du col est soutenue! Les lacets s’enchaînent et la route prend rapidement de la hauteur, offrant une très belle vue sur Arbin, Montmélian et le Mont Granier, au loin. Les pourcentages frôlent les 8% sur une grande partie de la montée, avant un passage de presque 1 kilomètre à 10%, je peux vous dire que mes jambes m’ont brûlées 😉 La route sur l’ensemble du versant Sud est d’un état très moyen. Le revêtement n’étant pas bon, l’arrivée au Col est une source de soulagement. Vue bouchée sur l’intérieur du massif des Bauges, mais vue splendide vue sur le chaînon du Grand Arc…

 

Motivé et en forme, je décide de basculer dans le massif des Bauges pour rejoindre la commune de Thoiry. Je dépasse à toute vitesse les hameaux de La Rongère, des Barriers, de Entrenant et de Arvey. L’intérieur du massif des Bauges est toujours autant incroyable… Quelle tranquillité! Je croise que très peu de voiture, mais beaucoup de cyclistes, arrivant soit de Chambéry, soit du Col de Plainpalais. Le Col de Marocaz est peu connu dans le monde du vélo, mais célèbre pour les savoyards. Le Tour de France, plus grande course de cyclisme au monde, est passé à deux reprises au sommet du Marocaz. La dernière fois était en 1974… À Thoiry, carrefour des routes menant à Saint-Alban-Leysse ou au Plainpalais, je décide de stopper ma descente et de regrimper le Col de Marocaz, cette fois-ci par son versant Nord.

Je fais un petite pause avant de me rendre au départ officiel du versant Nord, situé devant la petite mairie de Thoiry. Après 15 minutes d’étirements, je remonte sur mon Merida 400. La montée sera belle et tranquille, avec 12 petits kilomètres avalés en un peu plus de 48 minutes. Le pourcentage le plus fort de la montée est un petit passage à 7% avant d’arriver au village de Puygros… Mise à part ceci, rien de bien difficile. Attention au soleil, qui peut rendre les choses bien plus complexe en été.

48 minutes après avoir quitté Thoiry, je bascule à nouveau sur le versant Sud du Marocaz, dans la descente cette fois-ci. Il est temps de rentrer à la maison. Je suis content de ma première sortie, et je suis impatient de débuter la prochaine. En rentrant à la maison, je m’imagine une future sortie: départ de Grésy-sur-Isère, ascension du Col de Marocaz, passage à Thoiry, ascension du Col de Plainpalais, descente à Lescheraines, ascension du Col de Leschaux, descente sur Annecy et retour à la maison par Faverges et Ugine. Pourquoi pas… 😉 La saison ne fait que commencer et j’ai faim de vélo et de Cols. À très vite…