Sous une météo catastrophique (voilà maintenant plus de 10 jours qu’il fait un temps horrible sur les Alpes Françaises), j’ai fait une belle randonnée à l’Aiguille de Chalais ce vendredi 16 juillet 2021. Au départ de la commune du Chevalon, j’ai fait une balade de rando-run d’un peu plus de 3 heures dans le massif de la Chartreuse (partie Isère), balade qui m’a mené au sommet de l’Aiguille de Chalais (alt 1089m). Malgré la pluie et un terrain trempé, c’était cool quand même. Ci-dessous, voici les photos et le compte rendu de ma sortie…

Randonnée au Rocher de Bellevue et à l’Aiguille de Chalais (massif de la Chartreuse / département de l’Isère) depuis le Chevalon / Voreppe

Date: vendredi 16 juillet 2021 (en l’après-midi).
Durée: 1h57 minutes de montée, 1h05 minutes de descente, donc 3h02 minutes de randonnée au total.
Météo: mauvais temps, pluie et vent mais heureusement, il ne faisait pas froid ! Pour une mi-juillet, heureusement !
Dénivelé: 875 mètres de dénivelé positif et négatif. Circuit d’une longueur de 13 kilomètres.
L’équipe du jour: seul. Et je n’ai pas croisé beaucoup de monde. Seulement quelques randonneurs sur le chemin de Bellevue…
Massif: Chartreuse, département de l’Isère.
Itinéraire d’ascension: départ de la commune du Chevalon (alt 265m) – Prendre la direction du Monastère de Chalais, indiqué à 4.7 kilomètres de distance – Passage devant l’ancienne cimenterie du Chevalon – Bergerie du Chevalon – Forêt communale de Voreppe – Passage au ruisseau de Malsouche – Abbaye/couvent  de Chalais (alt 935m) – Chemin de Bellevue (alt 930m) – Rocher de Bellevue – Sommet de l’Aiguille de Chalais (alt 1089m) – Descente par le même itinéraire – Retour au point de départ.
Carte IGN: série bleue TOP 25 référence 3334OT, donc échelle au 1 / 25000.
Accès départ: pour faire le même circuit que moi, le rendez-vous est donné dans le village Isérois du « Chevalon de Voreppe » (code postal 38340), village qui est rattaché à la grande commune de Voreppe. Une fois au Chevalon, prenez la direction du cimetière et du haut de la commune. Un petit parking se situe 50 mètres après le cimetière du Chevalon, 20 mètres sous l’ancienne Cimenterie du Chevalon de Voreppe et sera parfait pour que vous puissiez stationner votre voiture.

Compte-rendu « post randonnée » : 

Bec de l’Échaillon, Roche Brune, Bec de l’Écoutoux, Rocher de la Garde et désormais Aiguille de Chalais… Décidément ces derniers mois, j’aurai enchaîné les beaux circuits randonnées dans la « zone NORD OUEST » de Grenoble (massifs de la Chartreuse et du Vercors). Avec les travaux sur l’A480 qui provoquent des ralentissements considérables, l’accès à cette zone n’est pas tous les jours simples, mais c’est agréable de découvrir des nouveaux endroits et de ne pas tourner toujours et encore dans les massifs des Aravis, des Bauges, du Beaufortain… même si quand je suis arrivé au Chevalon, j’étais un peu tendu ! Grosse pluie, 1h30 de route au lieu de 55 minutes à cause des bouchons, ambiance assez glauque au niveau du parking de départ, bref, je n’étais pas en joie !

L’Aiguille de Chalais (pour ceux qui ne la connaitrait pas) est un sommet de la partie SUD OUEST du massif de la Chartreuse. L’Aiguille de Chalais culmine à 1089 mètres d’altitude et se situe sur le contrefort montagneux de l’axe VOREPPE – SAINT EGREVE – GRENBOLE. Pour faire la randonnée de l’Aiguille de Chalais, deux grands itinéraires principaux sont disponibles. Le premier consiste à partir à pied du couvent de l’Abbaye Notre-Dame-de-Chalais et de rejoindre l’Aiguille de Chalais par le « chemin de Bellevue ». La randonnée dans ce cas-ci est ultra-simple, très rapide (moins de 3 kilomètres aller-retour) et se fait en 1h30 minutes environ. Le dénivelé positif est de 180 mètres environ ce qui est parfait pour les enfants, les marcheurs non habitués à la randonnée, les personnes âgés et ainsi de suite…

Le deuxième itinéraire (celui que j’ai fait) est plus long et plus compliqué. Le départ se situe dans la commune du Chevalon et l’ascension se fait par le versant SUD EST de l’Aiguille de Chalais…

Dès le début de randonnée au départ de la commune du Chevalon-de-Voreppe, vous marcherez sur une large piste forestière non carrossable. Il doit être possible de la prendre en 4X4 mais mieux vaut ne pas s’y aventurer si vous avez une voiture classique comme moi. Vous risquez d’y perdre votre châssis (rires) ! La piste n’est pas raide et longera de plus ou moins loin le ruisseau de Malsourche. Le chemin jusqu’au couvent de Chalais est très bien indiqué et fléché.

Vers ALTITUDE 500 – 550 mètres environ, vous quitterez la large piste forestière pour entrer et suivre un petit sentier qui trouvera son terminus au parking du couvent de l’Abbaye de Chalais à altitude 929 mètres. À noter que depuis le parking du Chevalon, le balisage de la randonnée est fait un par un trait jaune sur les arbres. Si à l’entrée de petits sentiers où une croix jaune est peinte sur l’arbre, ne vous y aventurez pas, c’est un cul de sac à 95% de chance. Il existe quelques raccourcis pour écourter la distance de la randonnée et pour ne pas suivre la piste forestière qui serpente dans la forêt communale de VOREPPE, mais ces derniers ne sont pas évidents à trouver.

Lorsque vous arriverez au « couvent de l’Abbaye Notre-Dame-de-Chalais », il vous suffira simplement de prendre la direction du sentier de Bellevue en orientation OUEST. Vous rentrerez sur un très beau sentier très facile en gravier blanc qui vous mènera en un plus d’un kilomètre de long au Rocher de Bellevue, puis un peu plus haut à l’Aiguille de Chalais. Le sentier de Bellevue est très agréable, vous trouverez pleins de petites animations culturelles et géographiques très intuitives. Le Rocher de Bellevue, lui, est une grande plateforme en bois à moitié suspendue dans le vide qui vous offrira une très belle vue sur la vallée de Voreppe (je confirme que le panorama est très agréable).

L’Aiguille de Chalais, située à 5 – 10 minutes de marche du Rocher de Bellevue, vous offrira elle-aussi un beau panorama sommital (moi, à cause du brouillard, je n’ai rien eu du tout). Dommage, une prochaine fois peut être… mais normalement, ne vous inquiétez pas, la vue est splendide. Note : si vous faites le doublé « Rocher de Bellevue – Aiguille de Chalais » comme je l’ai fait, je vous conseille de le faire dans ce sens et non dans le sens « Aiguille de Chalais – Rocher de Bellevue ». Le sentier est un peu technique, équipé par des câbles sur les endroits les plus raides, très glissant par jour de pluie, peu large… mieux vaut donc le faire en sens montée qu’en sens descente.

La descente se fait par le même sentier que le chemin de montée mais en sens inverse, même si j’ai pris quelques variantes qui ont bien raccourci ma randonnée. Je suis repassé devant le grand couvent de Chalais (construit il y a presque 1000 ans) avant de basculer dans la forêt de Voreppe et de terminer mon exercice devant l’immense et ancienne cimenterie de Voreppe. C’est impressionnant à quel point cet endroit est glauque… des murs tagués de partout, des immenses bâtiments en bétons abandonnés, des vitres par centaines complètement détruites, des grilles immenses interdisant l’accès… bref, c’est quelque chose. On se croirait dans Walking Dead. Il faut dire que ce lieu serait parfait pour se protéger des zombies et des méchants (rires) !

Pour information et c’est intéressant, cette ancienne cimenterie a été construite en 1873 et fermée en 1987. Le lieu est aujourd’hui surveillé par des caméras car les bâtiments du lieu ont été dégradés, cassés et tagués par des squatteurs… j’ai même lu sur un forum qu’un « faux pendu » avait été accroché à une poutre (humour de merde et pathétique), suscitant logiquement l’horreur et l’inquiétude chez les randonneurs… aujourd’hui, grâce aux caméras, les forces de l’ordre peuvent intervenir en quelques minutes après une pénétration des grilles. Dommage d’en arriver là mais il n’y a pas le choix. A + les ami(e)s !