L’avantage de ces premières grosses chaleurs du printemps 2021 est que la neige va fondre en altitude ! Le ski de randonnée se termine, place à la saison de randonnée et de trail-running. Et même si la neige est encore bien présente à plus de 2500 mètres d’altitude, en-dessous cela commence à être parfait. J’en ai ainsi profité ce vendredi 28 mai 2021 pour faire une belle sortie de randonnée à pied dans le massif montagneux de Belledonne, sur le sommet du Gra,d Rocher (alt 1926m). Ci-dessous, les photos et le compte-rendu de ma sortie…

Rando en Belledonne : ascension du sommet du Grand Rocher (alt 1926m) depuis le Col du Barrioz (département de l’Isère)

Date: vendredi 28 mai 2021 en l’après-midi.
Durée: 2h59 minutes de balade au total décomposée en 1h57 de montée et 1h02 minutes de descente.
Météo: beau et chaud. Météo très agréable.
Dénivelé: 875 mètres de D+ et de D-/ Randonnée d’une longueur de 10.97 kilomètres.
L’équipe du jour: tout seul. J’ai croisé quelques randonneurs.
Massif: massif de Belledonne, département de l’Isère.
Itinéraire d’ascension: départ au Col du Barrioz (alt 1041m) – Lieu dit « Pra Farmé » alt 1120m – Lieu dit « Belle Aiguette » – Lieu dit « Les Cavagnes » alt 1476m – Chalet de Pierre Roubet (alt 1537m) – Passage sous le « Crêt Muisard » – Sommet du Grand Rocher (alt 1926m) – Descente par l’itinéraire de montée en sens inverse.
Carte IGN: référence 3433OT, série bleue TOP 1/25 000.
Accès départ: pour faire le circuit randonnée que j’ai fait, le départ est donné au Col du Barioz / Barrioz, à altitude 1038 mètres. Le Col du Bariioz est très facilement accessible en voiture par la route départementale D 280 que ce soit depuis la commune de St-Pierre d’Allevard et/ou depuis la commune de Theys.

Récit post-randonnée :

Encore une fois, j’ai passé un super bon moment dans les montagnes de Belledonne ! Entre les sorties vélo et les sorties randonnées à pied, je commence à bien connaitre ce massif qui m’était encore inconnu il y a quelques années en arrière. Mais depuis quelques mois, j’aime me rendre dans la zone Savoie de ce massif, calme et tranquille et très sauvage. Pour la randonnée dont je vais vous parler aujourd’hui, j’adresse un grand merci au constructeur de carte en relief 3DMAP pour leurs cartes très précises et très instructives, qui donnent des tonnes d’idées randonnées à faire en Savoie, Isère, Haute-Savoie… C’est grâce à la carte de la Savoie/Isère que j’ai fait connaissance avec le sommet du Grand Rocher, et que j’ai décidé de faire sa randonnée…

Pour faire la randonnée du Grand Rocher, je suis parti à pied du sommet du Col du Barioz. Ce Col routier se situe entre les villes d’Allevard et de Theys dans le département de l’Isère et culmine à 1041 mètres d’altitude. Le sommet du Col du Barioz (orthographié avec un seul R chez l’IGN mais avec deux R sur les panneaux directionnels en bois) est un très beau petit col routier, qu’il faut vraiment que je fasse en vélo ! Les versants d’ascensions ont l’air calme et doux, sur un très bon revêtement avec une circulation de voitures faible. Que des points positifs !

Au sommet du Col du Barioz donc, il faut prendre orientation EST en suivant la direction « Le Foyer de ski de fond du Barioz ». Vous passerez devant de multiples lieux dits sur un beau sentier serpentant à travers les arbres. Pour information, pour atteindre le sommet du Grand Rocher, vous avez deux solutions. Soit partir comme je l’ai fait du Col du Barioz à altitude 1041 mètres (le dénivelé positif sera à peu près de 850 mètres), soit partir du Foyer de ski de fond du Barioz. Le dénivelé positif sera alors plus faible et la randonnée plus courte, mais plus facile. La majorité des randonneurs qui font le circuit du sommet du Grand Rocher partent du foyer de ski de fond du Barioz…

La montée du Col du Barioz jusqu’à la crête sommitale du Grand Rocher se fait tranquillement, même si certaines portions sont raides. Le paysage est vraiment superbe et l’ambiance dans la « forêt de Laval est géniale ». J’ai beaucoup apprécié le lieu-dit « Plateau du Laval » et je vous conseille de faire un petit détour par le « lac de Crève-Cœur » qui est vraiment beau. L’arrivée sur la crête sommitale (le sentier débouche au Sud du sommet du Crêt Luisard) est magnifique. Vous rejoindrez le sentier GR DE PAYS TOUR DU BALCON DES SEPT LAUX / TOUR DU PAYS D’ALLEVARD qui vous mènera tranquillement plus au Sud, d’un beau petit lac jusqu’au sommet du Grand Rocher qui culmine aux coordonnées GNSS 45.30361n 6.04998E,  à altitude 1926 mètres. Le sommet est symbolisé par une grande croix en bois et par un petit cairn rocheux. Sur la partie finale j’ai eu un peu de neige mais rien de bien méchant. Heureusement car j’avais oublié mes petits crampons de la marque CAMP (premier oubli de la journée).

Au sommet du Grand Rocher, la vue est formidable sur la chaine intérieure de Belledonne. Les hauts sommets sont encore en neige mais vu la chaleur qu’il commence à faire, mieux vaut ne pas s’aventurer en ski ici. Les récentes avalanches meurtrières le montrent encore une fois, au printemps, il faut faire très attention lorsque les pentes se purgent. Surtout dans des pentes à plus de 30 ° d’inclinaison…

Au sommet, je me suis régalé les yeux malgré l’oubli de mes jumelles, comme d’habitude ! J’ai passé 15 bonnes minutes à admirer la vue avant de me balancer dans la descente. Descente qui sera rapide (1h02 et minutes) mais assez dur physiquement. J’ai oublié mes bâtons à la maison et j’ai souffert musculairement des jambes. Mais tout s’est bien passé et c’est dans une grosse fournaise que je suis arrivé à ma voiture. Pas de doute, l’été s’installe en force dans les montagnes de la Savoie et de l’Isère. C’est une belle nouvelle après ces semaines de confinement COVID-19…

En partant du Col du Barioz, je me dis qu’il faut vraiment que je revienne ici avec ma copine. J’ai beaucoup aimé le lieu /la clairière du « Chalet de Pierre Roubet » et je pense que ce lieu sera parfait pour un déjeuner en extérieur. Nous partirons à pied du foyer de ski de fond du Barioz et nous montrons peut être au refuge du Crêt du Poulet (si ma copine ne râle pas trop), que j’aimerai bien découvrir et qui est apparemment très beau et qui se situe à dans une très belle clairière à altitude 1726m. Je voulais le voir aujourd’hui mais j’ai préféré tirer dré dans l pentu et écourter ma randonnée. À + les ami(e)s.