Grâce au constructeur de cartes en relief « 3D MAP », j’ai fait il y a peu la connaissance du sommet du Mont Peney, qui se situe dans la zone SUD-OUEST du massif des Bauges, partie Savoie. Culminant à 1356 mètres d’altitude, le Mont Peney domine les communes de Challes-les-Eaux, de Chambéry et de Saint-Jean-d’Arvey. Lorsque j’ai fait quelques recherches précises sur ce sommet, j’ai vu qu’il était possible de faire un très beau circuit randonnée de Saint-Jean-d’Arvey jusqu’au sommet du Mont Peney, en passant par le Col de la Doriaz. Il ne me manquait donc plus qu’une demi-journée pour aller découvrir les lieux, et c’est désormais chose faite !

J’ai fait la randonnée du Mont Peney il y a plusieurs mois déjà, mais je n’avais pas eu le temps de publier mon récit de randonnée. J’en profite aujourd’hui… 

Topo sur le Mont Peney (massif des Bauges) en boucle depuis Saint-Jean-d’Arvey (Savoie)

Date: automne 2021.
Durée: 3h12 minutes de randonnée au total, dont 2h02 minutes de montée et 1h10 minutes de descente.
Météo: soleil, mais grosse brume/voile de pollution sur la vallée de Chambéry. Températures légèrement inférieures aux normales de saison.
Dénivelé: 848 mètres de dénivellation positive et négative au total. Circuit d’une longueur de 10 kilomètres et 520 mètres.
L’équipe du jour: j’étais tout seul pour cette balade, mais j’ai croisé quelques randonneurs.
Massif: massif des Bauges, département de la Savoie.
Itinéraire d’ascension: départ de la randonnée au parking du Lanceney (alt 620m) – Lieu dit du « Passage de la Dorette » – Prendre le sentier du « GRP du Massif des Bauges / Boucle du Plateau de la Leysse » – Passage vers la « Croix des Ramets » – Sommet du Mont Peney (alt 1356m) – Col de la Doriaz (alt 1143m) – Lieu dit de « La Doriaz » alt 1082m – Passerelle de la Doria (alt 930m) – Retour au point de départ.
Carte IGN: dans la série bleue à l’échelle 1/25000, il faut prendre la carte papier référence 3332 OT.
Accès départ: pour faire le même circuit que ce que j’ai fait lors de ma randonnée, il faut vous rendre en voiture dans la commune de Saint-Jean-d’Arvey (code postal 73230). Vers l’intersection du « Puisat », il faut tourner à gauche pour partir en direction du château de Chaffardon. 500 mètres environ avant d’arriver au Château, il faut prendre la petite route qui monte sur la drotie pour finalement se garer au lieu-dit du Lanceney.

Récit d’une belle randonnée dans le massif des Bauges :

Lorsqu’en vélo de route j’ai fait l’ascension du Col de Plainpalais il y a quelques mois de cela, je me rappelle m’être interrogé sur le nom de cette superbe falaise qui surplombe de toute sa splendeur la vallée de Challes-les-Eaux et la commune de Saint-Jean-d’Arvey. J’ai évidemment reconnu le sommet de la Croix du Nivolet (situé + au Nord-Ouest dans le massif des Bauges), facilement identifiable avec son immense croix sommitale, mais je ne connaissais pas le nom du « Mont Peney ». C’est que très récemment, en regardant la carte en relief « Belledonne-Chartreuse-Bauges » du constructeur de cartes en relief 3D MAP que j’ai compris que cette falaise correspond au versant SUD du Mont Peney, sommet qui culmine à 1356 mètres d’altitude…

Et comme à mon habitude lorsque je découvre un nouveau sommet, je ne peux m’empêcher de m’y intéresser. Après une brève étude de topos et d’un bon visionnage de la zone sur le site internet Géoportail, j’ai vu qu’il était possible de faire facilement l’ascension du Mont Peney en faisant également son tour en intégral, au départ de la commune de Saint-Jean-d’Arvey et par l’intermédiaire du Col de la Doriaz…

Il me fallait donc simplement une matinée de libre pour aller visiter les lieux, et c’est désormais chose faite. Comme prévu, j’ai garé ma voiture dans la commune de Saint-Jean-d’Arvey et plus précisément au lieu-dit / parking du Lanceney, vers 620 mètres d’altitude. Pour effectuer la randonnée du tour du Mont Peney, j’ai choisi de le faire dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. J’ai débuté ma course en faisant une grande traversée dans le sens OUEST à EST sur une belle piste forestière, puis sur un beau petit sentier. Ce petit sentier, très charmant et serpentant à travers les arbres, s’élève rapidement dans la pente et prend fortement de la dénivelé jusqu’au « Passage de la Dorette ». Rien de bien compliqué, mais attention, ça grimpe Dré dans l’pentu comme on dit chez nous. Le point positif est qu’à cet endroit, « le gros de la dénivelé positif est fait ».

Au « passage de la Dorette » donc, il faut partir en direction du SUD et rejoindre le sentier du « GRP du Massif des Bauges / Boucle du Plateau de la Leysse ». Cette portion de circuit est vraiment belle, la marche se fait sur la crête du Mont PENEY, non aérienne mais vertigineuse tout de même d’un coté. Le paysage est magnifique, le sentier monte et descend régulièrement, la vue sur Challes-les-Eaux est superbe. Au loin, il est facilement possible d’identifier le Mont Granier (massif de la Chartreuse) que l’on reconnait rapidement à sa grande et immense face NORD.

En suivant le sentier de la crête du Mont Peney, vous passerez vers la Croix des Ramets puis vous arriverez tranquillement au sommet du Mont Peney. La vue est merveilleuse, alors qu’un grand cairn sommital en pierres symbolise le sommet. Ne voulant pas déranger une randonneuse en pleine sieste / méditation, je ne me suis pas attardé longtemps sur la cime du Mont Peney. De plus, un voile de pollution sur le bassin Chambérien m’a empêché de profiter pleinement de la vue, galère !

J’ai fait à l’aide d’IGN rando mon relevé satellite habituel des sommets que je grimpe (le Mont Peney culmine à 1356 mètres d’altitude aux coordonnées GPS 45.59764N 5.98811E°) avant de débuter tranquillement ma descente, 2h12 minutes de montée après avoir quitté le parking de départ. Descente qui sera glissante et peu stable, sur un terrain gorgé de feuilles mortes et mouillées, soit rien de mieux pour glisser et se casser un poignet (rires). Heureusement que j’avais avec moi mes bâtons, dont je ne peux décidemment plus me passer pour mes randonnées. Pour retourner dans la vallée, j’ai pris logiquement le sentier de descente en orientation NORD, pour aller chercher le Col de la DORIA, Col très connu des randonneurs et trailers Chambériens.

Au très beau Col de la DORIA, j’ai hésité rapidement à partir faire la Croix du Nivolet (indiquée à 1h25 de marche donc 45 minutes de course environ pour moi) mais la fatigue et l’heure tardive m’ont découragé. Tant pis, car j’aurai aimé faire la Croix du Nivolet par le versant du « Pas de l’Échelle », moi qui avait fait il y a quelques années plus tôt la Croix du Nivolet depuis la station de la Féclaz, car j’étais avec ma copine, peu sportive et moyennement entrainée.

Après une brève pause « sandwich et boisson chaude » au Col de la Doriaz, j’ai poursuivi ma descente sur un petit sentier étroit et glissant (le sentier du GRP du Massif des Bauges / Boucle du Plateau de la Leysse), mais qui m’a ramené tranquillement à la belle et splendide passerelle / cascade de la DORIAZ puis au parking de départ à Saint-Jean-d’Arvey. Note : prudence lorsque vous passerez la « traversée des éboulements des Choseaux », les chutes de pierres sont apparemment fréquentes. Gardez les oreilles en écoute sur ce qu’il se passe plus haut, comme dit l’adage mieux vaut prévenir que guérir. Et s’il faut, déguerpir !

3 heures 12 minutes après avoir quitté ma voiture, me revoilà au parking de départ ; comme annoncé sur les topos papiers que j’ai pu lire dans le magasin du Vieux Campeur d’Albertville où je travaille, le tour intégral du Mont Peney fait un peu plus de 10 kilomètres de long avec un dénivelé positif et négatif de 850 mètres. Question timing, je pense que pour une randonneuse / un randonneur d’un niveau normal, il faut bien compter 5 à 7 heures de marche pour effectuer ce circuit.

Pour moi, la balade a été belle, je suis ravi. Le massif des Bauges, c’est toujours aussi génial. Je vous dis donc à bientôt pour un nouveau topo rando !