Il y a quelques années déjà, alors que j’étais parti avec un copain faire la Via Ferrata de Thônes, nous avions eu une discussion géographique très intéressante sur le massif des Bornes et la chaîne des Aravis. Car même si la chaîne de montagnes des Aravis fait partie du massif montagneux des Bornes, les sommets des Aravis peuvent êtres considérés comme un ensemble à part entière des Bornes.

Il m’avait dit: « si tu veux avoir une bonne idée géographique des Aravis et de la frontière avec les Bornes, va à la Montagne de Sulens et tu verras ». Profitant d’une journée de libre en cette fin du mois de mai 2020, je me suis donc rendu à la Montagne de Sulens pour une belle randonnée en perspective, au départ du Col de Plan Bois. Compte-rendu et photos ci-dessous…

Au sommet de la Montagne de Sulens (Aravis, Bornes), un spectacle splendide sur la chaîne des Aravis 

Date: lundi 25 mai 2020.
Durée: 2h43 minutes de balade dont 1h20 de montée (il me semble…).
Météo: grand beau, grand chaud, le top…
Dénivelé: 688m de D+ et de D-. Circuit d’une longueur de 12 kilomètres.
L’équipe du jour: tout seul…
Massif: chaîne des Aravis, massif des Bornes, département Haute-Savoie.
Itinéraire d’ascension: départ au Col de Plan Bois (alt 1300m) – Lieu dit « Chalet La Croix de Sulens » (alt 1470m) – Lieu dit « La Grande Montagne » (alt 1610m) – Col de Sulens (alt 1745m) – Sommet de la Montagne de Sulens (alt 1839m) – Passage à la Croix de Sulens (alt 1828m) – Passage au « Petit Sulens » (alt 1776m) – Descente par le Col de la Botte – Lieu dit « Tincove » (alt 1290m) – Retour au point de départ.
Carte IGN: TOP 25 série bleue référence 3531 OT et la 3431 OT (si besoin).
Accès départ: le sentier de randonnée pour rejoindre la Montagne de Sulens débute au Col de Plan Bois (alt 1300m), facilement atteignable en voiture par une route goudronnée en bon état. Que vous arrivez de Thônes ou du sommet du Col du Marais, la montée sera la même. Un parking est disponible au Col, devant le restaurant.

Récit de randonnée… 

C’est très motivé et heureux de partir à l’aventure que je dépasse en ce 25 mai 2020 le Col du Marais, en voiture pour une fois 😉 Direction le Col de Plan Bois pour une belle sortie randonnée au programme. En arrivant sur la route départementale D12, avant l’intersection menant au Col de Plan Bois, je récupère un couple de parapentiste en autostop. Ils ont décollé de la montagne de Sulens il y a 45 minutes environ, et souhaitent désormais récupérer leur voiture au Col de Plan Bois. Nous discutons un bon moment, de randonnées et de sport en général !

Nous arrivons au Col de Plan Bois sous un grand soleil. Ils me remercient avant de redescendre dans la vallée… Moi, je mets mes chaussures de randonnée et je pars en direction de la Montagne de Sulens. Dès le début de l’itinéraire, le chemin est très bien fléché et indiqué jusqu’au sommet; il faut dire que la Montagne de Sulens est une randonnée très fréquentée, que ce soit par les skieurs en randonnée l’hiver, par les randonneurs l’été, par les parapentistes…

Sous un grand soleil, sur une belle et large route forestière, je dépasse les lieux dits « Chalet La Croix de Sulens » (alt 1470m),  « La Grande Montagne » (alt 1610m) et le Col de Sulens (alt 1745m). Doucement mais à bon rythme tout de même, je m’élève dans les alpages de la Montagne de Sulens. Je passe devant des très belles fermes et devant des splendides vaches. L’ambiance est calme et tranquille, je me régale ! Je croise de nombreux randonneurs, il y a du monde en montagne aujourd’hui.

Au Col de Sulens, je bifurque à gauche en direction du sommet de la Montagne de Sulens. La crête sommitale est très belle… Alors que dire du panorama au sommet, merveilleux ! Quel bonheur… Mon chrono de montée est d’environ 1h20 minutes. Après quelques vérifications, je confirme que la montagne de Sulens culmine bien à 1839m, aux coordonnées N45.82914 E6.37184 😉

Rapidement, je comprend la signification de « Chaîne des Aravis », quel spectacle. Une dizaine de pics s’enchaînent les uns après les autres sur une chaîne de sommets. Je reconnais au loin la Pointe Percée, alt 2750m (point culminant des Aravis) et le Mont Charvin (alt 2409m), magistral devant moi. Deux sommets que j’ai eu la chance de grimper… (topo de la Pointe Percée ici, et topo du Mont Charvin ici). 

Grâce à une superbe application mobile très pratique, je fais la connaissance de la Pointe de Bella Cha, du Mont Charvet, du Mont Fleuri, de l’Aiguille de Borderan, de la Goenne, des Aiguilles du Mont… Les Aravis, c’est donc cela: l’enchaînement sur une seule et même chaîne de très beaux sommets et pics, de la Pointe d’Areu aux Aiguilles du Mont… Je vois la décompression géographique du Col des Aravis, superbe…

Je vois également la frontière géographique entre la chaîne des Aravis et le massif des Bornes (bien que les Aravis appartiennent aux Bornes), frontière symbolisée par la route départementale D12 entre Thônes, Serraval et Saint-Ferréol. Vulgairement, je peux dire que ce qui est à droite (côté Est) de la D12 appartient aux Aravis, que ce qui est à gauche de la D12 (côté Ouest) appartient aux Bornes. Conclusion: la Montagne de Sulens appartient donc à la chaîne des Aravis, dans le grand ensemble montagneux des Bornes.

Après un gros moment panorama (vue également royale sur la Tournette, le massif des Bauges…), je continue ma randonnée. Je passe faire un rapide passage à la Croix de Sulens en direction du Nord, puis je fais demi-tour en direction du Sud et passe le sommet du Petit Sulens. En avance sur mes prévisions de temps, je décide de ne pas faire le chemin en sens inverse, mais de faire une belle boucle en descendant au Sud en direction du Col de la Botte pour profiter un maximum de cette journée, de ce soleil et de ce paysage magique. Au Col, je prends une belle piste forestière orientée Nord-Ouest pour retourner tranquillement au Col de Plan Bois.

Je dépasse le lieu-dit « Tincove » puis fait une belle bambée de presque 35 minutes, avec une bonne pause « pâté et pain » (il ne manquait qu’une bonne bière). Je ne suis pas mécontent d’arriver à ma voiture, un peu fatigué et n’ayant plus d’eau. Je suis vraiment content d’avoir découvert un peu plus le massif des Aravis. J’espère que les randonnées dans cette chaîne de montagnes ne font que commencer. A+ !