L’avantage d’habiter en Savoie lorsqu’on est passionné de vélo de route est d’avoir à côté de chez soi une multitude de montées et de Cols à grimper. Et aujourd’hui encore, malgré des centaines de sorties vélo, je découvre encore des montées que je ne connais pas et qui sont géniales ! Cela m’est arrivé ce vendredi 14 mai 2021 et je tenais à vous la présenter : cette ascension est la montée du Fort de Montperché au départ de la commune d’Aiton (département de la Savoie / chainon du Grand Arc / Lauzière)

La montée du Fort de Montperché à vélo : 8 kilomètres 200 mètres à 8.4% de moyenne

Date: 12/05/2015.
Départ officiel: commune d’Aiton (code postal 73220), à l’intersection des routes départementales D 2925 et D72, au point altimétrique alt 302m.
Arrivée officielle: derrière le Fort de Montperché, au point altimétrique alt 1009m, lorsque la route goudronnée s’arrête.
Distance: 8 kilomètres 250 mètres.
Temps réalisé: 1h02 minutes et 22 secondes, à 7,9 km/h de moyenne.
Département: Savoie.
Massif: chainon du grand Arc, donc massif de la Lauzière.
Altitude: la montée se termine à alt 1009m.
Axe(s) de circulation: route départementale D 12 puis route départementale D 102.
Pourcentages: pourcentage moyen: 8.4%, pourcentage maximal: /.
Dénivellation: 695 mètres positif.
Classification tour de France: 582 points (1ère catégorie).

 

La « Montée du Fort de Montperché à vélo», c’est une très belle découverte ! Je suis content de l’avoir fait et de vous en faire le topo aujourd’hui. J’imaginais bien que cette montée devait être compliquée à faire en vélo de route car vu le profil d’ascension de la route sur les cartes IGN, il était logique que cette montée se transforme en une belle bataille.

Au départ de la commune d’Aiton (code postal 73220), les premiers hectomètres (sur la route départementale D 72) sont raides, avec un pourcentage d’inclinaison élevé. Attention à ne pas se mettre cardiaquement dans le rouge dès le début… Heureusement et assez rapidement, les pourcentages s’adoucissent une fois le Fort d’Aiton passé. Lorsque la montée quitte la route départementale D 72 pour prendre la route départementale D 102, tout devient plus simple. Vous passerez devant de grands champs d’alpages tout en suivant à chaque panneau directionnel la direction de la commune de Bonvillard. Il faut préciser qu’une fois que vous roulerez sur la D 102, vous serez vraiment tranquille car il y aura très peu de circulation et de voitures. En tout cas moi, je n’ai vu presque personne et je dois avouer à quel point il est agréable de rouler sans voiture. Surtout que la route est assez étroite… goudronnée et en bon état, mais étroite.

Les choses sérieuses recommencent au point altimétrique 751 mètres, lorsque vous quitterez la route d’accès menant à Bonvillard. Il faut suivre à cette intersection la direction des « Combes » et dès ici, les pourcentages redeviennent forts. La route redevient raide. Il faudra enchainer 5 lacets et 5 lignes droites dans la forêt communale du Fort de Montperché pour arriver devant les premiers contreforts du Fort, à altitude 950 mètres environ.

Note importante, les derniers 1500 mètres de distance se font une route… très moyenne ! A moitié goudronnée (et le goudron est en sale état) et à moitié en terre. Pour vous donner une idée, j’ai eu peur de crever à de nombreuses reprises et j’en ai vraiment bavé physiquement. J’ai perdu mon équilibre régulièrement… Mais finalement, tout s’est très bien passé et je suis bien heureux d’avoir fait cette montée jusqu’à la fin car cette portion un peu compliquée ajoute quelque chose de « montagne » à l’ascension.

L’arrivée officielle de la montée du Fort de Montperché se fait derrière le fort, au point altimétrique 1009 mètres, lorsque la route goudronnée se transforme pour de bon en piste forestière et que le dénivelé arrête de monter. La montée comme indiqué plus haut est longue de 8 kilomètres 250 mètres à un pourcentage moyen de 8.4%. Pour les pourcentages les plus forts, je n’ai pas d’informations viables. Si quelqu’un à l’info je suis preneur, laissez-moi un petit commentaire… Niveau chrono, je suis sur que des cyclistes costauds peuvent faire la montée en moins de 40 minutes ! Mes 1h02 minutes d’efforts ont été fait à un rythme d’escargot.

Au sommet, il y aura devant vous un panneau en bois marquant la fin de la montée, ou il écrit « Ici les chasseurs ont réintroduit le Chamois pour le plaisir de tous » (GIC du Grand Arc).

Sur le site internet ledicodutour.com, j’ai vu à ma (très) grande surprise que le Tour de France a déjà grimpé la côte du Fort de Montperché. C’était en 1982, il y a 39 ans, lors de l’étape « Alpe d’Huez – Morzine » Le coureur passé en tête était Bernard Vallet. Depuis cette date, j’ai l’impression que cette montée est tombée dans les oubliettes du vélo… pour en revenir au passage du Tour à Montperché, je n’ai pas trouvé beaucoup d’informations. Les coureurs sont’ ils vraiment montés au Fort ? Si oui, par ou sont-ils redescendus ? La piste forestière était-elle auparavant en route goudronnée ? Les coureurs se sont-ils arrêtés au point altimétrique 751 mètres et est-ce une erreur de la part du site « ledicodutour » ? Bref, à suivre…

D’un point de vue historique, le Fort de Montperché a été construit entre 1875 et 1881. À l’époque, presque 609 hommes étaient placés dans ce fort pour la construction. Une fois l’élaboration du fort terminé, une équipe de 4 officiers, de 116 soldats et de 3 chevaux était placé dans le fort.

L’objectif du Fort était simple : surveiller les vallées de l’Arc et de l’Isère des envahisseurs, et surveiller les flux humains venant de Grenoble, de Modane et d’Albertville. Abandonnée après la seconde guerre mondiale, le Fort de Montperché aura accueilli des enfants en colonie de vacances en 1948 et 1972. Depuis, le Fort a été acheté par un particulier et est désormais privé. Son accès est interdit, dommage, je l’aurai visité avec plaisir. Je trouve cela triste de vendre des forts à des particuliers, car ils sont ensuite invisitables.  Pour plus d’informations sur ce fort, je vous conseille de visiter le site internet fortiffsere.fr qui est très complet. Je vous mets en lien la fiche de présentation du Fort de Montperché, à retrouver en cliquant ici !

À bientôt les ami(e)s, au plaisir de vous lire…