Après la plaine, place à la montagne! En forme physiquement et avec un peu plus de 300 kilomètres de vélo de route dans les jambes, il est temps de s’attaquer aux premières montées et aux premiers Cols de l’année en cette fin du mois d’avril 2018. Les grands Cols des Alpes étant encore enneigés, j’ai décidé pour le moment de faire quelques montées sèches pour parfaire ma préparation 😉

Après quelques recherches, ma première montée en vélo de l’année sera celle de la station de ski de Pralognan-la-Vanoise, depuis le rond-point du Carrey situé au pied d’une autre montée, celle de Courchevel. La montée de Pralognan est longue de 17 kilomètres, avec un pourcentage moyen assez faible (moins de 4% d’inclinaison)… Le paysage en arrivant à la station est incroyable. Récit.

La montée de Pralognan-la-Vanoise depuis le rond-point du Carrey 

Date: 23/04/2018.
Départ officiel: au rond-point du Carrey, au pied de la montée de Courchevel et au croisement des routes entre Moûtiers – Courchevel – Bozel – Champagny.
Arrivée officalccielle: devant l’office du Tourisme de Pralognan la Vanoise.  
Distance: 17.36 kms.
Temps réalisé: 1h10 de montée à 14.8 km/h de moyenne.
Département: Savoie.
Massif: Vanoise, vallée de la Tarentaise. 
Altitude: l’altitude du cœur de la station est de 1400m.
Axe(s) de circulation: route D 915.
Pourcentages: pourcentage moyen: 3.58%, pourcentage maximal: 7%.
Dénivellation: +623m.
Classification tour de France: 2ème catégorie (222 points).

L’air de la montagne, enfin! Après plusieurs longues sorties vélo à rouler sur le plat, il est temps de s’attaquer aux Cols et à la montagne. La première montée de la saison sera celle de Pralognan, belle station de ski située en Savoie à 1400 mètres d’altitude en plein cœur du massif de la Vanoise.

Après 30 minutes de route depuis Albertville, j’arrive au rond-point du Carrey situé au pied de la montée de Courchevel. Je gare ma voiture et pars m’échauffer quelques instants avant de commencer ma montée. Les sensations sont bonnes, il ne fait pas trop chaud! Les stations de Pralognan et de Champagny sont fermées, je ne devrais pas avoir trop de voitures et de camions sur la route… Au top!

Je déclenche mon chrono en passant devant le rond-point du Carrey. Mon chemin débute par une descente d’environ 2 kilomètres avant d’arriver au pied de la commune de Bozel. Je me mets en danseuse sur le premier gros coup de cul de la montée, mes jambes sont bonnes! Je traverse rapidement Bozel, passe non loin du plan d’eau de la commune puis je rejoins en quelques minutes le village du Villard du Planay. C’est à partir d’ici que les choses sérieuses vont débuter! 

À la sortie du village, la route s’élève. Pendant quelques kilomètres, le pourcentage moyen avoisine les 6%… Je monte à mon rythme, sans me mettre dans le rouge. Au loin, j’aperçois les sommets enneigés de la Vanoise. Normalement, c’est pour le ski de randonnée, le ski alpin, l’alpinisme et les sorties trail que je me rends à Pralognan. Il faut dire que le parc national de la Vanoise est tout simplement parfait pour toutes les activités outdoors. Un lieu unique en Savoie, un lieu presque unique en France… Avec sa Grande Casse (alt 3855m), plus haut point du département de la Savoie, et pleins d’autres splendides sommets, la Vanoise est un massif montagneux que j’adore.

Minutes après minutes, je me rapproche de la station de ski de Pralognan. Je passe à nouveau un village appelé Villard et roule à bon rythme. La route est à -de 4% d’inclinaison, mais le plus dur arrive! Les 3 derniers kilomètres avant l’entrée dans la station sont les plus difficiles.

Je sers les dents! Certains lacets sont à + de 7%… Je garde le cap et j’arrive finalement dans la station de ski de Pralognan-la-Vanoise. Je contourne le cœur de Pralo avant d’arriver devant l’arrivée officielle de la montée située devant l’office de Tourisme de Pralognan. J’arrête mon chrono, après 1h10 d’efforts depuis le départ. Je suis en forme et j’aurai pu continuer encore quelques kilomètres, en direction des Fontanettes par exemple. Mais je préfère m’arrêter pour aujourd’hui. La forme revient doucement, il faut être patient.

La station est complètement déserte, je suis absolument seul. Les sommets de la Vanoise sont désormais dans les nuages, dommage, je ne pourrai pas profiter de la vue. Après une petite pause, je reprends mon chemin en sens inverse. J’arrive 30 minutes plus tard à ma voiture. Je me suis régalé, pour une première sortie montagne en vélo de route la montée de Pralognan est vraiment parfaite! Les pourcentages ne sont pas violents et certains kilomètres sont presque plats! Place à la suite… Je reviendrai peut être à Pralo dans quelques jours pour venir admirer le réveil des marmottes. Pour le vélo, vivement les grands Cols des Alpes !