Le massif du Beaufortain en Savoie et en Haute-Savoie en Région Rhône-Alpes est un lieu adoré des passionnés de vélo de route. De nombreux Cols alpins routiers sont gravis chaque année par des centaines de cyclistes, comme le Cormet de Roselend et le Col des Saisies. D’autres cols et d’autres montées, moins célèbres, existent également et sont incroyables! C’est le cas de la montée d’Arêches-Beaufort, en plein cœur du Beaufortain.

Car lorsqu’on parle de la commune d’Arêches-Beaufort, 2 monuments dans l’univers du Cyclisme viennent immédiatement en tête: le célèbre col du Cormet de Roselend et le col du Pré! Pourtant, sur l’autre versant de la vallée, en direction du sommet de la Légette du Mirantin, la montée « d’Arêches-Beaufort le Planay » est superbe et peu connue par les amoureux du vélo! J’ai eu la chance de la faire au mois de mai 2018. Récit.

La montée « d’Arêches-Beaufort le Planay » en vélo de route (Beaufortain) 

Date: 14/05/2018.
Départ officiel: devant la Mairie de Beaufort.
Arrivée officielle: devant l’Eglise du hameau de « La Dray », 1 petit kilomètre après la sortie du village du Planay. 
Distance: 8,92 kms.
Temps réalisé: 45 min 44 de montée à 11.7 km/h de moyenne.
Département: Savoie.
Massif: Beaufortain.
Altitude: l’arrivée officielle est à 1238m d’altitude.
Pourcentages: pourcentage moyen: 5.9%, pourcentage maximal: /.
Dénivellation: +530m.
Classification tour de France: 310 points, donc 1ère catégorie.

Ce matin du 14 mai 2018, la météo est très capricieuse dans le Beaufortain. Le brouillard bouche les sommets des Bauges, et la pluie tombe par intermittence. Tant pis, je dois profiter de mon seul jour de repos de la semaine. Je prépare des affaires chaudes, je gonfle les roues de mon vélo; aujourd’hui, ce sera vélo de route au programme. À la recherche d’une petite montée à faire et à découvrir, je pars pour le Beaufortain et pour la montée « d’Arêches-Beaufort Le Planay ». Pour éviter de rouler dans les gorges d’entée au Beaufortain, très dangereuses à cause de l’étroitesse des routes, je roule en voiture jusqu’au village de Villard-sur-Doron. Je gare ma voiture sur le parking d’Intermarché, et part m’échauffer en direction de Beaufort. Cette montée sera une première pour moi, bien que je connaisse très bien les lieux.

Le départ de la montée d’Arêches-Beaufort se situe devant la Mairie de Beaufort, comme le départ officiel de la montée du Cormet de Roselend depuis Beaufort. Si vous prenez les pentes du Cormet, une belle balade de + de 20 kilomètres vous attend, classée en hors catégorie par la direction du Tour de France. Voici en lien mon article sur cette montée mythique.

Après une rapide traversée de Beaufort, la montée commence vraiment et est plutôt tranquille jusqu’à l’entrée d’Arêches, bien que certains petits pourcentages doivent tout de même être élevés! L’ambiance est superbe, le paysage est incroyable, la route s’élève en direction de la station de ski d’Arêches, situé 4 kilomètres plus loin que le départ officiel de la montée.

En arrivant à proximité d’Arêches, le Beaufortain nous montre quelques’uns de ses plus beaux sommets: le Grand Mont, la Roche Parstire, la Légette du Mirantin… des sommets que j’ai fait en ski de rando en me régalant! La route en arrivant sur Arêches bifurque à droite et prend la direction du Planay, petit hameau situé 1.5 kilomètres après le centre de la station. C’est à cet endroit que les choses sérieuses débutent, puisque la route s’élève très fortement sur certains hectomètres. Rien de terrible, mais attention aux jambes!

Le Planay… un mythe pour tous les amoureux du ski de rando et du ski d’alpinisme puisque c’est dans ce petit hameau qu’est donné chaque année le départ des 4 étapes de la célébrissime Pierra Menta, plus grande course de ski d’alpinisme au monde. Revenons au vélo… Le passage le plus compliqué à gérer se situe 500 mètres avant le Planay! Les pourcentages frôlent j’en suis sur les + de 10 %… malheureusement, je n’ai pas trouvé d’infos sur les pourcentages kilomètre par kilomètre de cette montée; je suis donc preneur si vous avez des chiffres à me donner!

En arrivant au Planay, le plus dur est fait! La route continue 1 petit kilomètre après le Planay et se termine au cœur du petit village de « La Dray », et plus précisément devant l’Eglise du village, à 1238 mètres l’altitude. La vue est alors incroyable sur le Planay, sur Arêches et sur ses sommets! La montée est terminée, bravo à vous! Au final, la montée est tout de même longue de 8.92 kilomètres pour une dénivellation de + 530 mètres. De quoi s’amuser et de quoi se faire mal aux jambes.