Photos et récit de ma belle journée de Ski Alpin sur le domaine des 7 Laux (Isère),  dans le massif de Belledonne. Un agréable moment de ski sous un grand soleil malgré un manque de neige évident. Les Sept Laux se situent à 35 kilomètres de Grenoble et 50 kilomètres de Chambéry. Les 7 Laux sont un domaine skiable regroupant 3 petites stations: Prapoutel et Pipay (côté Isérois) et le Pleynet (Vallée de Bréda). Les remontées mécaniques des 3 stations sont exploitées par la SEMT7L. L’altitude minimum du domaine est de 1350m, l’altitude maximum est à 2400m.

Les 7 Laux

Nom: Les 7 Laux.
Département: Isère, France.
Massif / Vallée: Massif de Belledonne, région Rhône-Alpes. La station des Sept Laux se situe sur 3 communes: Theys, Adrets et la Ferrière. Le domaine est réparti sur 2 vallées: celle du Grésivaudan et celle du Haut-Bréda.
Date: 22 janvier 2017.
Météo: Grand soleil, températures de saison.
Accès station: Les 7 Laux  se situent à 35 kilomètres de Grenoble et 50 kilomètres de Chambéry. Nous avons mis 55 minutes de voiture pour rejoindre le début des remontées du domaine depuis Albertville. A noter que le domaine des 7 Laux peut être rejoint depuis 3 endroits: Prapoutel (1350m) depuis la commune des Adrets, Pipay (1550m) depuis la commune de Theys et le Pleynet (1450m) depuis la commune de la Ferrière et du village d’Allevard.

Prix du forfait: 34€, forfait journée intégral pour le domaine des 7 Laux.
Liaison avec d’autres stations: Le domaine des 7 Laux regroupe 3 petites stations: Prapoutel, Pipay et le Pleynet.
Domaine: Les 7 Laux.
Les 3 meilleures pistes: la piste « Vallon du Pra », la piste rouge « Mataru » et la piste noire« Jasse ».
Les 3 meilleures remontées: Le téléporté du « Grand Cerf », les télésièges de « L’Oursière » et des « Chamois ».
Nombres de remontées mécaniques: 21: 8 télésièges, 12 téléskis, et 1 téléporté avec sièges et cabine (celui du Grand Cerf).
Prix du parking: 0€, stationnement libre au grand parking situé au départ des pistes de Pipay.

Direction en ce dimanche matin le massif de Belledonne ! J’accompagne aujourd’hui l’un de mes copains du Vieux Campeur, Steven Blanc, à une course de Ski Alpinisme en Isère. Je suis très heureux car c’est seulement la deuxième fois que je vais assister à une compétition de ski de randonnée. Nous prenons la destination de Grenoble et sortons en direction de la station de ski des 7 Laux. La météo est moyenne, le ciel est bouché par les nuages mais il ne neige pas.

Nous arrivons après 1 heure de route depuis Albertville au parking situé au pied des remontées mécaniques de la station de ski de Pipay. Comme vous le savez sûrement, les 7 Laux est un domaine skiable regroupant 3 petites stations: Pipay, Prapoutel et le Pleynet. Nous garons la voiture et partons chercher le dossard de Steven. En redescendant au parking, je récupère un forfait pour la journée. Le prix: 34€. Je vais ainsi pouvoir assister au départ de la course de ski alpinisme de la Belle Etoile, skier sur le domaine des 7 Laux et rejoindre l’arrivée de la compétition.

Nous récupérons notre matériel et chaussons nos skis. Les skieurs alpinistes affluent par dizaine, je suis très impressionné. Les compétiteurs sont tous équipés des chaussures de ski de rando les plus légères du marché: Pierre Gignoux, SCARPA Alien 3.0…. et je ne vous parle même pas des skis. Le départ ayant lieu sur les pistes de Prapoutel, nous quittons Pipay à 1550m d’altitude  par l’intermédiaire du petit téléski des Blanchons. Nous rejoignons Prapoutel (1350m d’altitude), le départ de la course va être donné dans quelques minutes. Près de 150 compétiteurs sont au départ, je suis très heureux de pouvoir y assister. Je remonte la piste de quelques centaines de mètres pour pouvoir bien voir passer les coureurs.

Le départ officiel de la course est donné vers 10h. Des dizaines de compétiteurs me doublent à toute vitesse, je suis impressionné. Les premiers de la file courent sur leurs skis, l’allure est infernale! J’attends que les derniers coureurs me dépassent pour remonter moi aussi en ski de rando sur 300 mètres de dénivelé environ pour effectuer ma petite séance d’entrainement du jour.

30 minutes plus tard, alors que j’aperçois toujours les coureurs au dessus de moi, je fais demi-tour et arrête ma montée. Je ne dois pas tarder pour rejoindre l’arrivée de la compétition, située au sommet du téléporté du « Grand Cerf ». Je veux également découvrir le domaine skiable des 7 Laux et en profiter. Le ski alpin me manque! J’enlève mes peaux, commence mon retour vers Prapoutel et rejoins la piste verte Souchette. Je dépasse le téléski piscine, le télésiège des Bouquetins et le petit téléski à corde du P’tit loup. La neige est bonne, mais de nombreuses petites pierres ressortent déjà des pistes… il va falloir être prudent.

Je récupère vers 10h30 le télésiège 6 places des « Chamois » puis le télésiège de « L’Eterlou », pour finalement parvenir au sommet du téléporté du Grand Cerf. Les tentes de la compétition sont en place, les organisateurs aussi. Les coureurs sont attendus dans un peu plus d’une heure, je décide de continuer ma balade sur le domaine des 7 Laux. Des souvenirs me reviennent, je me rappelle avoir déjà skié dans le passé sur ces 3 stations… en 2012 je crois.

Après être parti de Pipay et avoir visité Prapoutel, je prends la direction de la petite station du Pleynet; le paysage est magnifique, le massif de Belledonne est en endroit incroyable et que je ne connais malheureusement trop peu. Après 15 bonnes minutes de descente, j’arrive au Pleynet, situé sur la commune de la Ferrière, à 1450m d’altitude dans la vallée du Haut-Bréda. Le Pleynet est une station que l’on peut rejoindre par le village d’Allevard. La station est petite mais très charmante. J’en profite même pour m’arrêter manger un sandwich dans l’un des snacks de la station; je meurs de faim! J’ai déjà fait de nombreuses pistes et je n’ai pas remanger depuis mon petit déjeuner.

L’heure passant, je chausse mes skis pour revenir sur le haut du domaine skiable des 7 Laux. Je prends le télésiège 4 places de « Pincerie » pour faire une piste à toute vitesse puis le télésiège de « L’Aigle ». Enfin, je récupère le grand télésiège débrayable « L’Oursière » pour rejoindre le haut de la station. Quelques minutes plus tard, j’arrive au sommet du Grand Cerf, pour  regarder les coureurs passer la ligne d’arrivée. J’ai passé une très bonne matinée de ski Alpin, mes nouveaux skis de randonnée, les Nanga Parbat de chez Dynafit sont superbes et performants! Ils sont excellents en pistes et légers pour la randonnée à la montée! J’ai vraiment hâte de pouvoir les essayer en journée complète et lors d’une grande sortie ski de rando lorsque les conditions seront meilleures.

Après 2h15 de course, les premiers coureurs de la course de la Belle Etoile arrivent. Concentré sur le parcours A, le plus grand de la journée avec 2300m de dénivelé positif, j’aperçois les Italiens Barazzuol et Beccari arrivant à toute vitesse sur la fin de parcours. Ils remporteront la course en 2h 22 minutes, devant les jeunes Français d’Arêches Beaufort Léo Rochaix et Bochet Emilien en 2h31 minutes. Mon copain du Vieux Campeur, Steven, très en forme, termine avec son coéquipier Julien Poquet à une excellente troisième place dans un chrono de 2h35 minutes. Je reconnais au fil des minutes et au fil des arrivées des grands sportifs et des grands noms du trail et du ski de randonnée en France: Yoann Sert et son partenaire de course finissent 5 ème au général, Ludovic Pommeret et son partenaire décrochent une 7ème place et Alexis Traub, grand nom de l’athlétisme savoyard, termine 19ème.

Un peu plus d’une heure après la victoire des Italiens, nous descendons avec mon copain Steven à la station de Pipay par la piste rouge Mataru pour retourner à la voiture. Je l’accompagne faire un rapide décrassage en ski de randonnée. J’ai passé une superbe journée, j’ai été impressionné par tous les coureurs et j’ai vu des paysages fantastiques! Nous attendons désormais la remise des prix et les podiums! Le domaine skiable des 7 Laux est génial, il y a vraiment moyen de s’amuser et de faire du grand ski.

Place à la suite! A très vite!