Une chaleur écrasante! C’est avec cette phrase que je résumerai ma journée de ce dimanche 28 août 2016, ou j’ai participé à la troisième édition de la “Grimpée de la Sambuy”, après les éditions de 2014 et 2015. Cette montée sèche, organisée sous la forme d’un kilomètre vertical, est longue d’ 1.9 kilomètres de longueur pour 680m+ de dénivelé positif. Autant dire que la montée est très raide et que l’effort est intense. Pour les connaisseurs de la station de la Sambuy, le départ est donné au pied du télésiège de la station, l’arrivée se situe elle au sommet du télésiège, 680m plus haut.

La station de la Sambuy est une petite station de ski de Haute-Savoie, située au dessus de Faverges et du village de Seythenex. Pour s’y rendre, vous devez prendre la route du col de Tamié, que ce soit depuis Faverges, Albertville ou Frontenex. La Sambuy se situe 5 kilomètres au dessus de Seythenex. Je connais très bien cette station puisque je m’y suis rendu de nombreuses fois, que ce soit pour ses 2 sommets principaux (Pointe de la Grande Sambuy en courant et Petite Sambuy en ski de randonnée), et pour mes entrainements en ski de randonnée. En partant du magasin de sport ou je travaille (Intersport Albertville), je mets seulement 30 minutes de voiture pour être ski au pied et commencer mon entrainement. Un gros avantage le soir, après une bonne journée de boulot, ou le temps m’est compté!

Malheureusement pour moi, cette course ne s’est pas bien passée, et est donc à oublier. Je ne vais donc pas m’attarder sur ce compte rendu, car je n’aime pas ressasser les mauvais souvenirs et car j’aime me projeter sur le futur. Pour faire court, j’ai énormément souffert de la chaleur! Sûrement comme jamais en compétition. J’ai été dans le rouge dès les premiers mètres de montée, et je n’ai pas réussi à retrouver mon souffle. Le départ a été rapide, je suis pourtant parti à mon rythme. Mais j’ai senti que je coinçais très rapidement.

Mes jambes me brulaient, et des concurrents m’ont doublé pendant toute la course. J’ai été impressionné par certaines portions très raides, qui ont fait beaucoup de dégâts. J’étais pourtant en forme la semaine précédent cette grimpée, mais le soleil et le mercure ont eu raison de moi. Je termine à une lointaine 55ème place sur 98 coureurs classés, dans un temps de 36 minutes et 44 secondes. Je ne pense pas avoir fait de grosses erreurs, j’ai simplement eu un gros coup de chaud. Je sais depuis toujours que je ne supporte pas la chaleur, et encore moins sur des compétitions. J’ai essayé à plusieurs reprises de ralentir pour retrouver mon souffle mais je n’y suis pas arrivé. J’ai serré les dents toute la course, avec un résultat très décevant au final. La dernière partie de course a été horrible, j’ai perdu de nombreuses places et j’ai trébuché à maintes reprises! Le terrain n’était pourtant pas très technique, mais je souffrais à chaque pas! J’ai l’impression que les derniers mètres ont duré des heures… je n’arrivais plus à pousser sur mes bâtons et je n’avais plus de jus et de force.

Tant pis, je prends le bon côté des choses et je vois cette course comme un entrainement supplémentaire. Je reste très motivé pour retrouver mon niveau qui est le mien, et je vais continuer à faire le nécessaire pour y parvenir. Je suis impatient de recourir à nouveau sur des distances plus plates, et qui me correspondront mieux! Je vais y arriver, j’en suis persuadé!

Je tiens bien évidemment et malgré ce résultat à saluer les organisateurs pour cette très belle course et à féliciter tous les participants. L’ambiance était superbe, le cadre de course magnifique, le ravitaillement d’arrivée délicieux!

Du côté des résultats, Romain Buissart (Espérance Favergienne) remporte la course, dans un énorme chrono de 22 minutes et 51 secondes! Chauvet Benoît du team Scott Megève termine deuxième (23 minutes et 12 secondes), Kévin Manon du Beaufortain Trail arrive troisième (23 minutes et 51 secondes).

Chez les femmes, Loridat  Gaelle du Team Hoka versant Nord gagne la grimpée (30 minutes et 02 secondes), devant Laure Chardin (34 minutes 02) et Lacordaire Lucie (34 minutes et 12 secondes).

Résultats grimpée de la Sambuy

A très vite!