En cette fin du mois de septembre 2019, j’ai eu la chance de partir en vacances au Portugal et plus précisément sur l’archipel de Madère. Nous avons passé avec ma chérie 7 jours merveilleux sur l’île de Madère, plus grande île de l’archipel ! Si comme moi aussi vous êtes des amoureux des randonnées et de la montagne, alors je vous encourage chaleureusement à partir découvrir cette île.

Madère possède des dizaines de sentiers de randonnée, tous plus beaux les uns que les autres. Les paysages sont splendides et merveilleux. Entre montagne et océan, dans un environnement volcanique à la terre rougeâtre, Madère est un paradis pour les randonneurs. Sur place, j’en ai profité pour grimper au sommet du Pico Ruivo (alt 1862m), point culminant de l’archipel de Madère et troisième plus haut sommet du Portugal. Voici ci-dessous, une petite fiche technique présentant ce merveilleux sommet.

Le PICO RUIVO, plus haut point de l’archipel de MADÈRE (Portugal)

Dominant l’archipel de Madère de toute sa splendeur, le Pico Ruivo est le point culminant de l’archipel et de l’île de Madère. Adorant depuis quelques années grimper les plus hauts points des archipels de l’Océan Atlantique où je vais en vacances (Acores, Canaries), je tenais à me rendre plus que tout sur le Pico Ruivo, lieu incontournable de Madère pour les amoureux des randonnées. Avant de faire la rando du « Ruivo », je m’étais fait une petite fiche descriptive du sommet (la voici ci-dessous). Le Pico Ruivo, c’est:

  • Le point culminant de l’île de Madère, et de son archipel. Le Pico RUIVO est donc un sommet appartenant au Portugal.
  • Le Pico Ruivo culmine à 1862 mètres d’altitude. Il est le troisième plus haut sommet du Portugal…
  • Puisque le point culminant du Portugal est le Ponta do Pico aux Acores, que j’ai eu la chance de grimper en 2015 (récit ici).
  • La Torre du sommet de Malhão da Estrela vient donc s’intercaler entre le Ponta do Pico et le Pico Ruivo. Le sommet de Malhão da Estrela est cependant le point culminant du Portugal continental.
  • Le Pico Ruivo peut être traduit en Portugais en « Pic Rouge ». Le sommet tient son appellation de sa couleur rougeâtre absolument divine, encore plus forte lors d’un coucher de soleil.
  • Le Pico Ruivo est un sommet de type minéral ! De la roche et de la roche ! Seul les 50 derniers mètres sous le sommet sont sans végétation. Sinon, la flore est composé de petits arbustes verres.
  • Au sommet du Pico Ruivo, vous trouverez trois plateformes d’observation sur lesquelles il est possible d’admirer une vue incroyable de l’archipel à 360°. Avant de partir, je vous conseille de bien regarder et de bien surveiller la météo 😉 Il vaut mieux monter au Ruivo sous le soleil, que ce soit pour une question de sécurité et pour une question de panorama au sommet.
  • La plateforme la plus haute se situe à 1862 mètres d’altitude et est le point précis le plus haut du Pico Ruivo. Vous trouverez au sommet du Ruivo deux grandes bornes sommitales.
  • Le Pico Ruivo peut être atteint depuis 3 versants: depuis Achada do Teixeira (versant Nord Est), depuis le Pico do Arieiro (versant Sud Est) et depuis Curral Das Freiras (versant Ouest). Le versant le plus simple est le versant Nord Est, le versant le plus long et le plus éprouvant est le versant Sud Est. Le nom du sentier du versant Nord Est depuis Achada do Teixeira est le PR 1.2, le nom du sentier du versant Sud Est depuis le Pico do Arieiro est le PR 1 !
  • Situé en plein milieu de l’Océan Atlantique, le Pico Ruivo peut recevoir des perturbations météorologiques très violentes et très soudaines. Lorsque vous partez en direction du Ruivo, je vous conseille impérativement de prendre une veste imperméable, des vêtements chauds, des lunettes de soleil… Bref, un matériel adapté pour de la bonne montagne. 
  •  Le Pico Ruivo possède son propre refuge, situé 100 mètres sous le sommet. Le Pico Ruivo se situe dans une zone Réseau Natura 2000, soyez donc respectueux de l’environnement et des animaux que vous pourrez voir 😉 En particulier et si vous avez de la chance, des Merles noir et des Roitelet de Madère. Si vous avez beaucoup de chance, vous pourrez peut être également apercevoir des Perdrix rouge et des Linotte mélodieuse. Moi, je n’ai rien vu lors de mon passage. Surement car le soleil était déjà trop haut dans le ciel.
  • D’après ce que j’ai pu lire sur internet et sur place dans des guides touristiques, 95% des ascensions du Pico RUIVO se font soit par Achada do Teixeira soit par le Pico do Arieiro. L’itinéraire depuis Curral Das Freiras est peu fréquenté. D’un point de vue randonnée, le chemin d’accès le plus  beau et le plus magnifique est celui du Pico do Arieiro (versant Sud Est). La randonnée débute au Pico Arieiro (troisième plus haut sommet de l’île), à 1818 mètres d’altitude. La randonnée fait presque 11 kilomètres aller retour avec un dénivelé positif de presque 1100 mètres. Le temps aller-retour estimatif est de 8 heures. Le chemin serpente à travers les falaises et dans des tunnels, dans un cadre divin puisque ce circuit de randonnée est considéré comme le plus beau de l’île de Madère. Techniquement, le sentier n’est pas difficile mais est aérien et éprouvant pour un marcheur non habitué à la randonnée.

Depuis Achada do Teixeira (je peux vous en parler car c’est l’itinéraire que j’ai utilisé (sentier PR 1.2), la randonnée jusqu’au Pico Ruivo se fait beaucoup plus simplement que depuis l’Arieiro. Le temps estimatif de montée est de 1h30 minutes, l’aller-retour est donnée en 2h45 minutes. La rando est longue de 6 kilomètres pour un dénivelé positif de 329 mètres. Près de 70% des visiteurs empruntent l’itinéraire de Achada do Teixeira pour rejoindre le Pico Ruivo. Le chemin est très très facile… Il vous suffit simplement d’être équipé d’une paire de chaussure de montagne si le terrain est mouillé. Lors de ma randonnée, lorsque je redescendais au parking, j’ai croisé 3 grands groupes d’aux moins 15 randonneurs chacun qui montaient en direction du Ruivo.

Dans l’article suivant, je vous ferai un compte rendu précis de ma randonnée au Pico Ruivo par l’itinéraire de Achada do Teixeira. Fatigué et avec un gros mal de dos, je n’ai malheureusement pas pu utiliser le sentier du Pico do Arieiro (sentier PR1.0), que je voulais emprunter à l’origine. Ce sera pour une prochaine fois. Mais je ne regrette en rien mon choix car je me suis régalé !