J’ai eu la chance d’être invité par Dynastar le 3 avril 2016 à descendre la mythique vallée blanche de Chamonix. Malheureusement pour mes collègues d’Intersport et moi, la météo était désastreuse et le vent soufflait très fort en altitude. Nous nous sommes donc repliés sur le domaine skiable des Grands Montets où nous avons fait la très belle descente  du glacier d’Argentière. Voici un court récit de cette belle journée, dans l’une des stations que je préfère le plus : Chamonix.

Nous partons tôt ce matin d’Albertville pour rejoindre avec mes collègues d’Intersport la station de Chamonix et le massif du Mont Blanc. Nous avons été invités par Dynastar à descendre la vallée Blanche, avec l’aide d’un guide de haute montagne de Chamonix. La météo est capricieuse, et les grands sommets sont bouchés par les nuages. Tant pis, nous espérons tout de même une ouverture climatique … Nous rejoignons notre guide au bureau des guides de Chamonix, avant de prendre la direction du grand téléphérique de l’Aiguille du midi.

Ce mythique téléphérique, exploité par la compagnie du Mont Blanc et construit en 1955 relie en 2 partie Chamonix au sommet de l’Aiguille du midi, à 3776m d’altitude. Le dénivelé total de la montée est de 2749m, sur près de 5.4 kilomètres de câble… Impressionnant!  La gare intermédiaire se situe au plan de l’aiguille, à 2317m d’altitude. Le deuxième tronçon du téléphérique, du plan de l’Aiguille au piton Nord de l’Aiguille du midi est très aérien. L’arrivée de la benne dans la gare d’arrivée est un grand moment de stress pour de nombreux touristes venant visiter l’Aiguille du midi 😉 .

Malheureusement pour nous, les conditions météorologiques sont horribles au sommet de l’Aiguille du midi. La visibilité est mauvaise, le vent gronde fort. Nous nous approchons du départ de la vallée blanche, mais nous comprenons rapidement que la descente est inimaginable dans de telles conditions.

Pour ceux qui ne connaissent pas la vallée blanche à ski, voici sa brève présentation (source: wikipedia):  la vallée blanche est une vallée glaciaire située au cœur du massif du Mont Blanc, en contrebas de l’Aiguille du midi. Cet itinéraire glacier, non balisé et non surveillé, permet de skier sur des célèbres glaciers, dont celui du géant, du tacul et le plus célèbre, la mer de glace. La descente s’étend sur près de 20 kilomètres, et peut durer de 3 à 4 heures. L’un des grand interet de cette descente et d’admirer de près des sommets majestueux: Mont Blanc du Tacul, le Grand Capucin, Tour Ronde, Dent du géant, pointe Helbronner, arête de Rochefort, Grandes Jorasses….Près de 80 000 skieurs empruntent chaque année la vallée Blanche! En fonction des conditions d’enneigement, la descente peut se faire soit jussqu’à Chamonix directement, soit jusqu’au Montenvers (fin de la mer de glace et gare d’arrivée du petit train du Montenvers), à 1800m d’altitude.

Suite du récit: alors que nous attendons quelques minutes au sommet de l’Aiguille du midi pour voir si une accalmie arrive, les agents du téléphérique de l’Aiguille du midi prennent la décision d’évacuer la gare d’arrivée et donc de fermer le téléphérique… le vent souffle très fort, et la météo sera mauvaise pour la journée. Nous remontons donc dans la benne pour revenir sur Chamonix, nous ne ferons pas la vallée blanche aujourd’hui! Quelle tristesse… il faudra faire preuve de patience avant de revenir l’année prochaine pour descendre cet itinéraire mythique de la vallée de Chamonix.

Voulant profiter au maximum du forfait offert sur Chamonix, nous décidons avec notre guide de partir skier sur le domaine des Grands Montets, quelques kilomètres après Chamonix, à Argentière.

Argentière, petit village de Chamonix, se situe à 1250m de dénivelé et abrite le célèbre domaine skiable des Grands Montets. Nous prenons nos skis, et nous nous rendons au départ du télécabine Plan Joran, pour partir découvrir le domaine des Grands Montets. La météo n’est pas meilleure ici, mais le vent souffle moins fort. Après avoir pris le télésiège Herse puis la piste rouge des Combes, nous partons en direction du téléphérique des Grands Montets, culminant à 3275m d’altitude. L’objectif de notre guide est de nous emmener sur le glacier des Rognons puis sur celui d’Argentière. L’adrénaline monte enfin, nous allons nous régaler.

Nous commençons prudemment notre descente. La visibilité n’est pas excellente, je ferme le passage pour m’assurer que tout le monde suit bien. Nous apercevons d’immenses crevasses, dans un panorama glacier magnifique! J’aperçois en face le sommet de l’Aiguille Verte, culminant à 4121m, vraiment superbe. La descente du glacier des Rognons se termine alors que nous arrivons sur le glacier d’Argentière. Ce gigantesque glacier (19km 2 de surface) s’épanche en direction du village d’Argentière, et prend naissance vers 3000m d’altitude, au pied de grands sommets à la frontière avec la Suisse et l’Italie, comme  le Mont dolent (3800m) et l’Aiguille de Triolet (3730m). A noter que le refuge d’Argentière est implanté sur ce glacier, à 2700m d’altitude. Il met à disposition en période estivale 150 couchages et est gardé dès le mois de février. Ce refuge est très célèbre car il est le lieu de départ de nombreuses ascensions de sommets, comme l’Aiguille d’Argentière (3902m) et le tour noir (3837m). C’est également de ce refuge que partent les alpinistes pour réaliser des itinéraires très techniques et de très haut niveau, comme la face Nord des Droites, la face Nord des Courtes, l’aiguille verte par le couloir Couturier et la face Nord de l’Aiguille du Triolet (Voie Gréloz-Roch).

Au fur et à mesure que nous descendons sur le glacier, nous apercevons le sommet des “Droites” (4000m), puis celui de “La Grande Rocheuse” (4102m); nous serpentons dans la bonne humeur entre d’immenses Séracs et de grandes Crevasses! De nombreux groupes d’alpinistes sont présents sur le glacier et semble au loin vouloir perfectionner certains techniques. La descente se poursuit, dans un cadre magnifique… La descente du glacier d’Argentière est vraiment agréable, même pour un skieur moyen.

Nous rejoignons finalement le domaine skiable des Grands Montets par la piste noire “Blanchots” puis par la piste rouge “Pierre à Ric” pour revenir sur Argentière et déguster un très bon repas de midi! La journée se termine, je reviendrai l’année prochaine faire la vallée blanche, c’est une certitude. Une certitude également, je prends toujours autant de plaisir à découvrir Chamonix et ses environs, véritable lieu de culte pour les passionnés de montagne, de ski de randonnée, d’alpinisme et de randonnée glaciaire . A très vite!