C’est sur le sympathique site internet altituderando.com que j’ai fait connaissance avec le sommet de Croisse Baulet (alt 2236m), situé dans le massif des Bornes et plus précisément dans la chaîne de montagnes des Aravis. Le sommet de Croisse Baulet étant répertorié sur ma belle carte en relief de la Haute-Savoie que j’ai chez moi, j’ai profité de cette trouvaille pour faire une belle randonnée, au départ du village du Plan (commune de la Giettaz). Je me suis régalé, dans un paysage enivrant et sous un grand soleil. Photos et résumé de ma sortie ci-dessous…

Randonnée en boucle « Croisse Baulet & Petit Croisse Baulet » depuis le village du Plan (Aravis/Bornes) 

Date: lundi 06 juillet 2020.
Durée: 3h41 minutes de randonnée au total dont 2h pour le tronçon « Le Plan – Sommet de Croisse Baulet ».
Météo: beau temps. Brouillard uniquement sur la crête sommitale donc pas de panorama. Températures chaudes…
Dénivelé: 1096 mètres de dénivelé positif et négatif. Circuit d’une longueur total d’environ 11 kilomètres.
L’équipe du jour: tout seul, mais j’ai croisé beaucoup de monde.
Massif: chaîne des Aravis (massif des Bornes), département Savoie et Haute-Savoie.
Itinéraire d’ascension: départ du hameau du Plan (alt 1220m) – Croix Critin – Chalet de « la Stavane » (alt 1550m) – Lieu dit « Le Leuta » (alt 1755m) – Crête sommitale – Sommet de Croisse Baulet (alt 2236m) – Lieu dit « Sous Croisse Baulet » (alt 2100m) – Col de l’Avenaz (alt 1929m) – Sommet de « Petit Croisse Baulet » (alt 2009m) – Lieu dit « Tête de Ramadieu » (alt 1746m) – La Crépinière (alt 1280m) – Retour au point de départ.
Carte IGN: top 25 série bleue référence 3531 OT & 3430 ET.
Accès départ: la randonnée débute au hameau du Plan, à 1220 mètres d’altitude. Le hameau du Plan se situe 3,5 kilomètres après le village/station de la Giettaz, dans le massif des Aravis… Un grand parking est disponible au petit village du Plan, où il est vivement conseillé de se garer ! Le sentier pour rejoindre Croisse Baulet démarre en direction du Nord ! Le sentier est toujours très bien fléché et indiqué…

Récit: en montant ce matin en voiture vers le Col des Aravis (Savoie/Haute-Savoie), les informations que j’écoute à la radio me font froid dans le dos… L’épidémie de Covid-19 serait-elle en train de repartir ? Je ne sais pas, et personne ne sait de quoi sera fait l’avenir ! Il faut profiter de la vie un maximum et à chaque instant ! La montagne m’a énormément manquée lors de ce dernier confinement alors dès que j’en ai l’occasion, c’est randonnée au programme !

Aujourd’hui, je me rends dans la très belle chaîne de montagnes des Aravis (massif des Bornes). Mon objectif: le sommet de Croisse Baulet et ses 2236 mètres de hauteur ! Vers 8h30, après une bonne heure de voiture depuis ma maison, je dépasse Flumet puis arrive à la Giettaz. Je continue ma route vers le village du Plan. Je gars ma voiture et me change, la randonnée peut débuter ! Il va faire chaud aujourd’hui!

Ayant repéré l’itinéraire sur le super site internet « Géoportail » hier soir, je m’oriente rapidement dans la bonne direction. Je sors du village du Plan après quelques minutes, puis arrive au pied d’un immense champ, que je commence à grimper. Je me mets en mode « hors sentier » pour gagner un peu de temps et éviter de faire un détour. La pente dans laquelle je commence la montée est raide, j’en bave et mes jambes me brûlent, mais l’altimètre s’envole ! Je rejoins après 200m de D+ le chemin classique et arrive sur une très belle crête. Le sommet du jour est loin devant, tout en haut.

Mes émissions favorites en podcasts dans les oreilles, j’avance à bon rythme, même si je suis un peu fatigué. Je dépasse les lieux-dits « Croix Critin »,  « Chalet de la Stavane » et « Le Leuta ». Le paysage dans lequel je suis est somptueux. Je suis au calme, en toute tranquillité. Je passe devant des très beaux chalets, appartenant surement à des agriculteurs ! Vers ALT 2000m, je fais une première pause sandwich pour reprendre des forces. Le sommet n’est pas loin mais je préfère me ravitailler pour éviter une bonne et inutile fringale ! Après quelques minutes de repos, je reprends ma route. Pas après pas, je m’élève sur la crête sommitale avant d’arriver assez facilement au sommet de Croisse Baulet (alt 2236m), où je retrouve deux randonneurs, puis 4 autres, puis 2 autres au loin! Le brouillard recouvre totalement le sommet, je suis dégoûté ! Je sens que le soleil n’est pas loin mais pour le moment tout est bouché. Dommage, la vue sommitale aurait été royale sur la chaîne des Aravis et en particulier sur la Pointe Percée et la Roche Perfia, deux sommets que j’adore.

Il y a finalement du monde en montagne aujourd’hui, car deux randonneurs d’un certain âge me rejoignent dans le brouillard 😉 Nous sommes 10/12 au sommet. Ces randonneurs ont surement du partir de Megève, soit du hameau du Cordon, car je n’ai vu personne sur le versant du Plan… Motivé, je démarre une traversée en aller-retour de la crête sommitale, crête sympathique et non technique ! Je m’arrête devant une belle croix, décorée de drapeaux de prières Tibétains…

Le panorama ne se découvrant pas, je décide de continuer ma randonnée. Tant pis pour la vue… Je reviendrai peut être un jour avec mon père car le site de Croisse Baulet est très connu des parapentistes 😉 Je me lance dans la descente, avec mes genoux qui me font mal immédiatement ! Galère, je suis obligé de marcher et non de courir. Je dépasse, à faible allure donc, le lieu-dit « Sous Croisse Baulet » (alt 2100m) puis arrive au Col de l’Avenaz (alt 1929m). Au Col, très belle vue sur la ville de Sallanches… La montée recommence, sur même pas 100m de D+, pour rejoindre le sommet de « Petit Croisse Baulet » (alt 2009m).

D’ici là, une longue descente débute sur presque 800m de D négatif ! Mes genoux couinent, j’ai l’impression que mes tendinites sont en train de dégénérer, galère ! Je pense que j’ai beaucoup trop couru récemment avec des XA PRO 3D Salomon trop usées, une sacré bêtise… Je passe devant les lieux-dits  « Tête de Ramadieu » (alt 1746m) et « La Crépinière (alt 1280m) » sans m’arrêter…

Le paysage est vraiment beau, mais à chaque mètre, je sens que je me rapproche de la fournaise de la vallée. En arrivant au Plan (3h41 après l’avoir quitté) il fait très très chaud ! J’hésite à m’arrêter au plan d’eau de Flumet pour me rafraîchir… Je rêve également de m’installer une petite piscine dans mon jardin, avec une pompe à pile ou à énergie solaire. En plus, ce serait parfait pour la récupération. Affaire à suivre…