Les beaux jours se poursuivent en ce printemps 2017, et les belles sorties à pied s’enchaînent. Les hauts sommets des Savoies sont encore recouverts de neige, il faut donc se tourner vers les sommets les plus bas pour quelques jours encore. Le 25 mai, nous avons fait avec ma copine une superbe randonnée sur le Semnoz, montagne surplombant la ville d’Annecy, son lac et ses environs. Nous sommes montés très facilement jusqu’au sommet du Crêt de Châtillon, point culminant du Semnoz à 1699m d’altitude. Voici ci-dessous le récit de cette belle journée, le tout illustré en photos.

Nous sommes partis à pied du lieu-dit “la croisée du Villard”, à 1405m d’altitude. Nous avons posé notre voiture sur le grand parking du versant Bauges, lieu de départ des premières remontées mécaniques de la station de ski du Semnoz. Cette petite randonnée est accessible à tous, nous avons croisé de nombreux enfants en bas âges au sommet. Pour les moins sportifs et les moins motivés, il est possible de rejoindre le sommet du Crêt de Châtillon depuis le sommet de la route du Semnoz. Il vous restera simplement 10 minutes de marche et 40m de dénivelé positif pour pouvoir admirer la vue sommitale.

 

Crêt de Châtillon (Semnoz), 1699m, massif des Bauges, Haute-Savoie

Date: 25 mai 2017.
Durée: 48 minutes de montée du parking de départ situé au lieu-dit “la croisée du Villard”, au sommet du Crêt du Châtillon. Nous avons fait à la montée 2.98 kilomètres. Le chrono de descente n’est pas précis puisque nous avons traversé le plateau du Semnoz par l’intermédiaire “des Chalets de Leschaux” avant de retourner à la voiture.
Météo: beau temps et grand soleil. Températures de saison.
Dénivelé: mon dénivelé positif pour cette sortie est de 294m+.
Massif: Bauges, au nord du massif. Le Semnoz est une montagne longue de 16 kilomètres entre la ville d’Annecy et la ville d’Allèves, dans le sens Nord-Est Sud-Ouest.
Accès départ: il existe de nombreux lieux de départs possibles pour rejoindre le sommet. Si vous voulez faire notre itinéraire de montée, le départ se situe au lieu-dit “la Croisée du Villard” à 1405m d’altitude. Le parking ou vous pouvez poser votre voiture est à 4 kilomètres exactement du sommet de la montée du Semnoz en vélo, depuis le Col de Leschaux. Une borne kilométrique de montée (sommet à 4 km) se situe en face du parking de départ. Le parking se situe sur le versant Bauges, à quelques mètres seulement des premières remontées mécaniques de la station du Semnoz.

Il est également possible de monter en voiture jusqu’au sommet de la montée du Semnoz, à 1660 m d’altitude. Le sommet sera alors à moins de 40m de dénivelé positif.

Le soleil brille, la journée va être parfaite! En ce dimanche matin, nous prenons la direction d’Annecy et plus précisément du Semnoz, montagne longue de 16 kilomètres dominant le lac d’Annecy et les villes de Saint-Jorioz, de Sévrier et d’Annecy. Après 45 minutes de route depuis Albertville, nous dépassons Saint-Jorioz et bifurquons à gauche à Sevrier, en direction du Col de Leschaux. J’adore ce col, que j’ai grimpé de nombreuses fois en vélo de route. Au sommet du Col, nous tournons à droite et entamons la montée du Semnoz! Nous doublons de nombreux cyclistes, cette montée étant l’une des plus fréquentées par passionnés de vélo en Haute-Savoie.

Au fil des lacets, nous nous rapprochons du sommet. Nous garons finalement notre voiture au début des remontées mécaniques de la station du Semnoz, à 1405m d’altitude. Nous sommes exactement à 4 kilomètres du sommet du Semnoz. Le dénivelé positif sera faible car je suis accompagné de ma copine. L’objectif principal est de se faire plaisir.

Notre randonnée peut débuter! Je déclenche mon chrono au lieu dit “la croisée du Villard”, situé à quelques mètres seulement du parking de départ. L’hiver, il est possible depuis cet endroit de partir à ski pour rejoindre le domaine skiable du Semnoz. La station possède en effet 2 versants de départ, le versant Bauges pour les habitants des Bauges et le versant d’Annecy pour les habitants d’Annecy. Nous démarrons prudemment notre balade, dans un cadre idyllique. Nous remontons un petit sentier sous les arbres, avant d’arriver dans une grande clairière. Nous nous arrêtons pique-niquer ici, sous un grand sapin à l’abri du soleil.

Au bout d’une bonne demie-heure de pause et après une petite sieste, nous reprenons notre chemin. Nous avons déjà fait plus de la moitié du chemin, car nous apercevons le bar restaurant du courant d’Ere, sur le plateau du Semnoz.

A quelques mètres seulement de notre retour sur la route goudronnée du Semnoz, nous traversons un parc à vaches. L’ambiance est géniale, je suis très heureux d’être ici pour la première fois. Les tarines nous regardent passer tranquillement, allongées dans l’herbe. Motivé et en pleine forme, nous décidons de rejoindre le point culminant de la montagne du Semnoz, le sommet du Crêt de Châtillon culminant à 1699m d’altitude. Le Semnoz est en effet une longue et belle montagne, et n’est donc pas un sommet à proprement parlé. 4 sommets dominent la montagne du Semnoz: le Crêt de Châtillon, le Crêt de l’Aigle (1646m), le Crêt de Tertère (1622m) et le Crêt de la Grande Danne (1530m). Un grand circuit permet de rejoindre ces 4 sommets en une demi-journée, et j’ai pour projet de le faire en courant à la fin de l’été.

Nous dépassons le châlet nordique du plateau, le sommet n’est plus très loin. Le sentier est clairement indiqué jusqu’au sommet. Finalement, après 48 minutes de montée depuis le parking de départ (et en ne comptant pas notre pause déjeuner), nous arrivons au sommet du Crêt de Chatillon. Le sommet est symbolisé par une grande croix et vous trouverez également 2 tables d’orientation. Une gare d’arrivée de télésiège se situe à quelques mètres seulement du sommet. La vue est superbe, j’aperçois le Lac du Bourget et le sommet de la Dent du Chat. En parcourant les tables d’orientation, je repère les sommets du Parmelan, les dents de Lafon, la pointe Percée, le Mont Blanc, l’Aiguille du midi et le Mont Pourri.

Malheureusement, nous ne sommes pas seuls au sommet. Il y a du monde, et je n’aime pas ca 😉 Les gens parlent fort, sont aux téléphones, se disputent… La plupart des personnes au sommet sont arrivés par intermédiaire de la route goudronnée du Semnoz, soit 40m de dénivelé positif… Nous faisons rapidement quelques photos avant de basculer dans la descente. Je suis cependant très heureux d’être ici, sur le point culminant du Semnoz! L’hiver, grimper ce sommet en ski de randonnée à la tombée de la nuit doit être magique.

N’étant pas fatigué et voulant découvrir le plateau du Semnoz, nous poursuivons notre balade et partons en direction des châlets de Leschaux. Nous croisons des troupeaux de vaches et de chèvres. Au Semnoz, les agriculteurs produisent de la tomme et du Chevrotin, ainsi que du beurre. Et depuis quelques années déjà, du reblochon est fabriqué sur le Semnoz. De nombreux randonneurs se baladent, ainsi que des personnes faisant voler des planeurs. Cela est très impressionnant à voir. Après 1 petite heure de balade le long des crêtes du Semnoz, nous retournons doucement à la voiture. La journée a été géniale, nous nous sommes régalés. Place à la prochaine randonnée, j’ai déjà hâte.

Le Semnoz, un formidable terrain de jeux: pour les passionnés de sports et de montagne, le plateau du Semnoz est un endroit génial, ou il est possible de faire de nombreuses activités:

Le cyclisme: la montée du Semnoz en vélo de route est très célèbre et très fréquenté par les cyclistes du monde entier. Elle est aussi l’une des montées les plus difficiles en Haute-Savoie à faire en vélo. 2 grands versants d’ascension existent:

  1. Le Versant nord, au départ d’Annecy. Comptez 17.3 kilomètres d’ascension pour un dénivelé positif de 1222m.
  2. Le versant  Est, au départ de Sévrier par l’intermédiaire du Col de Leschaux. Sur cet itinéraire, la montée est longue de 25,2 kilomètres. Au Col de Leschaux, après 12 kilomètres de montée à 3.5% de moyenne, la route bifurque à droite en direction du Semnoz. 13.2 kilomètres vous attendent à 6% de moyenne.

Le ski alpin et le snow: vous ne le savez peut être pas, mais l’hiver le Semnoz est un formidable domaine skiable. Plus de 100 000 forfaits sont vendus par hiver. La station se veut écologique car vous ne trouverez pas d’enneigeurs de neige artificiel sur les pistes de ski. Le week-end, de nombreux Annéciens viennent skier sur le Semnoz. La station est équipé de 18 pistes et de 10 remontées mécaniques!

Le ski de fond, classique et/ou skating: la station du Semnoz possède son propre parc nordique, avec au total plus de 46 kilomètres de pistes.

Et bien évidemment, il est possible de faire du Trail, de la randonnée pédestre, du VTT, de la marche nordique, de la raquette à neige, du parapente, de l’escalade… il existe également une piste de luge d’été sur rails, longue de 640 mètres. Il est même possible de faire de la spéléologie dans le gouffre de Germinal et du Pendu.

Vous l’aurez donc compris, le Semnoz est une montagne fabuleuse, ouverte à toutes et à tous, et offrant à ses visiteurs la possibilité de faire de  nombreuses activités. A très vite!