Quel bonheur en cette fin de mois d’aout de pouvoir continuer à rouler en vélo de route dans les Alpes. Le beau temps et le soleil me permettent de faire de très belles sorties et donc de nouveaux cols et de nouvelles montées. La forme revient peu à peu, les sorties s’allongent, et je serai prêt cette hiver pour faire une très belle saison de ski de rando avec pleins de sommets en projet. D’ici la, j’espère pouvoir profiter un maximum de mon vélo et d’enchainer les sorties en montagne. Depuis mon retour de Sicile, j’ai gravi 2 nouveaux cols, très célèbres et assez difficiles, le col de la Forclaz de Montmin au dessus d’Annecy et le Col du Cormet de Roselend, depuis Beaufort :

– Le col de la Forclaz se situe au dessus d’Annecy, en Haute Savoie, au pied du sommet de la Tournette. Son altitude est de 1157m, dans le massif des Bornes. Ce col permet un passage entre la rive est du Lac d’Annecy (du côté de Menthon-Saint-Bernard et le vallon de Montmin (du côté de Montmin et de Vesonnes). Il est possible de le grimper soit de Menthon-Saint Bernard, soit depuis Vesonne. C’est ce que j’ai fait, et ce côté est tout simplement monstrueux. Le pourcentage moyen est de 8.5%, et certains passages avoisinent les 14%; le départ se situe à la première borne kilométrique  de la montée, 300 mètres avant le village de Vesonne. Le premier kilomètre est plat, avant que la montée du col commence vraiment. Il est important de bien s’échauffer avant ce col pour ne pas se mettre dans le rouge.

La piste cyclable d’Annecy à proximité est idéale pour bien s’échauffer. Les pourcentages restent élevés jusqu’au

village de Montmin, ou la route descend sur 1 petit kilomètre. Le dernier kilomètre du col est énorme, la pente est très forte, aux alentours de 11%. Mon premier chrono sur ce col est de 53 minutes et 13 secondes. Le col depuis le départ officiel mesure 9.18 km de longueur. Ma vitesse moyenne est de 10,35 km/h. Le panorama au sommet est magnifique, sur le lac d’Annecy et ses environs. Pour le récit complet, cliquez ici : Col de la Forclaz de Montmin

J’ai ensuite grimpé le célèbre col du Cormet de Roselend le 22/08, depuis Beaufort, dans le massif du Beaufortain, en Savoie. La montée du col est longue puisque l’altitude au sommet est de 1968m. Le cormet de Roselend relie les communes de Beaufort sur Doron et de Bourg Saint Maurice. Pour cette première ascension de ce col, j’ai choisi le coté de Beaufort. Le départ officiel se situe devant la mairie de Beaufort. La montée du cormet se décompose en 2 grandes parties. La première partie se situe entre Beaufort et le sommet du col du Méraillet. Les pourcentages se situent entre 7 et 8%. 12 kilomètres séparent le départ officiel à Beaufort et le sommet du col du Méraillet. Je suis en forme, les jambes tournent bien. Le paysage est vraiment superbe dans cette vallée.

 J’arrive en pleine forme au sommet du Col du Méraillet (1605m d’altitude). Je poursuis ma route en longeant le superbe lac de Roselend, dans un environnement merveilleux; la route redescend très légèrement sur 3 kilomètres, avant de remonter assez fortement dans les 5 derniers kilomètres. Après le lac, il reste un peu moins de 6 kilomètres. Je rattrape quelques cyclistes, calme mon allure, et arrive au sommet du col du Cormet de Roselend après 1h42 minutes d’efforts depuis le départ. L’arrivée au col est vraiment superbe. La distance du sommet au départ est de 20.85 kilomètres. Ma vitesse moyenne est de 12,17 km/h. Je suis très heureux d’avoir réussi ce col, et commence la longue descente jusqu’à Beaufort. Le pourcentage moyen de la montée est de 6.04%. Cliquez ici pour le récit complet et les photos : col du Cormet de Roselend

Deux très belles sorties de vélo se terminent pour moi. Mais je compte bien profiter un maximum de l’automne et de ces beaux jours. A très vite.