Le Col de l’Épine est un col alpin Français situé dans le département de la Haute-Savoie, et plus précisément dans la chaine de montagne des Aravis. Son altitude est de 947m. Il permet de passer de la commune de Marlens (vallée du Val de Chaise, située entre Ugine et Faverges) à la commune de Serraval (intérieur du massif des Aravis), et vice-versa. Deux versants d’ascension sont possibles, l’un de 6.90 kilomètres à 7.02% de moyenne depuis l’entrée du village de Marlens (versant SUD), l’autre de 7.50 kilomètres à 2.66% de moyenne depuis l’Eglise Saint-Maurice de Serraval (versant NORD).

Col de l’Épine, chaine des Aravis (photos et infos)

Pays: France.
Département: Haute-Savoie.
Massif: Aravis.
Région: Auvergne-Rhône-Alpes.
Altitude: 947m.
Il permet de relier: le village de Marlens au village de Serraval et vice-versa.
Versants d’ascension possibles: depuis l’entrée du village de Marlens (6.90 km à 7.02%) et depuis l’Eglise de Serraval (7.50 km à 2.66%).

Col de l’Épine, depuis Marlens (versant SUD):

Date: 14/05/2015 et 04/2016.
Départ officiel: depuis le rond-point situé à l’entrée du village de Marlens (code postal 74210), situé « Rue de la Gare », à quelques dizaines de mètres de la piste cyclable Ugine-Annecy et du panneau officiel du départ du Col de l’Épine.
Arrivée officielle: devant le panneau « Col de l’Epine », au sommet du col.
Distance: 6,90 kilomètres.
Chrono(s) réalisé(s): 31 min 10 scds à 13.3 km/h de moyenne et 32 min 46 scds, à 12.90 km/h de moyenne.
Département: Haute-Savoie.
Massif: Aravis.
Altitude: l’altitude du sommet du col est de 947m.
Axe(s) de circulation: route départementale D 162.
Pourcentages: pourcentage moyen: 7.02%, pourcentage maximal: 10.6%.
Dénivellation: + 485m.
Classification Tour de France: 340 points (1 ère catégorie).

Col de l’Épine, depuis Serraval (versant NORD):

Date: le 14/05/2015 et 04/2016.
Départ officiel: devant l’Eglise Saint-Maurice du village de Serraval (code postal 74230).
Arrivée officielle: devant le panneau  « Col de l’Epine », au sommet du Col.
Distance: 7.50 kilomètres.
Chrono(s) réalisé(s): 21 min 33 secondes à 19.4 km/h de moyenne et 22 min 19 secondes à 19.5 km/h de moyenne.
Département: Haute-Savoie.
Massif: Aravis.
Altitude: l’altitude du sommet du col est de 947m.
Axe(s) de circulation: route départementale D 162.
Pourcentages: pourcentage moyen: 2.66%, pourcentage maximal: 6.0%.
Dénivellation: + 200m.
Classification Tour de France: 4 ème catégorie (53 points).

Infos et topo vélo…

Le Col de L’Épine est un col alpin situé dans le massif des Aravis, en Haute-Savoie, que l’on peut réaliser sur 2 versants d’ascensions possibles: depuis  la commune de Marlens (versant Sud) et depuis la commune de Serraval (versant Nord). J’aime vraiment réaliser l’ascension de ce Col, car la route est en très bon état et peu fréquentée par les automobilistes. Les 2 versants d’ascensions ne sont pas difficiles malgré quelques pourcentages élevés depuis Marlens. Le versant du côté de Serraval est absolument magnifique. Le cadre est d’un aspect sauvage, calme et tranquille.

Du côté de Marlens, le départ officiel  se situe au rond-point situé entre Ugine et Faverges, à l’entrée du village de Marlens, situé sur la « Rue de la Gare », et plus précisément à l’intersection des routes départementales D 1508 et D 162. Marlens se situe dans la partie sud de la vallée de Faverges, à la frontière avec la Savoie. Le panneau du col de l’Epine, avec les indicateurs de montée (pourcentages, nombre de kilomètres, historique du Col) se situe tout près, en bordure de la piste cyclable « Albertville-Annecy ». Une fois le village de Marlens dépassé, continuez votre route sur la route du Col de L’Epine (route départementale D 162), jusqu’au sommet du Col. Vous apercevrez pendant votre montée le sommet de la Pointe de la Sambuy (alt 2198m) et de la Petite Sambuy, au-dessus de Faverges et en direction du col de Tamié. En fin de montée, vous passerez à proximité du village de « la Côte », lieu de décollage pour de nombreux parapentistes. L’arrivée au sommet du col est très agréable. La montée du versant Sud est longue de 6.90 kilomètres pour un pourcentage moyen de 7.02% d’inclinaison. La portion la plus compliquée ? Le deuxième kilomètre, noté à + de 8.5% de pente ! Notons également 500m de longueur à 8.6% de moyenne, au 4 ème kilomètre et demi.

Du côté de Serraval (versant NORD), le départ officiel se situe devant l’église Saint-Maurice, construite en 1864, tout près de la Mairie. Serraval est une petite commune de montagne de 694 habitants, située dans le massif des Aravis, entre les montagnes de la Tournette et de Sulens. Serraval se situe à mi-chemin entre les villes de Thônes et de Faverges. Une fois à Serraval, je vous conseille de continuer votre route jusqu’au Col du Marais, situé 3.5 kilomètres plus loin, culminant à 833m d’altitude, en direction de Thônes. Au sommet du col du Marais, la ville de Thônes n’est plus très loin, ainsi que la petite station de ski de Manigod. Le versant Nord depuis Serraval est assez court (7 kilomètres) mais très très facile ! Le pourcentage moyen est de seulement 2.66% d’inclinaison de pente…

Petite précision: le Col de l’Épine peut se faire depuis la ville de Faverges et plus précisément depuis Saint-Ferréol, en passant par Serraval. Depuis Saint-Ferréol, la montée est longue de 15.50 kilomètres, la dénivellation est de 432m positif, le pourcentage moyen est très faible (2.91%), le pourcentage le plus fort est de 6%.

Une fois le village de Serraval dépassé, vous traverserez le village du « Villard » puis le village du « Bouchet-Mont-Charvin », se situant au pied du mythique sommet du Mont Charvin, culminant à 2409m d’altitude.

Dans l’histoire du Tour de France, le col de l’Épine a été franchi en 1995 et 2007 depuis le versant de Serraval, et en 2013 du côté de Marlens, où le cycliste Français Pierre-Roland était passé en tête au sommet du Col.

Dernière précision: le col de l’Épine des Aravis ne doit pas être confondu avec le Col de l’Épine portant le même nom et situé en Savoie également, culminant à 987 mètres d’altitude, mais dans le massif du Jura, et pouvant être grimpé depuis 2 versants, Chambéry et Novalaise. Un col que j’aimerai faire par ailleurs pendant l’été 2016 😉 À très vite !