Bonjour! Je m’appelle clément Chabert, j’ai 30 ans et je réside à Grésy-sur-Isère, petit village situé au pied du massif des Bauges (Savoie). Bienvenue sur mon Blog et merci de votre visite. Voici quelques informations pour mieux me connaitre !

Je suis né en juin 1990 à Albertville, en Savoie. Originaire de la vallée de la Tarentaise, j’ai grandi jusqu’à mes 19 ans dans le petit village de Raclaz, tout près de la station de ski de Valmorel. Passionné de sports, j’ai d’abord pratiqué le judo, le football et le ski club en compétition. Mais force est de constater que je n’étais pas fait pour ces sports. Peu musclé pour le judo, un grand manque de confiance pour le sport en équipe, un cruel manque de puissance musculaire pour le ski… Je me suis alors tourné sur l’athlétisme et plus particulièrement vers le demi-fond. Un sport exigeant physiquement et mentalement, où l’on se retrouve seul face à soit même pour progresser. J’ai commencé le « haut niveau » à l’âge de 17 ans au club de l’AS Moûtiers, avant d’être transféré au club de l’ASA Aix-les-Bains 3 ans plus tard, l’année de mes 20 ans. 

L’amour de la course à pied… 

Le 400m (RP: 50scd91) et le 800m (RP: 1min55) sont devenues mes distances fétiches. Je garderai en souvenir de ces belles années 3 magnifiques médailles de bronze aux championnats de France jeune par équipe, en 2010, 2011 et 2012. Avec d’immenses champions dans l’équipe de l’ASA Aix-les-Bains, comme Christophe Lemaitre et Bryan Cantero… Je garde également en mémoire de ces 36 mois des superbes rencontres, comme avec mon entraîneur Robert Bogey, l’entraîneur Pierro Carraz, de grands athlètes tels que Hakim Merzougui, Manu Reynaert, les frères Adam et Abdelkader Bakhtache… Aujourd’hui en 2020, la course à pied est une grande passion et un véritable plaisir, me permettant de m’évader et d’être heureux ! Je cours entre 3 et 4 fois par semaine, en fonction de mon emploi du temps et de mes occupations… 

… mais la montagne au fond du cœur!

Mais montagnard au fond du cœur, l’alpinisme et la randonnée en montagne sont depuis toujours ce que j’aime faire le plus au monde. Passionné par les voyages et les aventures, je rêve de parcourir le maximum de montagnes dans le monde, de découvrir les sommets les plus mythiques à travers la planète et de courir dans les plus beaux endroits de l’univers… Pour réaliser mes rêves et continuer à être le plus heureux! Du Népal et des pentes du Manaslu à la Cordillère des Andes en passant par l’Afrique, je me régale et je réalise mes rêves les uns après les autres. 

Après avoir réussi le sommet du Mont Blanc en 2010 (4810m, point culminant d’Europe Occidentale), j’ai réussi le Kilimandjaro en Tanzanie au mois de février 2011 (5895m, point culminant d’Afrique) puis le Cerro Aconcagua en janvier 2013 en Argentine, en totale autonomie et en solitaire (6962m, point culminant des Amériques). J’ai poursuivi mes expéditions d’année en année en réussissant l’ascension du volcan du Teide (3718m, point culminant d’Espagne), le Zugspitze (2962m, point culminant d’Allemagne) et le volcan du Ponta do Pico aux Açores (2351m, point culminant du Portugal)… J’ai également réussi le point culminant de chaque pays de la Grande Bretagne (Five Peaks Challenge) ainsi que le point culminant du Pays-Bas, du Luxembourg et de la Belgique… 

Habitant au cœur des Alpes, j’ai la chance d’avoir un immense terrain de jeu à proximité de chez moi. Je me suis lancé en 2015 dans l’ascension des sommets les plus mythiques de la Savoie et de la Haute-Savoie, par l’intermédiaire de la rubrique « Sommets des Savoies » de mon Blog. J’ai eu la chance de faire le point culminant du massif de la Vanoise (Grande Casse), du massif des Bauges (Arcalod), du massif du Beaufortain (Roignais), du massif des Aravis (Pointe Percée)…

En 2020, que ce soit en ski de randonnée et/ou en courant, j’ai eu la chance de faire plus de 80 sommets dans les Savoies. Avec une pratique régulière du ski de randonnée, du ski alpin, de la course à pied et du vélo de route (35 cols et montées réussis dans les Savoies), mon emploi du temps est plus que chargé! La vie est belle… 

La maladie… 

J’ai malheureusement été stoppé dans mon élan. Le 02 février 2017, après des semaines de douleurs aux doigts, aux pieds et aux genoux, un diagnostic tombe enfin. Je suis atteint, à 27 ans, d’une polyarthrite rhumatoïde, maladie auto-immune dégénérative provoquant l’inflammation et la déformation des articulations. Un coup terrible, une tristesse immense, une incompréhension totale, le tout couplé à la certitude de devoir guérir et de se battre.

Alors que je commençais à retrouver mon niveau en athlétisme et que je me préparais à la saison des cross, je suis une nouvelle fois stoppé dans mon élan, et de manière brutale! 

Le coup fut tout de même très violent puisque quelques mois plus tôt (septembre 2016), je réussissais l’aller-retour de Central Park à New York en courant dans un très bon chrono (15 kilomètres en 51 minutes)… J’étais en forme, excepté une grosse douleur au niveau des métatarses au pied droit. Je pensais que j’étais victime d’une fracture de fatigue alors qu’il s’agissait du réveil de la Polyarthrite Rhumatoïde. Plusieurs semaines plus tard, après des radiographies du pied, j’ai appris que mon avant pied avait commencé à se creuser au niveau osseux, à cause de l’inflammation provoquée par ma maladie.

Très rapidement, j’ai débuté un gros et fort traitement : du méthotrexate en cachet (20 mg) et une piqûre de Bénépali en injection sous-cutanée (le tout 1  fois par semaine) + de la cortisone tous les matins. Les semaines passant, mon traitement a évolué… Le méthotrexate s’est transformé lui aussi en piqûres, puis, est revenu au cachet. Fin novembre 2018, après des semaines entières presque sans douleurs, j’ai enfin arrêté mes injections de Bénépali… Un soulagement et un véritable bonheur car ces piqûres me fatiguaient terriblement. Je tiens à préciser, qu’à haute dose, le méthotrexate est utilisé pour soigner les tumeurs cérébrales. Le Bénepali, lui, agit comme une biothérapie ! Le terme « Biothérapie » signifie que j’ai fait une thérapie avec des produits biologiques… Quand une chimiothérapie est une thérapie avec des produits chimiques ! Les termes sont différents, mais les effets secondaires sont proches…

Tant pis, je dois garder la tête haute, je dois me battre pour recommencer à skier et à courir, car faire du sport fait partie de ma vie. À cause de ma maladie et de ses douleurs, à cause d’un grave accident au dos au moins de décembre 2017 (fracture d’une vertèbre), mes ambitions et mes rêves doivent être revus à la baisse. Je ne ferai jamais les Jeux Olympiques sur 800m et je ne ferai jamais l’ascension de l’Everest. J’ai des nouveaux rêves,  des nouveaux défis et je veux les réaliser. Je VAIS les réaliser!  

S 96: mon nouveau projet… 

À l’heure où j’écris ces quelques lignes (printemps 2020, en plein confinement du Covid-19) et que je remets à jour ma Biographie, je suis animé par un IMMENSE et NOUVEAU défi: le projet S 96. Ce projet, c’est celui de découvrir, de recenser, d’atteindre et de gravir le point culminant de chaque département de France, soit 96 sommets à travers l’hexagone (descriptif complet du projet ici). En 12 petits mois d’aventure, j’ai eu la chance d’atteindre et de recenser 23 sommets ! Le plus beau reste à venir ! Malgré la maladie, la vie continue. La volonté est plus forte que tout. 

Quelques infos supplémentaires:
Taille:
1m89. 

Poids: entre 66 et 82 kgs (en fonction des saisons… 😉 ).
Lieu de résidence: Grésy-sur-Isère (Savoie, massif des Bauges). 
Formation: Responsable en gestion, commercialisation et marketing (Bachelor Bac + 3), obtenu en novembre 2012 à l’Ecole supérieur de Gestion et de Commerce de Chambéry (ESC), dans l’entité CESNI (Centre pour les sportifs de niveau international).
Profession: je travaille actuellement au magasin « Au Vieux Campeur » à Albertville. Je suis en CDI depuis septembre 2016. J’ai auparavant travaillé 1 an et demi au décathlon d’Albertville (de juillet 2012 à septembre 2013) et 2 ans et demi au magasin d’Intersport Albertville (d’Avril 2014 à septembre 2016).

Mes autres hobbies et ce que j’aime: je suis un grand passionné de séries télé! Cela me permet de me reposer et de penser à autres choses que le sport. J’adore Game Of Thrones, House of Cards, The Walking dead, La Casa de Papel et The Big Bang Theory. Je regarde également Shameless version US, Orange is the new Black, Narcos et Mr Robot… Et comme vous l’aurez compris, j’ai une obsession pour les voyages et les aventures d’une manière générale! 

Je suis un grand fan de l’émission l’Afterfoot (RMC) avec Gilbert Brisbois, Daniel Riolo et Jérôme Rothen. Je suis un grand grand amoureux du football et de l’Olympique lyonnais en particulier. J’essaye d’aller le plus possible au Groupama Stadium pour encourager l’OL… J’aime également le cinéma, la lecture et l’histoire. L’actualité en général me passionne.

Mon gros (très gros point faible)? Un amour indéfinissable pour la bonne cuisine et pour les produits du terroir en particulier. Mon plat préféré: la fondue savoyarde, bien évidemment! J’adore la cuisine indienne, afghane et pakistanaise. Je suis un amoureux du vin rouge et des bières. Vous voulez me faire plaisir en m’offrant mon vin préféré? Prenez une bouteille de  Château LAROSE-TRINTAUDON Haut Médoc, Cru Bourgeois. J’essaye de faire attention aux excès par rapport au sport et à la montagne, mais cela n’est pas simple !

Mes héros et les personnes dont je m’inspire: mon père, Lance Armstrong, Bill Gates, Kilian Jornet, Mike Horn, Yannick Seigneur et Philippe Edlinger… 

Vous pouvez me contacter à l’adresse mail suivante: clementchabert@icloud.com